EL1 - Inquiétante triple défaillance pneumatique sur l'arrière gauche!

partages
commentaires
EL1 - Inquiétante triple défaillance pneumatique sur l'arrière gauche!
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
15 avr. 2016 à 03:30

La séance d'Essais Libres 1 en Chine a été marquée par trois incidents similaires sur la carcasse des pneus arrière gauche de Felipe Massa et Kevin Magnussen.

Vainqueur de quatre des dix dernières éditions du Grand Prix de Chine, Lewis Hamilton est-il pour autant favori à un nouveau succès à Shanghai? Rien n’est moins sûr, même si le Britannique part le couteau entre les dents et assure se sentir capable d’aller jouer la victoire en dépit d’une position de départ qu’il sait déjà compromise de 5 places sur la grille -la faute à un changement de boite de vitesse avant le début du weekend-.

Comme toujours en Chine, le ciel est couvert du fameux smog, résultat de la pollution atmosphérique aux résidus de charbon, lorsque les monoplaces prennent la piste pour le début des EL1 sur laquelle Fernando Alonso est bien autorisé à rouler. Des essais au cours desquels les teams adoptent des préparations très différentes, notamment dictées par l'évaluation de nouvelles introductions techniques, comme chez Haas (aileron avant), Toro Rosso (avec un superbe aileron arrière sculpté) ou encore Williams, qui éprouve son nez ultra court sur l'auto de Bottas. Chez Renault, les véritables changements visuels concernent plutôt...la livrée, avec un logo Renault proposé en mandarin pour l'occasion, et la présence sur l'airbox des encouragements d'un certain Tony Parker...

Les conditions de tests des EL1 sont également fortement influencées par les choix d'allocations pneumatiques très différents de part et d'autre de la grille .

Massa victime d'un étrange incident

C’est après 18 minutes de séance qu’intervient un évènement peu commun, avec une impressionnante sortie de piste de Felipe Massa. Le Brésilien voit son pneu tendre arrière gauche se déchausser de sa jante sur le gros freinage du virage 6 et part en tête-à-queue sans heureusement heurter quoi que ce soit. En plus d’en être quitte pour un train de pneu ruiné, le pilote William est contraint d’immobiliser son auto dans le garage, ses mécaniciens devant vérifier l’état des suspensions et du fond plat.

L’évènement a provoqué l’étalage d’une grande quantité de graviers et petits débris sur la piste. Le Directeur de Course prend tout d’abord la décision de faire entrer en jeu la voiture de sécurité virtuelle, avant de totalement neutraliser la séance par drapeau rouge pendant près de 5 minutes. 

A la reprise, l'activité est importante en piste et tous déroulent des programmes essentiellement basés sur le composé medium jusqu'au dernier tiers de la séance. Les McLaren d'Alonso et Button sont cependant notablement dotées des mélanges supertendres , ce qui ne suffit cependant pas à passer devant les Mercedes, chaussées du composé medium. Hamilton rencontre des difficultés avec un blocage répété dans le virage 11, allant jusqu'à provoquer un tête-à-queue sans conséquences. 

Deux autres défaillances pneumatiques en quelques instants!

A 35 minutes de la fin, les doutes qui pouvaient concerner la responsabilité de Pirelli sur l'incident sur l'auto de Massa semblent se tourner vers Williams : un nouveau pneu arrière gauche se délamine sur la monoplace du Brésilien. Mais quelques instants plus tard, c'est la Renault de Kevin Magnussen qui est affectée du même mal, la carcasse se pulvérisant sans être soumise à une charge particulière et réduisant la suspension à néant.

Le drapeau rouge est de nouveau agité et vient fortement agiter toute la pitlane, qui s'interroge sur ce qui crée une telle défaillance du composé tendre italien... La Direction de Course a cette fois besoin de très longues minutes pour nettoyer tous les débris.

 PiloteÉquipeTempsTrs
1 AllemagneNico Rosberg   Mercedes 1:38.037 16
2 Royaume-UniLewis Hamilton   Mercedes +0.146 16
3 AllemagneSebastian Vettel   Ferrari +0.628 12
4 AustralieDaniel Ricciardo   Red Bull +1.024 13
5 FinlandeKimi Räikkönen   Ferrari +1.118 11
6 RussieDaniil Kvyat   Red Bull +1.588 14
7 EspagneCarlos Sainz Jr.   Toro Rosso +1.639 12
8 Royaume-UniJenson Button   McLaren +1.937 11
9 AllemagneNico Hülkenberg   Force India +2.132 13
10 Pays-BasMax Verstappen   Toro Rosso +2.195 13
11 MexiqueSergio Pérez   Force India +2.310 15
12 EspagneFernando Alonso   McLaren +2.501 11
13 FinlandeValtteri Bottas   Williams +2.791 10
14 FranceRomain Grosjean   Haas F1 +3.321 9
15 SuèdeMarcus Ericsson   Sauber +3.356 18
16 IndonésieRio Haryanto   Manor +3.577 20
17 Royaume-UniJolyon Palmer   Renault  +3.779 16
18 AllemagnePascal Wehrlein   Manor +4.871 14
19 BrésilFelipe Nasr   Sauber +4.943 8
20 DanemarkKevin Magnussen   Renault    6
21 MexiqueEsteban Gutiérrez   Haas F1   2
22 BrésilFelipe Massa   Williams   4

 

Article suivant
Photos - Jeudi au GP de Chine

Article précédent

Photos - Jeudi au GP de Chine

Article suivant

Pirelli recherche la cause des 3 défaillances pneumatiques

Pirelli recherche la cause des 3 défaillances pneumatiques
Charger les commentaires