EL1 - Verstappen appliqué, Mercedes très discret

Max Verstappen a signé le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix F1 des États-Unis, à Austin.

EL1 - Verstappen appliqué, Mercedes très discret

Il fait un grand beau ciel bleu et un soleil resplendissant mais assez frais (11°C dans l'air, 18°C en piste) pour les premiers tours de roue du plateau F1 sur le Circuit des Amériques. Et en dépit des craintes de Lewis Hamilton sur les qualités de la piste, qu'il juge bosselée au point d'en questionner la sécurité, les programmes de tests des différentes équipes sont vites lancés, comme chez Ferrari, qui a équipé la monoplace de Leclerc de lumières de mesure sous le train arrière. Néanmoins, la Scuderia doit se montrer patiente et dispose de quelques ajustements à faire : le #16 entre en effet rapidement aux stands, ressentant "un problème avec le moteur" après son tour d'installation.

Pendant que Magnussen établit la référence des premières minutes en 1'38''350, qu'il bat ensuite 1'38''177, George Russell observe la séance en tant que spectateur, alors qu'il cède le baquet de sa Williams à Nicholas Latifi, son probable équipier 2020, pour les EL1.

Lire aussi :

 

Des EL1 pour lesquels les équipes disposent par ailleurs toutes de la possibilité de rouler avec des allocations pneumatiques Pirelli spéciales, avec les spécifications de mélanges 2020, et pouvant être utilisées aussi pendant les 90 minutes d'EL2 de ce vendredi.

Après 30 minutes, la meilleure marque est passée entre les mains de la Red Bull d'Albon en 1'35''743, pendant que Latifi rejoint le box Williams au ralenti en second rapport, rencontrant un problème mécanique. Alors que plusieurs pilotes testent les limites de la piste, Verstappen prend le relais aux commandes de la feuille des temps, en 1'35''546, devant Vettel, alors que c'est au tour de la Renault de Hülkenberg de rencontrer des problèmes de passages de vitesses.

Alors que la séance affiche encore 30 minutes au compteur, c'est Vettel qui dispose du temps de référence établi en 1'34''226 avec le pneu tendre. P2 et P3, Albon et Leclerc évoluent plus d'une seconde derrière, avec un mélange test 2020 de Pirelli, avant que Verstappen ne passe un 1'34''057 en tendres lui aussi pour se porter devant.

C'est finalement cette marque qui demeurera la référence des EL1, tandis que très discrètes pendant la majorité de la séance qu'elles ont passé dans la seconde moitié du tableau, les Mercedes bouclent finalement leur vendredi matin respectivement 8e (Hamilton) et 17e (Bottas).

A noter que les meilleurs temps de Leclerc et Hamilton avaient été réalisés avec les pneus tests Pirelli jusque dans les 5 dernières minutes, avant que l'un comme l'autre ne dispose que de quelques instants pour installer un chrono avec l'allocation week-end. Un instant P4 avec une marque placée à 0''9 de Verstappen, le Champion du monde en titre a vu son tour annulé pour dépassement des limites de la piste au virage 19 avant de finalement passer une ultime boucle le classant huitième.

United States GP des États-Unis - Essais Libres 1

P. Pilote Moteur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Honda 26 01'34.057  
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 30 01'34.226 00.169
3 Thailand Alexander Albon Honda 28 01'34.316 00.259
4 France Pierre Gasly Honda 32 01'35.008 00.951
5 Australia Daniel Ricciardo Renault 29 01'35.263 01.206
6 France Romain Grosjean Ferrari 24 01'35.356 01.299
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 23 01'35.380 01.323
8 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 32 01'35.439 01.382
9 Canada Lance Stroll Mercedes 31 01'35.586 01.529
10 Denmark Kevin Magnussen Ferrari 23 01'35.659 01.602
11 Russian Federation Daniil Kvyat Honda 31 01'35.661 01.604
12 Spain Carlos Sainz Jr. Renault 26 01'35.723 01.666
13 Finland Kimi Räikkönen Ferrari 22 01'35.854 01.797
14 Mexico Sergio Pérez Mercedes 29 01'35.971 01.914
15 Italy Antonio Giovinazzi Ferrari 26 01'36.037 01.980
16 Germany Nico Hülkenberg Renault 24 01'36.124 02.067
17 Finland Valtteri Bottas Mercedes 40 01'36.159 02.102
18 United Kingdom Lando Norris Renault 23 01'36.263 02.206
19 Poland Robert Kubica Mercedes 28 01'37.948 03.891
20 Canada Nicholas Latifi Mercedes 7 01'41.112 07.055

partages
commentaires
Hamilton retrouve déjà son ingénieur de course

Article précédent

Hamilton retrouve déjà son ingénieur de course

Article suivant

Mercedes savoure ses victoires après des "gifles" en qualifs

Mercedes savoure ses victoires après des "gifles" en qualifs
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021