EL1 - Encore trahi par Honda, Alonso retourne jouer au tennis

partages
commentaires
EL1 - Encore trahi par Honda, Alonso retourne jouer au tennis
Par : Benjamin Vinel
12 mai 2017 à 09:33

La Formule 1 fait son retour en Europe avec le traditionnel Grand Prix d'Espagne, dont la première séance d'essais libres a été marquée par le problème technique rencontré par la McLaren-Honda de Fernando Alonso en l'espace de quelques secondes.

Avec une nouveauté remarquable sur les F1 2017 : non seulement les équipes ont toutes apporté des évolutions conséquentes dans le but de progresser dans la hiérarchie, mais la FIA a de surcroît imposé un affichage plus visible du numéro et du nom de chaque pilote, ce qui résulte en un look assurément rétro sur certaines monoplaces au niveau du museau et, comme sur la Mercedes, en une utilisation maligne de l'aileron de requin... qui sera banni l'an prochain !

Les pilotes ont été prompts à prendre la piste pour ce tour d'installation, notamment Sergey Sirotkin au volant de la Renault R.S.17 habituellement occupée par Jolyon Palmer. Le Russe espérait réaliser une séance plus complète que ses EL1 de Sotchi, qui s'étaient rapidement achevés en raison d'un problème technique.

Alonso out !

Alors que les Williams et les Mercedes effectuaient quelques tours lancés en pneus durs, Fernando Alonso est parti en tête-à-queue entre les virages 2 et 3, victime d'une fuite d'huile, immobilisant sa McLaren dans un panache de fumée alors qu'il était sorti des stands quelques secondes auparavant !

 

Le calvaire continuait donc pour le double Champion du monde, qui évolue à domicile ce week-end et qui attend avec impatience les 500 Miles d'Indianapolis qu'il disputera dans deux semaines, sans le moindre doute. Alonso a d'ailleurs préféré partir jouer au tennis plutôt que de suivre le reste de la séance.

 

Après une voiture de sécurité virtuelle de cinq minutes, le temps de nettoyer le dégagement en asphalte où se sont déversés des litres et des litres d'huile de la MCL32, la séance a repris son cours, avec un premier tour chronométré de Stoffel Vandoorne en 1'30"027 avec les gommes dures – un tour où il n'était clairement pas question d'attaquer.

Vettel arrêté

Quelques instants plus tard, un autre Champion du monde subissait une panne : Sebastian Vettel immobilisait sa Ferrari SF70H dans la ligne droite des stands, manifestement victime d'un problème mécanique. Max Verstappen était également coincé au stand en raison d'un souci sur la RB13.

 

Kimi Räikkönen a été le premier à passer sous la barre des 85 secondes avec un tour en 1'24"691, toujours avec ces gommes dures dont les écuries cherchaient clairement à se débarrasser tant que la piste n'était pas optimale, ne comptant pas les utiliser en qualifications ou en course. Les deux Mercedes sont allées une seconde plus vite quelques instants plus tard.

Pendant ce temps, Romain Grosjean se faisait remarquer en cherchant les limites de la piste à plusieurs endroits. Rappelons que le pilote Haas ne disposera des évolutions de la VF-17 que demain, contrairement à son coéquipier Kevin Magnussen.

"La Ferrari a l'air d'être la meilleure voiture, ici. Rapide et constante", commentait à mi-séance notre expert Ben Anderson, placé au virage 3. "Räikkönen secoue beaucoup sa monoplace pour ajuster sa trajectoire. La Mercedes est également rapide, mais semble contrainte à des trajectoires plus larges. Bottas attaque un peu plus que Hamilton."

"La Red Bull et la McLaren ont l'air très solides dans le virage, mais manquent visiblement de vitesse. La Renault a l'air solide, mais peine à trouver la constance. La Haas faiblit à la sortie du virage mais est performante en entrée. La Force India a besoin de trajectoires plus larges que toutes les autres pour passer le virage sans problème, ce qui laisse imaginer que les pilotes n'ont pas confiance en ce train arrière problématique."

C'est au bout de 55 minutes que Max Verstappen a effectué son premier tour chronométré, mais en gommes mediums : cela lui a permis de signer le meilleur temps en 1'22"706, à sept dixièmes de la pole position 2016 et huit dixièmes devant les Mercedes et leurs pneus durs.

La pole 2016 est battue

Sebastian Vettel a également été en mesure de reprendre la piste quelques instants plus tard, lui aussi avec le composé medium, et a pris la première place en 1'22"600 avant d'être instantanément battu par les Mercedes avec ces pneus à flanc blanc : Bottas a tourné en 1'21"550, Hamilton en 1'21"529. La pole 2016, signée par le Britannique en 1'22"000, était déjà battue.

La plupart des écuries s'étant lancées dans des longs relais en fin de séance, les chronos n'ont que peu évolué, et les Mercedes de Lewis Hamilton et de Valtteri Bottas ont donc signé les meilleurs temps de la séance avec une seconde d'avance sur les Ferrari, tandis que suivent les Red Bull et les Haas. Kevin Magnussen s'est d'ailleurs fait remarquer en immobilisant sa monoplace dans les graviers au virage 4 après un blocage de roue, à sept minutes du drapeau à damier.

Rendez-vous à 14h pour la deuxième séance d'essais libres, que Fernando Alonso abordera avec une unité de puissance changée.

 Grand Prix d'Espagne - Essais Libres 1

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart 
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 28 1'21.521  
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 30 1'21.550 0.029  
3 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 24 1'22.456 0.935  
4 germany Sebastian Vettel  Ferrari 23 1'22.600 1.079  
5 netherlands Max Verstappen  Red Bull 22 1'22.706 1.185  
6 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 17 1'23.084 1.563  
7 denmark Kevin Magnussen  Haas 22 1'23.670 2.149
8 france Romain Grosjean  Haas 23 1'23.758 2.237  
9 germany Nico Hülkenberg  Renault 24 1'23.993 2.472  
10 spain Carlos Sainz Jr.  Toro Rosso 21 1'24.004 2.483  
11 mexico Sergio Pérez  Force India 23 1'24.188 2.667
12 france Esteban Ocon  Force India 22 1'24.324 2.803  
13 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 24 1'24.400 2.879  
14 brazil Felipe Massa  Williams 34 1'24.618 3.097  
15 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 18 1'24.642 3.121  
16 sweden Marcus Ericsson  Sauber 23 1'24.966 3.445  
17 germany Pascal Wehrlein  Sauber 24 1'25.182 3.661  
18 canada Lance Stroll  Williams 34 1'25.919 4.398  
19 russia Sergey Sirotkin  Renault 10 1'26.293 4.772  
20 spain Fernando Alonso  McLaren 1
Article suivant
Seuls de meilleurs résultats manquent à Räikkönen

Article précédent

Seuls de meilleurs résultats manquent à Räikkönen

Article suivant

Massa : "Un développement bien meilleur chez Williams"

Massa : "Un développement bien meilleur chez Williams"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Catégorie Essais Libres 1
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Benjamin Vinel