EL1 - Hamilton et Mercedes montrent les muscles

La première séance d'essais libres du Grand Prix d'Italie 2017 de F1 a été dominée par les deux Mercedes, Lewis Hamilton lui-même devançant largement Valtteri Bottas. Les Ferrari sont repoussées à plus d'une seconde.

EL1 - Hamilton et Mercedes montrent les muscles
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 F1 W08
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Pascal Wehrlein, Sauber C36, avec le Halo
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 F1 W08
Kimi Raikkonen, Ferrari
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10

Première information notable de la journée : alors qu'il était prévu au volant de la Haas VF-17 en lieu et place de Kevin Magnussen, Antonio Giovinazzi ne roulera finalement pas ce vendredi, l'écurie préférant, devant l'incertitude liée aux conditions météo, notamment en EL2, donner la priorité à son pilote titulaire.

Et on ne tarde pas à se présenter en bout de ligne des stands pour prendre la piste ; c'est "l'heure de pointe", lance Grosjean à la radio. Certains pilotes débutent la séance avec le Halo : Sainz, Alonso et Wehrlein. L'Allemand, d'ailleurs, gêne Massa dans le second Lesmo.

En tendres, Hamilton signe un premier temps de référence en 1'22"8, peu avant que Stroll ne fasse un gros plat sur son pneu avant gauche au freinage de la première chicane, qu'il doit couper. Hamilton, quelques instants plus tard, fait de même, mais le Britannique ne bloque toutefois pas autant ses roues que le Canadien.

Vettel quant à lui se fait une petite frayeur à la sortie du second Lesmo. Bottas prend la tête du classement en 1'22"5 avant d'abaisser la marque en 1'22"2 et en 1'22"0, en tendres. Les Ferrari sont repoussées à plus d'une seconde de ce premier temps, en supertendres. Des gouttes de pluie sont rapportées par plusieurs pilotes mais la piste reste sèche.

Mercedes enfonce le clou

À mi-séance, les Mercedes chaussent les supertendres. Si Bottas n'améliore pas sa marque, Hamilton le fait et signe le meilleur temps de la séance, en 1'21"8 puis en 1'21"7 et enfin 1'21"5. Son équipier se rapproche légèrement avec 1'21"9, tandis que Vettel abaisse l'écart avec le #44 à 1,1 seconde, lui aussi en gommes à flancs rouges.

Derrière ces trois hommes, on trouve Verstappen, en glisse dans Ascari, Ricciardo, Pérez et Ocon, les Force India devançant Räikkönen à une demi-heure de la fin de ces EL1. Le Finlandais finit par améliorer sensiblement son temps, ce qui lui permet de revenir juste derrière Vettel. C'est le moment de la séance où le ciel s'assombrit de nouveau après un moment d'ensoleillement, de la pluie est rapportée dans la Parabolique et dans la ligne droite de départ/arrivée.

Parabolique où Sainz part en tête-à-queue après être entré trop fort dans ce virage, alors que les simulations de longs relais sont en cours chez à peu près tout le monde. Hamilton souhaite d'ailleurs, sur cette piste grasse, stopper sa voiture pour économiser du roulage, sur un tracé peu représentatif des conditions attendues en course.

Rapidement, l'ensemble des monoplaces rentre aux stands, laissant la piste libre pour... les Ferrari évidemment, qui profitent de ces conditions intermédiaires pour effectuer des simulations de départ et plusieurs tours de parade pour les tifosi déjà nombreux autour de l'Autodrome.

La pluie n'était pas extrême, la piste s'assèche rapidement et les pilotes reprennent le travail de fond à dix minutes du drapeau à damier, à l'exception notable des deux Flèches d'Argent qui en ont fini de leur matinée. Aucune amélioration n'est à signaler lors de ces ultimes boucles et la hiérarchie à l'avant reste donc inchangée.

 Grand Prix d'Italie - Essais Libres 1

 PiloteÉquipe TrsTempsÉcart 
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 28 1'21.537  
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 31 1'21.972 0.435
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari 24 1'22.652 1.115
4 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 28 1'22.689 1.152
5 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 28 1'22.742 1.205
6 netherlands Max Verstappen  Red Bull 23 1'22.749 1.212
7 mexico Sergio Pérez  Force India 36 1'23.317 1.780
8 france Esteban Ocon  Force India 34 1'23.400 1.863
9 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 24 1'23.465 1.928
10 brazil Felipe Massa  Williams 37 1'23.561 2.024
11 spain Carlos Sainz Jr.  Toro Rosso 22 1'23.680 2.143
12 denmark Kevin Magnussen  Haas 22 1'23.973 2.436
13 canada Lance Stroll  Williams 30 1'23.991 2.454
14 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 27 1'24.012 2.475
15 spain Fernando Alonso  McLaren 17 1'24.015 2.478
16 france Romain Grosjean  Haas 22 1'24.079 2.542
17 germany Nico Hülkenberg  Renault 17 1'24.542 3.005
18 united_kingdom Jolyon Palmer  Renault 21 1'25.166 3.629
19 germany Pascal Wehrlein  Sauber 26 1'25.223 3.686
20 sweden Marcus Ericsson  Sauber 17 1'25.687 4.150
partages
commentaires
Pérez et Ocon ont encore une certaine liberté

Article précédent

Pérez et Ocon ont encore une certaine liberté

Article suivant

Pénalités confirmées chez Red Bull et Toro Rosso

Pénalités confirmées chez Red Bull et Toro Rosso
Charger les commentaires
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021
Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes Prime

Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes

Vous vous méprenez si vous pensez que les avancées technologiques en Formule 1 se sont limitées aux voitures ces dernières années. Ce n'est pas seulement ce dans quoi les pilotes s'assoient qui évolue, mais aussi ce qu'ils portent.

Formule 1
14 juil. 2021
Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications Prime

Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications

Oubliez le surnom ridicule de "Monsieur Samedi". George Russell ne se contente pas de statistiques de qualifications impressionnantes. Ce jeune talent très complet est en train de sortir Williams du marasme alors qu'il envisage un avenir chez Mercedes, explique Luke Smith.

Formule 1
13 juil. 2021