EL1 - Heurts contre rails, frictions dans le paddock

partages
commentaires
EL1 - Heurts contre rails, frictions dans le paddock
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
26 mai 2016 à 09:29

Une séance animée par plusieurs contacts contre les rails et de la tension politique hors piste a lancé le Grand Prix de Monaco

Aucun circuit n’évolue autant en un weekend que le tracé de la Principauté de Monaco. Et sur un circuit où la performance du pilote prend une part au moins aussi importante que celle de l’auto, il s’agit avant tout pour les pilotes de trouver leur rythme progressivement en se tenant à l’écart des rails.

Alors que les temps au tour devraient tomber de près de deux secondes entre le début et la fin du weekend, les pilotes doivent commencer par prendre leurs repères avec le mélange pneumatique tendre (bande jaune), plus lent des trois composés proposés ce weekend par Pirelli (avec le supertendre rouge et l’ultratendre violet). Les Mercedes sont appliquées à la tâche dès le tout début de la séance, installant les premières références, seules en piste. La marque de Lewis Hamilton est de 1’16’’588s lorsque la piste commence à s’animer avec plus de trafic en piste.

 

Mais tous les ans, Ste-Dévote se rappelle vite aux pilotes : cette année, c’est Felipe Massa, qui arbore par ailleurs un casque spécial comme une immense majorité du plateau, qui a embrassé le rail pour la première fois. Le Brésilien, alors équipé des pneus supertendres, a perdu l’arrière en plongeant dans le premier freinage dans la première demi-heure de séance. L’incident a provoqué l’entrée en jeu de la voiture de sécurité pendant l’évacuation de la Williams aux deux suspensions gauche détruites.

Certains, comme les pilotes Red Bull, ne prennent pas de risques et passent directement les ultratendres pour disposer du meilleur grip possible. Quelques situations distrayantes sont au menu de la séance : on assiste ainsi à quelques passages ridicules dans la pitlane de pilotes ayant besoin de se débarrasser d’un tear-off de casque. On voit également un Daniel Ricciardo extrêmement remonté adresser un doigt d’honneur et éructer des insultes dans sa radio ("Quel connard de gars !") pour une raison inconnue et sans que le destinataire du message ne soit clairement déterminé.

Une voiture de sécurité virtuelle est déployée en dernier tiers de séance pour dégager la Haas de Gutiérrez. "Il s'est passé quelque chose de vraiment mauvais avec le moteur", commente le Mexicain.

 

 

La politique n'est jamais loin non plus à Monaco. Au lendemain de l'annonce de la création de la Jules Bianchi Society, sur le tracé qui avait vu l'exploit de Jules Bianchi en 2014 avec Marussia, est arrivée ce matin la triste nouvelle d'une poursuite en justice de la FIA, la FOM et Marussia par la famille du pilote décédé après son accident de Suzuka.

En piste, Jolyon Palmer se frotte lui aussi aux rails au Bureau de Tabac et doit laisser son auto entre les mains des commissaires, pendant qu’est activée une seconde voiture de sécurité virtuelle. La séance se conclut avec une nouvelle neutralisation lorsqu'une plaque d'égout se désolidarise du sol. La Mercedes de Rosberg roule dessus et crève à l'arrière-droit, avant que la plaque ne soit percutée de plein fouet par l'aileron avant de la McLaren de Button. "Je n'ai rien touché, c'est étrange", commentait l'Anglais, la plaque et l'aileron n'étant pas dans son champ de vision. C'est le drapeau rouge qui est agité à 3 minutes de la fin de séance.

Grand Prix de Monaco - Essais Libres 1

Pos.PiloteTeamsTempsÉcartTrs
1 Royaume-UniLewis Hamilton   Mercedes 1:15.537 1:15.537 31
2 AllemagneNico Rosberg   Mercedes 1:15.638 +0.101 39
3 AllemagneSebastian Vettel   Ferrari 1:15.956 +0.419 26
4 AustralieDaniel Ricciardo   Red Bull 1:16.308 +0.771 29
5 Pays-BasMax Verstappen   Red Bull 1:16.371 +0.834 30
6 RussieDaniil Kvyat   Toro Rosso 1:16.426 +0.889 37
7 AllemagneNico Hülkenberg   Force India 1:16.560 +1.023 34
8 MexiqueSergio Pérez   Force India 1:16.697 +1.160 28
9 FinlandeKimi Räikkönen   Ferrari 1:16.912 +1.375 24
10 EspagneCarlos Sainz Jr.   Toro Rosso 1:17.130 +1.593 39
11 FinlandeValtteri Bottas   Williams 1:17.562 +2.025 44
12 FranceRomain Grosjean   Haas  1:17.599 +2.062 33
13 EspagneFernando Alonso   McLaren 1:17.838 +2.301 27
14 MexiqueEsteban Gutiérrez   Haas  1:17.909 +2.372 25
15 Royaume-UniJenson Button   McLaren 1:17.920 +2.383 26
16 BrésilFelipe Nasr   Sauber 1:18.187 +2.650 29
17 DanemarkKevin Magnussen   Renault 1:18.274 +2.737 34
18 SuèdeMarcus Ericsson   Sauber 1:18.301 +2.764 33
19 BrésilFelipe Massa   Williams 1:18.746 +3.209 10
20 Royaume-UniJolyon Palmer   Renault  1:18.871 +3.334 22
21 IndonésieRio Haryanto   Manor 1:20.528 +4.991 28
22 AllemagnePascal Wehrlein   Manor 1:20.868 +5.331 25
Article suivant
La famille Bianchi attaque la FIA, la F1 et Marussia en justice

Article précédent

La famille Bianchi attaque la FIA, la F1 et Marussia en justice

Article suivant

Technique - Le Monkey Seat de la Mercedes W07

Technique - Le Monkey Seat de la Mercedes W07
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Lieu Monte Carlo
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Résumé d'essais libres