EL1 - Rosberg leader, énorme coup de chaud chez Renault

partages
commentaires
EL1 - Rosberg leader, énorme coup de chaud chez Renault
Par : Basile Davoine
30 sept. 2016 à 03:31

Le leader du championnat a signé le meilleur temps de la première séance d'essais libres à Sepang, dont on retiendra le spectaculaire incendie survenu sur la Renault de Kevin Magnussen.

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
The burned car of Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
La voiture brûlée de Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS20
La voiture brûlée de Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
The burned car of Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS17
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09 avec le Halo
The burned car of Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS18
La voiture brûlée de Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
La voiture brûlée de Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS20
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 avec Jean Alesi, Canal+
Manor Racing
Aileron arrière de la McLaren MP4-31
Felipe Massa, Williams
Les pneus et les couvertures chauffantes de Ferrari
L'équipement des stands de Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid

C'est une piste entièrement re-surfacée que les pilotes doivent découvrir ce vendredi matin à Sepang, après les travaux de rénovation effectués ces derniers mois pour améliorer le drainage du circuit malaisien. Un travail qui doit se faire par une chaleur étouffante, avec 30°C dans l'air, 41°C sur la piste et 69% d'humidité ambiante. 

Alors que les concurrents bouclent les premiers tours d'installation, un gros coup de chaud survient toutefois pour Kevin Magnussen et Renault dans la voie des stands, donnant lieu à une scène rarissime. Tandis qu'un début d'incendie violent se déclenche sur la R.S.16, le pilote danois s'en extrait rapidement. Clairement, une fuite de carburant par le haut de la boîte à air est à l'origine de l'incident, qui demande une lutte de plusieurs minutes aux mécaniciens d'Enstone pour maîtriser la situation. 

La direction de course prend logiquement la décision de brandir le drapeau rouge, alors que la pitlane est obstruée et ensuite jonchée de poudre d'extincteur qu'il convient de nettoyer. Ce sont ainsi près de vingt minutes de roulage qui partent en fumée pour le plateau F1, mais bien plus pour Magnussen, qui en plus de ne pas rouler davantage dans cette séance pourrait manquer la seconde, au vu de l'état dans lequel a terminé sa monoplace. 

 

Comme c'est le cas depuis plusieurs Grands Prix maintenant, le Halo fait son apparition en début d'EL1 sur certaines monoplaces, notamment sur la Force India de Sergio Pérez. On peut pousser le vice à regretter de n'avoir pas vu le système de protection du cockpit être monté sur la Renault de Magnussen, ce qui aurait offert l'opportunité d'évaluer grandeur nature son incidence sur l'extraction du pilote. 

Mercedes déroule son plan

Alors que le travail peut réellement débuter, pour l'anecdote c'est Felipe Massa qui fixe la première référence sur cette piste neuve, avec un chrono en 1'39"038 en pneus mediums, rapidement et largement battu par la Mercedes de Nico Rosberg en gommes tendres : 1'35"793 puis 1'35"227. Rappelons que Pirelli propose ce week-end les composés les plus dures de sa gamme : tendres, mediums et durs. 

Carlos Sainz est quant à lui le premier à commettre une petite erreur, qui l'oblige à faire une petite excursion par l'herbe et les graviers avec sa Toro Rosso. Même sanction, dans des conditions différentes, pour Lewis Hamilton qui bloque ses roues sur un freinage. 

 

Sans surprise, les chronos tombent de plusieurs secondes par rapport à l'édition 2015, compte tenu du nouvel asphalte et des bosses supprimées sur le tracé de Sepang, ainsi que de l'évolution des monoplaces. 

Après avoir vu plusieurs équipes tester les gommes tendres, ce sont majoritairement les pneus mediums qui font leur apparition au cœur de la séance. Le composé dur a été sélectionné en faible nombre par les pilotes, mais il sera toutefois crucial puisque deux trains doivent être conservés pour la course avec obligation d'en utiliser au moins un. 

S'il est le plus rapide ce matin, Rosberg n'échappe pas à un rappel à l'ordre dans la dernière demi-heure, quand l'Allemand perd brièvement le contrôle de sa Mercedes et doit passer dans les graviers au même endroit que Sainz. 

 

À la lumière des chronos, réalisés essentiellement en début de séance, Mercedes dispose pour le moment d'une marge d'une seconde sur les Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel, tandis que Fernando Alonso vient démontrer les qualités du châssis McLaren et les promesses de l'évolution Honda en se hissant, certes en pneus tendres, devant les deux Red Bull. 

Jeu concours Motor1 / Facebook

 GP de Malaisie - Essais Libres 1

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcartkm/h
1  Nico Rosberg    Mercedes 25 1'35.227   209.549
2  Lewis Hamilton    Mercedes 25 1'35.721 0.494 208.468
3  Kimi Räikkönen    Ferrari 16 1'36.315 1.088 207.182
4  Sebastian Vettel    Ferrari 18 1'36.331 1.104 207.148
5  Fernando Alonso    McLaren 18 1'36.510 1.283 206.764
6  Daniel Ricciardo    Red Bull 27 1'36.753 1.526 206.244
7  Max Verstappen    Red Bull 26 1'36.973 1.746 205.776
8  Nico Hülkenberg    Force India 26 1'37.513 2.286 204.637
9  Sergio Pérez    Force India 27 1'37.601 2.374 204.452
10  Jenson Button    McLaren 20 1'37.613 2.386 204.427
11  Daniil Kvyat    Toro Rosso 29 1'37.847 2.620 203.938
12  Valtteri Bottas    Williams 17 1'37.861 2.634 203.909
13  Romain Grosjean    Haas 22 1'37.886 2.659 203.857
14  Esteban Gutiérrez    Haas 20 1'37.921 2.694 203.784
15  Carlos Sainz Jr.    Toro Rosso 25 1'38.055 2.828 203.506
16  Felipe Nasr    Sauber 18 1'38.184 2.957 203.238
17  Marcus Ericsson    Sauber 20 1'38.313 3.086 202.972
18  Felipe Massa    Williams 24 1'38.339 3.112 202.918
19  Jolyon Palmer    Renault 23 1'39.148 3.921 201.262
20  Esteban Ocon    Manor 28 1'40.036 4.809 199.476
21  Pascal Wehrlein    Manor 26 1'40.627 5.400 198.304
22  Kevin Magnussen    Renault 2    
Article suivant
L'humeur de Cirebox - L'avenir tout tracé de Kvyat

Article précédent

L'humeur de Cirebox - L'avenir tout tracé de Kvyat

Article suivant

Renault croit avoir identifié la cause de l'incendie à Sepang

Renault croit avoir identifié la cause de l'incendie à Sepang
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Lieu Sepang International Circuit
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé d'essais libres