EL1 - Bottas donne le ton devant Verstappen

Valtteri Bottas a signé le meilleur temps d'une séance d'Essais Libres 1 peu significative à Spa-Francorchamps.

EL1 - Bottas donne le ton devant Verstappen

C'est d'une manière typique de Spa-Francorchamps que cette séance d'Essais Libres 1 a lancé le week-end du Grand Prix de Belgique : sous la menace d'une pluie incertaine qui pourrait bien venir perturber le reste du week-end.

La piste était quasi intégralement sèche en début de séance, mais tous les pilotes ont fait un ou plusieurs tours d'installation en intermédiaires, en roulant forcément très lentement pour ne pas les user inutilement... Tous ? Non. Lando Norris faisait exception et a été le premier à chausser les slicks, rapidement imité par ses pairs.

Lire aussi :

Max Verstappen a donné le ton avec un chrono de 1'45"905 en pneus durs, quand personne d'autre n'avait fait mieux que 1'47, puis Valtteri Bottas s'est emparé du meilleur temps en 1'45"199 avec les gommes tendres. Verstappen les a chaussées aussi mais n'est jamais parvenu à surpasser cette référence, n'ayant pas aligné trois bons secteurs. Il a tourné en 1'45"363.

Pierre Gasly complétait le top 3 devant les Ferrari de Charles Leclerc (qui a gardé le contrôle avec brio malgré deux roues dans les graviers à Malmédy) et Carlos Sainz, ainsi que la Red Bull de Sergio Pérez. Quid de Lewis Hamilton ? Il végétait au 18e rang, juste devant les Haas. Le septuple Champion du monde s'est plaint d'un manque de vitesse de pointe, alors que Mercedes testait différents réglages, et son résultat médiocre n'est donc pas source d'inquiétude. Hamilton s'est en tout cas fait une petite frayeur lorsqu'il a rattrapé Nicholas Latifi au ralenti à l'approche de l'Arrêt de Bus, contraint de freiner et de frôler la pelouse.

À noter que Kimi Räikkönen et Yuki Tsunoda se sont fait remarquer par un tête-à-queue à la sortie de La Source, le Finlandais commettant une erreur plus coûteuse quelques instants plus tard en heurtant le côté gauche du muret à l'entrée des stands, perdant le contrôle de son Alfa Romeo en conséquence.

Belgium Grand Prix de Belgique - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 18 1'45.199  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 14 1'45.363 0.164
3 France Pierre Gasly AlphaTauri 20 1'45.699 0.500
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 19 1'45.818 0.619
5 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 20 1'45.935 0.736
6 Mexico Sergio Pérez Red Bull 17 1'46.127 0.928
7 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 19 1'46.177 0.978
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 17 1'46.336 1.137
9 France Esteban Ocon Alpine 16 1'46.497 1.298
10 Spain Fernando Alonso Alpine 16 1'46.612 1.413
11 Canada Lance Stroll Aston Martin 19 1'46.649 1.450
12 Australia Daniel Ricciardo McLaren 20 1'46.683 1.484
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 17 1'46.755 1.556
14 United Kingdom George Russell Williams 19 1'46.772 1.573
15 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 19 1'46.928 1.729
16 Canada Nicholas Latifi Williams 20 1'47.101 1.902
17 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 15 1'48.125 2.926
18 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 17 1'48.224 3.025
19 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 16 1'48.705 3.506
20 Germany Mick Schumacher Haas 15 1'49.059 3.860

partages
commentaires
Mick Schumacher avec un casque spécial en hommage à son père

Article précédent

Mick Schumacher avec un casque spécial en hommage à son père

Article suivant

Le Mugello en lice pour remplacer la Turquie au calendrier F1

Le Mugello en lice pour remplacer la Turquie au calendrier F1
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021