EL1 - Mercedes en ultratendres ; la pole 2016 déjà proche !

partages
commentaires
EL1 - Mercedes en ultratendres ; la pole 2016 déjà proche !
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
24 mars 2017 à 02:30

Les F1 2017 ont enfin pris la piste sur le tracé de l’Albert Park, à Melbourne (Australie), où se sont déroulés les premiers Essais Libres de la nouvelle saison.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Lewis Hamilton, Mercedes AMG
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Atmosphère du circuit
Détail des pontons de la Ferrari SF70H
Le trophée du vainqueur 2017
Des pneus Pirelli
Un fan de Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Détail de la Mercedes
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Lance Stroll, Williams FW40
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Felipe Massa, Williams FW40
Fernando Alonso, McLaren MCL32, fait des étincelles

On aurait pu penser, au vu du nombre de nouveautés apportées de toutes parts, que les équipes auraient accumulé les tours d’entrée de jeu. Mais c’est avant tout la qualité des données récoltées qui importe, et tous ont déjà en tête le balayage du circuit, la température de piste et l’économie de l’unité de puissance.

L’histoire retiendra que c’est Romain Grosjean, avec la Haas, qui fut le premier à s’élancer en piste, suivi par l’intégralité du plateau, à l’exception d’Esteban Ocon, pour un tour d’installation. Le premier chrono sur un tour lancé (1’33’’380), lui, aura été mis au crédit de la Williams de Lance Stroll, après tout de même 23 minutes de séance et un long silence de près d’un quart d’heure. Avant de voir la monoplace de Grove atteindre les 290 km/h, aucune monoplace n’avait été flashée à plus de 206 km/h sur l’un des trois points de mesure du circuit…

 

Une nouvelle télémétrie TV

Le premier tour lancé de Lewis Hamilton (1’26’’478 en supertendres) aura donné l’occasion d’apprécier le tout nouveau système de télémétrie fourni par Liberty Media aux téléspectateurs, entrant dans un détail inégalé de 9 micro-segments sur chaque secteur. Désormais, les portions ne sont plus simplement blanche, verte ou pourpre, mais multicolores chacune !

Nos experts techniques auront allègrement l’occasion de revenir dans le courant du week-end sur le grand nombre de nouveautés apparues sur les autos.

On aura notamment remarqué chez Red Bull un profil de déflecteur très sculpté, remontant en contact avec les pontons, alors que Daniel Ricciardo s’autorisait une petite excursion sans conséquence dans l’herbe, ainsi que de grosses ouïes d'extraction d'air logées sur les pontons de la Ferrari. Comme l’on s’en doutait, le niveau de flexibilité des ailerons de requin est spectaculaire sur les vibreurs de Melbourne : des ralentis de la Haas, en particulier, ont donné une idée assez frappante de l’ampleur du mouvement latéral de ces pans de carbone en courbes.

"Gremlins" en série

Avant de revenir aux stands et d’être surélevée et démontée, on aura vu la McLaren de Vandoorne équipée d’une grille de capture de données.

Très tôt dans la séance, la Force India d’Esteban Ocon fit, elle, l’objet d’une intense activité des mécaniciens, qui ont résolu une difficulté rencontrée au niveau des freins. La Mercedes de Hamilton a également fait l'objet d'une attention très particulière des ingénieurs au niveau des déflecteurs, lors d'une immobilisation prolongée à mi-séance.

Au même moment, Verstappen voyait son équipe scruter des difficultés de synchronisation des rapports de transmission.

Une perte de temps cependant moins significative que celle connue par la Ferrari de Sebastian Vettel, sur laquelle un processus de "reset" aurait dû être initié dans le garage, selon Canal+, alors même que Palmer mettait un terme à sa séance avec sa Renault.

La pole 2016 déjà proche !

Comme en MotoGP, où Maverick Vinales a frappé très fort d’entrée au Qatar en battant dès les EL1 la pole 2016, les chronos des F1 2017 ont immédiatement été très prometteurs. En supertendres, Bottas faisait tourner sa Mercedes en 1’25’’142 après seulement quelques tours, soit plus de quatre secondes plus vite qu'en EL1 2016 (Hamilton), et rappelant déjà la proximité du temps de sa pole position 2016 établie en 1'23"837 ou du meilleur tour en course établi en 2004 par Michael Schumacher (1'24"125).

Après une nouvelle période de calme, les monoplaces ont été plus fréquemment en piste pendant les 30 dernières minutes de séance, faisant chuter les temps. Daniel Ricciardo a ainsi signé un 1'24"886 en supertendres, pendant que Bottas (1'24"803) et Hamilton (1'24"220) étaient déjà les seuls en piste à évoluer en ultratendres, sous l’œil d'un Sebastian Vettel assis dans son garage avec seulement cinq tours au compteur.

Après avoir récupéré une monoplace en état de marche pour les 15 dernières minutes, Sebastian Vettel s'est relancé en piste en pneus supertendres et a repris le contact avec la majorité de ses compères au nombre de tours bouclés.

australia GP d'Australie - Essais Libres 1

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart 
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 22 1'24.220  
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 25 1'24.803 0.583
3 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 19 1'24.886 0.666
4 netherlands Max Verstappen  Red Bull 19 1'25.246 1.026
5 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 16 1'25.372 1.152
6 germany Sebastian Vettel  Ferrari 10 1'25.464 1.244
7 brazil Felipe Massa  Williams 28 1'26.142 1.922
8 france Romain Grosjean  Haas 20 1'26.168 1.948
9 germany Nico Hülkenberg  Renault 15 1'26.183 1.963
10 mexico Sergio Pérez  Force India 29 1'26.276 2.056
11 spain Carlos Sainz Jr.  Toro Rosso 24 1'26.450 2.230
12 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 25 1'26.514 2.294
13 canada Lance Stroll  Williams 29 1'26.734 2.514
14 spain Fernando Alonso  McLaren 18 1'27.116 2.896
15 sweden Marcus Ericsson  Sauber 30 1'27.348 3.128  
16 france Esteban Ocon  Force India 23 1'27.656 3.436
17 denmark Kevin Magnussen  Haas 19 1'27.667 3.447
18 germany Pascal Wehrlein  Sauber 22 1'28.539 4.319
19 united_kingdom Jolyon Palmer  Renault 6 1'28.585 4.365
20 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 14 1'28.695 4.475  
Article suivant
Honda toujours "inquiet" pour sa fiabilité avant le GP d'Australie

Article précédent

Honda toujours "inquiet" pour sa fiabilité avant le GP d'Australie

Article suivant

Horner : "Mercedes est déjà clairement la référence"

Horner : "Mercedes est déjà clairement la référence"
Charger les commentaires