EL1 - Bottas donne le ton devant Verstappen

Valtteri Bottas a signé le meilleur temps d'une séance d'Essais Libres 1 peu significative à Spa-Francorchamps.

EL1 - Bottas donne le ton devant Verstappen

C'est d'une manière typique de Spa-Francorchamps que cette séance d'Essais Libres 1 a lancé le week-end du Grand Prix de Belgique : sous la menace d'une pluie incertaine qui pourrait bien venir perturber le reste du week-end.

La piste était quasi intégralement sèche en début de séance, mais tous les pilotes ont fait un ou plusieurs tours d'installation en intermédiaires, en roulant forcément très lentement pour ne pas les user inutilement... Tous ? Non. Lando Norris faisait exception et a été le premier à chausser les slicks, rapidement imité par ses pairs.

Lire aussi :

Max Verstappen a donné le ton avec un chrono de 1'45"905 en pneus durs, quand personne d'autre n'avait fait mieux que 1'47, puis Valtteri Bottas s'est emparé du meilleur temps en 1'45"199 avec les gommes tendres. Verstappen les a chaussées aussi mais n'est jamais parvenu à surpasser cette référence, n'ayant pas aligné trois bons secteurs. Il a tourné en 1'45"363.

Pierre Gasly complétait le top 3 devant les Ferrari de Charles Leclerc (qui a gardé le contrôle avec brio malgré deux roues dans les graviers à Malmédy) et Carlos Sainz, ainsi que la Red Bull de Sergio Pérez. Quid de Lewis Hamilton ? Il végétait au 18e rang, juste devant les Haas. Le septuple Champion du monde s'est plaint d'un manque de vitesse de pointe, alors que Mercedes testait différents réglages, et son résultat médiocre n'est donc pas source d'inquiétude. Hamilton s'est en tout cas fait une petite frayeur lorsqu'il a rattrapé Nicholas Latifi au ralenti à l'approche de l'Arrêt de Bus, contraint de freiner et de frôler la pelouse.

À noter que Kimi Räikkönen et Yuki Tsunoda se sont fait remarquer par un tête-à-queue à la sortie de La Source, le Finlandais commettant une erreur plus coûteuse quelques instants plus tard en heurtant le côté gauche du muret à l'entrée des stands, perdant le contrôle de son Alfa Romeo en conséquence.

Belgium Grand Prix de Belgique - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 18 1'45.199  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 14 1'45.363 0.164
3 France Pierre Gasly AlphaTauri 20 1'45.699 0.500
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 19 1'45.818 0.619
5 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 20 1'45.935 0.736
6 Mexico Sergio Pérez Red Bull 17 1'46.127 0.928
7 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 19 1'46.177 0.978
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 17 1'46.336 1.137
9 France Esteban Ocon Alpine 16 1'46.497 1.298
10 Spain Fernando Alonso Alpine 16 1'46.612 1.413
11 Canada Lance Stroll Aston Martin 19 1'46.649 1.450
12 Australia Daniel Ricciardo McLaren 20 1'46.683 1.484
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 17 1'46.755 1.556
14 United Kingdom George Russell Williams 19 1'46.772 1.573
15 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 19 1'46.928 1.729
16 Canada Nicholas Latifi Williams 20 1'47.101 1.902
17 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 15 1'48.125 2.926
18 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 17 1'48.224 3.025
19 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 16 1'48.705 3.506
20 Germany Mick Schumacher Haas 15 1'49.059 3.860

partages
commentaires
Mick Schumacher avec un casque spécial en hommage à son père
Article précédent

Mick Schumacher avec un casque spécial en hommage à son père

Article suivant

Le Mugello en lice pour remplacer la Turquie au calendrier F1

Le Mugello en lice pour remplacer la Turquie au calendrier F1
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021