EL1 - Les Mercedes en tête, les Haas au garage

Les Mercedes ont conclu la première séance d'essais libres du Grand Prix de Belgique en tête, avec un top 4 qui se tient en un dixième à peine. Trois pilotes sont restés au garage.

EL1 - Les Mercedes en tête, les Haas au garage

Ce week-end commence bien mal pour l'écurie Haas à Spa-Francorchamps. Non seulement la VF-19 manque de compétitivité, mais Romain Grosjean et Kevin Magnussen ont vu leur séance s'arrêter après les tours d'installation, le Français se plaignant à la radio : "Je n'ai pas de puissance." Il s'est effectivement avéré nécessaire de changer le groupe propulseur des deux monoplaces, qui n'ont donc pas signé le moindre chrono. Les mécaniciens de l'équipe américaine ont du pain sur la planche pour préparer les voitures en vue des EL2.

Lire aussi :

Victime d'un problème technique indéterminé, l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi a subi le même sort et n'a pu effectuer que deux tours d'installation. Autrement, cette première séance d'essais libres s'est avérée assez classique, avec une première vingtaine de minutes très calme, lors de laquelle seul Charles Leclerc a signé un tour chronométré, en 1'47, tandis que les Mercedes et la Ferrari de Sebastian Vettel n'ont même pas pris la piste.

À l'issue de la première salve de chronos après 40 minutes de séance, Lewis Hamilton était en tête du classement avec un temps de 1'45"298 en pneus mediums. Suivaient Max Verstappen (1'45"470, durs), Valtteri Bottas (1'45"664, durs), Lance Stroll (1'45"710, tendres), Sergio Pérez (1'45"784, tendres) et Lando Norris (1'46"096, mediums), le reste du peloton mené par les AlphaTauri étant relégué à plus de 1,3 seconde. Les Ferrari étaient remarquablement mal placées, avec Leclerc 12e et Vettel 17e sur les 17 pilotes ayant réalisé un chrono. Tous deux avaient roulé en pneus durs, et le Monégasque avait fait plusieurs blocages de roue.

Par la suite, la plupart des pilotes ont chaussé les gommes tendres, et Bottas a signé le meilleur temps en 1'44"493, d'un souffle devant Hamilton, Verstappen et Pérez. La hiérarchie était globalement respectée avec Stroll et Albon complétant le top 6 devant un quatuor composé des Renault et des McLaren, puis les AlphaTauri, ces dernières en mediums. La principale surprise est la position des Ferrari, victorieuses à Spa l'an passé, qui n'ont pas l'air à l'aise : Leclerc et Vettel sont 14e et 15e respectivement.

À noter que Bottas a connu une crevaison sans gravité en fin de séance, après avoir commis lui aussi un gros blocage de roue, à l'Arrêt de Bus – sans qu'il y ait forcément de causalité entre les deux faits.

Belgium Grand Prix de Belgique - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 18 1'44.493  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 17 1'44.562 0.069
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 20 1'44.574 0.081
4 Mexico Sergio Pérez Racing Point 22 1'44.629 0.136
5 Canada Lance Stroll Racing Point 22 1'44.868 0.375
6 Thailand Alexander Albon Red Bull 22 1'45.049 0.556
7 France Esteban Ocon Renault 20 1'45.099 0.606
8 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 24 1'45.222 0.729
9 Australia Daniel Ricciardo Renault 21 1'45.225 0.732
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 28 1'45.274 0.781

partages
commentaires

Voir aussi :

Marko : Albon est moins mauvais qu'il n'en a l'air

Article précédent

Marko : Albon est moins mauvais qu'il n'en a l'air

Article suivant

Le GP de Sakhir aura lieu sur "l'ovale" de Bahreïn

Le GP de Sakhir aura lieu sur "l'ovale" de Bahreïn
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021