EL1 - Le top 3 dans 168 millièmes

C’est moins d’une semaine après le Grand Prix d’Australie que le paddock F1 se retrouve pour la seconde épreuve de la saison, sur le désormais traditionnel circuit de Sepang, en Malaisie

C’est moins d’une semaine après le Grand Prix d’Australie que le paddock F1 se retrouve pour la seconde épreuve de la saison, sur le désormais traditionnel circuit de Sepang, en Malaisie. Le tracé de la banlieue de Kuala Lumpur, long de 5.543 km, représente chaque année l’un des plus grands défis pour les pilotes et machines, en raison des conditions météo extrêmes rencontrées.

Ce weekend, les équipes disposent des deux allocations Pirelli les plus dures, avec le medium et le dur pour composer avec les grosses charges imposées par les courbes rapides.

Il fait chaud et sec pour les premiers essais libres, débutant par 30°C (33°C en piste). Comme en Australie, Daniel Ricciardo est le premier à prendre la piste au volant de sa Toro Rosso, vite rejoint par son coéquipier Vergne et la Caterham de Pic. Le vainqueur du GP d’Australie, Kimi Räikkönen, ne tarde pas à entrer en action avec les enveloppes dures. Après 7 minutes, tout le plateau à l’exception de Webber a établi son tour d’installation et échangé les premières impressions avec les ingénieurs.

La piste demeure très calme pendant la première demi-heure. Il faut attendre 35 minutes avant de voir la Marussia de Chilton signer un premier chrono lancé, en 1’42’’513. Quelques instants plus tard, c’est à Sergio Pérez d’établir une référence en 1‘39’’653 avec sa McLaren, avant de voir Lewis Hamilton (Mercedes AMG) améliorer à mi-séance de 7 dixièmes. 10 pilotes ont alors établi un temps.

Vettel est le premier des hommes du podium de Melbourne à enregistrer un chrono après 50 minutes de séance, prenant la seconde position. De son côté, Webber, avec l’autre Red Bull, améliore et prend les commandes. Seul Räikkönen n’a pas encore pris la piste, ses mécanos s’affairant sur la E21. A 30 minutes de la fin de la séance chronométrée, Iceman prend enfin la piste dans la moiteur de Sepang, s’emparant immédiatement du second temps derrière Webber (+0’068s). Rapide, Adrian Sutil (Force India) est vu avec un aileron avant endommagé suite à une ascension du vibreur au virage 15. Celui qui avait mené le GP d’Australie à deux reprises évolue dans la même seconde que le temps de référence, comme Di Resta, 4 millièmes derrière lui. Les temps ne tombent pas pendant la dernière partie des EL1 en raison des grosses charges de carburant et des pneus utilisés. Webber conserve la référence, devant Räikkönen et Vettel. Alonso prend le 3ème chrono, à 0’168s.
 Grand Prix de Malaisie - Essais Libres 1
#
Pilote / Ecurie
Tours
Temps
Ecart
01 15 1:36.935  
02 15 1:37.003 + 0.068
03 21 1:37.104 + 0.169
04 13 1:37.319 + 0.384
05 19 1:37.588 + 0.653
06 17 1:37.769 + 0.834
07 15 1:37.771 + 0.836
08 15 1:37.773 + 0.838
09 18 1:37.840 + 0.905
10 17 1:37.915 + 0.980
11 16 1:38.173 + 1.238
12 16 1:38.673 + 1.738
13 17 1:38.830 + 1.895
14 17 1:39.054 + 2.119
15 16 1:39.204 + 2.269
16 19 1:39.208 + 2.273
17 17 1:39.284 + 2.349
18 16 1:39.567 + 2.632
19 17 1:40.728 + 3.793
20 14 1:40.996 + 4.061
21 18 1:41.163 + 4.228
22 14 1:41.513 + 4.578

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Adrian Sutil , Sergio Pérez , Daniel Ricciardo
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Force India
Type d'article Actualités