EL1 - Hamilton se remet vite dans le bain, Ferrari discret

Lewis Hamilton (Mercedes) a signé le meilleur temps de la première séance d'Essais Libres du Grand Prix d'Autriche 2020 de F1, devant son équipier Valtteri Bottas et Max Verstappen (Red Bull).

EL1 - Hamilton se remet vite dans le bain, Ferrari discret

C'est sous un ciel nuageux et dans un paddock bien moins rempli que d'habitude, protocole COVID-19 oblige, que débute officiellement la saison 2020 de Formule 1, trois mois et demi après ce qui aurait dû être son véritable lancement, au GP d'Australie. Sur la piste, un peu d'humidité est à signaler après une nuit pluvieuse, mais les trajectoires sont plutôt sèches au moment d'entamer la journée, en partie grâce au roulage des F3 peu avant. 

Ce sont les McLaren de Carlos Sainz et Lando Norris qui ouvrent le bal des tours d'installation, suivies plus ou moins immédiatement par la plupart des pilotes, sous un ciel restant menaçant. Les Mercedes, désormais noires, sont les dernières à entrer en lice, avant une pause d'une dizaine de minutes sans voitures sur le tracé, rompue par une des stars de l'intersaison virtuelle, Lando Norris.

Lire aussi :

Sainz réalise 1'10"2, le premier temps de cette campagne, bien vite battu par Valtteri Bottas en 1'08"9 puis Norris en 1'08"2. Le Finlandais reprend les commandes en 1'07"5 alors que quelques gouttes sont signalées et incitent la Mercedes et les McLaren à rejoindre les stands. Une majorité de pilotes ressortent ensuite en pneus intermédiaires, ce qui ne semble pas tout à fait être une bonne idée sur une piste globalement sèche. Romain Grosjean se plaint d'un problème de freins.

Après la première demi-heure, Lewis Hamilton ajoute son nom à la liste des pilotes ayant signé un temps. En gommes dures (blanches), le sextuple Champion du monde se hisse à 0"023 de son équipier avant de faire mieux avec 1'06"9 puis 1'06"7. Alors qu'il était en passe de prendre la meilleure marque, en pneus tendres (rouges), Sergio Pérez rentre au stand : de la fumée s'est échappée de l'arrière de sa Racing Point. Une réminiscence des problèmes techniques rencontrés par Mercedes lors des essais hivernaux ? En tout cas son passage par le box ne dure pas très longtemps.

Cinquante minutes avant la fin de séance, Ferrari s'invite sur la feuille des temps. Lance Stroll prend provisoirement la tête en 1'06"6, mais son temps est annulé après un hors-piste au virage 9, avant que Hamilton se réalise 1'06"5. Sainz améliore la meilleure marque de 0"006. Mais le #44 ne lui laisse pas longtemps cet avantage, en inscrivant un 1'06"2, toujours en pneus durs. Sebastian Vettel revient à 0"138 avec les enveloppes mediums (jaunes).

Lire aussi :

Peu après la mi-séance, Stroll se classe en première place mais le Canadien est vite délogé par Daniel Ricciardo, en 1'06"0, lui-même finalement devancé par Pérez de 0"023. Stroll s'intercale, à 0"022 de son équipier. Pérez améliore encore, avec un temps de 1'05"8 puis 1'05"7, en tendres. Bottas, qui a chaussé les pneus rouges à son tour, met tout le monde d'accord avec 1'05"4 puis 1'05"1. Dans son premier tour lancé avec les mêmes pneus, Hamilton s'offre un 1'04"9 avant 1'04"8. Il est à noter que Bottas a ostensiblement utilisé le système DAS, ce qui pourrait motiver certains concurrents de Mercedes à interroger les commissaires techniques sur sa légalité.

Une demi-heure avant la fin de séance, la Haas de Grosjean est toujours dans le garage et sur tréteaux, il est le seul pilote sans temps. De nouveau, de la fumée s'échappe légèrement de la Racing Point de Pérez, mais visiblement rien de grave. La fin de séance est marquée par du roulage de fond pour les écuries. Petit souci à signaler du côté d'Esteban Ocon, qui perd dans la ligne droite principale un élément de carrosserie, provenant visiblement de la région du déflecteur. Le Virtual Safety Car est déployé très brièvement pour qu'un commissaire le retire.

Un quart d'heure avant la fin d'une séance jusque-là plutôt discrète pour lui et son équipe, Max Verstappen se signale par un tête-à-queue à la sortie du virage 1, sans dommages ; le Néerlandais signe peu après le troisième temps, à six dixièmes de Hamilton. Autre petit incident, quelques instants plus tard, quand Pierre Gasly part en tête-à-queue dans le dernier virage, juste devant la Williams de George Russell, surpris mais qui évite la collision. 

En toute fin de séance, Haas parvient finalement à offrir à Grosjean un petit tour en piste après des EL1 placés sous le signe du travail sur la voiture. Si les Red Bull se sont montrées en fin de séance avec quelques améliorations, les Ferrari ont en revanche été bien plus discrètes et se sont lovées dans le milieu de classement.

Austria Grand Prix d'Autriche - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 42 1'04.816  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 38 1'05.172 0.356
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 37 1'05.418 0.602
4 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 41 1'05.431 0.615
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 33 1'05.512 0.696
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 41 1'05.621 0.805
7 Thailand Alexander Albon Red Bull 29 1'05.701 0.885
8 Australia Daniel Ricciardo Renault 29 1'05.860 1.044
9 Denmark Kevin Magnussen Haas 27 1'05.907 1.091
10 Monaco Charles Leclerc Ferrari 31 1'05.924 1.108
11 Canada Lance Stroll Racing Point 34 1'06.074 1.258
12 Germany Sebastian Vettel Ferrari 32 1'06.077 1.261
13 France Esteban Ocon Renault 22 1'06.270 1.454
14 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 24 1'06.360 1.544
15 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 28 1'06.365 1.549
16 France Pierre Gasly AlphaTauri 25 1'06.404 1.588
17 United Kingdom George Russell Williams 27 1'06.495 1.679
18 Canada Nicholas Latifi Williams 31 1'06.906 2.090
19 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 19 1'06.943 2.127
20 France Romain Grosjean Haas 6 1'46.361 41.545
partages
commentaires
Le report des règles 2021 n'influencera pas l'avenir de Räikkönen

Article précédent

Le report des règles 2021 n'influencera pas l'avenir de Räikkönen

Article suivant

Kvyat : Imola montre que l'on va dans la mauvaise direction

Kvyat : Imola montre que l'on va dans la mauvaise direction
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021