EL1 : Les Mercedes et les Ferrari dans un mouchoir

Tradition oblige, les pilotes de Formule 1 étaient à l'oeuvre dès ce jeudi matin dans les rues de la Principauté

Tradition oblige, les pilotes de Formule 1 étaient à l'oeuvre dès ce jeudi matin dans les rues de la Principauté.

Sur ce circuit atypique, les équipes entraient en action dès l'ouverture de la piste pour procéder aux vérifications habituelles par le biais des tours d'installation, avant un rapide retour au calme pour travailler dans les stands durant la première demi-heure.

Aucun pilote n'était décidé à être le premier pour nettoyer une piste très sale en raison de son caractère urbain. C'est ainsi qu'à moins d'une heure de la fin de la séance, aucun temps chronométré n'était encore enregistré. Finalement, Esteban Gutiérrez déclenchait les hostilités, imité par Daniel Ricciardo et sa Toro Rosso. Peu à peu, les voitures alignaient les tours, chaussées pour la totalité d'entre elles des pneus tendres P Zero jaunes.

Felipe Massa et Jules Bianchi évitaient de peu l'accrochage, alors que le pilote Ferrari empruntait la voie des stands au tout dernier moment, ce qui aurait pu provoquer une fâcheuse mésentente. Pendant ce temps, Nico Rosberg montrait déjà la vélocité de sa W04 en s'emparant de la première place avec un chrono de 1:16.195, suivi de près par Fernando Alonso. Après avoir manqué son freinage à deux reprises à la chicane du port, Romain Grosjean prenait quant à lui la mesure de sa monoplace pour accrocher le troisième temps à une demi-heure du drapeau à damiers.

Au prix d'un nouveau tour rapide, Alonso se rapprochait à moins d'un dixième du temps de Rosberg, toujours en pneus tendres. Felipe Massa confirmait les bonnes dispositions de la Scuderia en ce début de week-end en se calant dans le sillage de son équipier espagnol. Alors que les Force India étaient elles aussi en bonne forme au cœur du peloton, Adrian Sutil partait en tête-à-queue dans le premier virage, tutoyant les rails sans toutefois endommager sa monoplace !

La petite surprise venait de Pastor Maldonado, pointe à seulement sept dixièmes du meilleur temps dans les dernières minutes. En revanche, le week-end de Kimi Räikkönen, dauphin de Vettel au classement du championnat du monde, débute avec difficulté et le Finlandais a semblé beaucoup se battre avec sa monoplace. A l'inverse, Grosjean prend unebelle troisième place qui contraste.

Côté français, Jean-Eric Vergne termine 15e, devant son équipier, et Charles Pic devance Jules Bianchi en 20e et 21e place. A noter qu'aucun pilote n'a chaussé les pneus supertendres P Zero rouges ce matin, préférant les économiser.

 Grand Prix de Monaco - Essais Libres 1
#
Pilote / Ecurie
Tours
Temps
Ecart
01
31
1:16.195  
02 27 1:16.282 + 0.087
03 21 1:16.380 + 0.185
04 23 1:16.394 + 0.199
05 28 1:16.469 + 0.274
06 27 1:16.993 + 0.798
07 27 1:17.020 + 0.825
08 29 1:17.129 + 0.934
09 25 1:17.378 + 1.183
10 23 1:17.380 + 1.185
11 26 1:17.509 + 1.314
12 27 1:17.548 + 1.353
13 20 1:17.625 + 1.430
14 26 1:18.193 + 1.998
15 25 1:18.454 + 2.259
16 28 1:18.754 + 2.559
17 28 1:18.830 + 2.635
18 25 1:19.067 + 2.872
19 21 1:19.203 + 3.008
20 28 1:19.438 + 3.243
21 20 1:19.773 + 3.578
22 21 1:20.225 + 4.030

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Felipe Massa , Nico Rosberg , Pastor Maldonado , Adrian Sutil , Romain Grosjean , Daniel Ricciardo , Esteban Gutiérrez , Charles Pic , Jules Bianchi , Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso , Mercedes , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités