Les écuries auront "beaucoup plus" d'ailerons de rechange

partages
commentaires
Les écuries auront
Par :
7 mars 2019 à 14:30

Conséquence directe des changements techniques apportés au règlement 2019, les écuries vont apporter des ailerons avant supplémentaires sur les Grands Prix. Les pilotes, eux, sont priés d'en prendre soin du mieux possible, surtout lors des départs !

Lance Stroll, Racing Point F1 Team RP19
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19
Charles Leclerc, Ferrari SF90, dans la voie des stands
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR14
Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C38
Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Les modifications réglementaires apportées pour 2019 sur le plan technique vont avoir une incidence sur le nombre de pièces de rechange prévues par les écuries. Selon toute vraisemblance, le nombre d'ailerons avant sera proche d'être doublé afin de faire face à une usure plus prononcée ou à un risque d'accident plus important.

Afin d'améliorer la course en peloton et de réduire les perturbations aérodynamiques endurées par les monoplaces lorsqu'elles se suivent, les ailerons avant ont été simplifiés cette saison. Leur taille a également été augmentée, avec une largeur qui est passée de 1800 à 2000 mm. Au-delà de l'incidence esthétique, ce changement expose inévitablement cet élément de la monoplace à des risques d'accrochage lors des départs, mais aussi à une usure plus grande qu'auparavant lors des passages sur certains vibreurs.

Lire aussi :

C'est ce qu'a constaté l'écurie Racing Point lors des essais hivernaux à Barcelone. Pour l'écurie de Silverstone comme pour les autres du plateau, le nombre d'ailerons de rechange devrait donc augmenter significativement sur chaque Grand Prix afin de parer à toute éventualité. Par chance, cela ne devrait toutefois pas engendrer de surcoût par rapport aux années précédentes.  

"Normalement, nous devons apporter cinq ailerons pour un Grand Prix. Je pense que nous allons passer à sept ou neuf", estime Andy Green, directeur technique de Racing Point. "Nous verrons comment ça se passe. Bien entendu, si nous commençons à les utiliser assez vite, nous allons avoir besoin de plus que ça. D'un point de vue budgétaire, c'est probablement pareil car ils sont vraiment plus faciles et moins coûteux à produire. Nous finirons donc par avoir beaucoup plus d'ailerons de rechange, beaucoup plus."

Le Britannique insiste sur le fait que les pilotes devront redoubler de prudence avec ces nouveaux ailerons, non seulement lorsqu'ils seront à l'attaque, mais surtout lors des départs, afin de ne pas craindre de voir le carbone voler. 

"Ils sont beaucoup plus larges, bien plus susceptibles d'être endommagés", rappelle Andy Green. "Nous les usons déjà en passant sur les vibreurs [à Barcelone], et nous n'attaquons pas vraiment. Les pilotes vont devoir être méfiants au premier virage et dans le premier tour."

Article suivant
Vandoorne a "pris l'habitude des situations difficiles" chez McLaren

Article précédent

Vandoorne a "pris l'habitude des situations difficiles" chez McLaren

Article suivant

Williams doit modifier la FW42 pour la rendre légale

Williams doit modifier la FW42 pour la rendre légale
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Tags andy green
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu