EL1 - Vettel et Ferrari donnent le ton en Australie

L’histoire retiendra que le premier pilote à se mettre en piste au cours de cette nouvelle saison 2013 fut l’Australien Daniel Ricciardo (Toro Rosso)

L’histoire retiendra que le premier pilote à se mettre en piste au cours de cette nouvelle saison 2013 fut l’Australien Daniel Ricciardo (Toro Rosso).

Sur une piste très « verte » et n’ayant pas servi de toute l’année, personne ne souhaite réellement essuyer les plâtres et avaler les pneumatiques Pirelli, plus tendre cette saison. Chacun attend ainsi que la poussière soit évacuée par les rivaux avant de prendre la piste pour des tours lancés sous le soleil.

Un point sur la météo au moment où débute cette première séance d'essais libres du Grand Prix d'Australie millésime 2013 :

conditions météo
température air
22°C
température piste
29°C
% d'humidité
56%

Quelques nouveautés apparaissent sur de nombreuses monoplaces depuis les derniers essais hivernaux de Barcelone pour les premiers tours d’installation.

Williams essaie tant bien que mal de dissimuler la différence de sorties d’échappements à effet Coanda sur les deux monoplaces avec de la peinture bleue aux couleurs de la machine. La FW35 de Valtteri Bottas, équipée d’un nouveau profil de sorties, est ainsi différente de celle de Maldonado, qui aligne à titre comparatif le profil utilisé à Barcelone. La collecte et l’analyse de données conditionnera l’utilisation de l’une ou l’autre des versions durant le reste du weekend australien.

Red Bull est également équipé d’échappements disposant d’un nouveau profil. La Ferrari F138 présente d’intrigantes dérives carbone à l’extrémité des suspensions avant, à proximité des entrées d’air de refroidissement de freins. Un système qui s’apparente à un ajout aérodynamique et qu’il faudra suivre ce weekend. Les monoplaces de la Scuderia arborent également deux capots moteurs différents sur les machines de Fernando Alonso et Felipe Massa, plongeant de façon différente vers le diffuseur. Lotus apparaît avec un nouvel aileron avant. Enfin, Mercedes arbore en début de séance du flow vis (peinture) sur un aileron arrière semblant avoir évolué depuis les tests catalans pour évaluer son efficacité aérodynamique. Après avoir couru pendant 6 ans avec des freins de chez Carbon Industries chez McLaren, Lewis Hamilton a demandé à Mercedes AMG de changer de fournisseur de freins pour obtenir un meilleur feeling au freinage. Le team a ainsi suivi la requête du Britannique, et Nico Rosberg doit désormais apprendre à composer avec ce nouveau package. Définir les niveaux de dégradation des enveloppes pneumatiques sera difficile sur ces essais libres, et il faudra sans doute attendre la séance de l’après-midi pour tirer les premières conclusions concernant ce point. Pirelli promet cependant seulement 2 à 3 arrêts en course, dimanche. Daniel Ricciardo, qui dispose d’un nouveau profil d’aileron avant, est le premier à enregistrer un chrono après presque 40 minutes. Bianchi (Marussia), Chilton (Marussia) et Vergne (Toro Rosso) et les Caterham de Pic et Van der Garde commencent à balayer la piste avec lui. Kimi Räikkönen (Lotus) fait progressivement tomber les temps après 50 minutes de séance et améliore régulièrement. Les pneumatiques semblent mieux réagir que lors des essais hivernaux, où les températures trop fraîches empêchaient de réellement cerner les fenêtres d’exploitation de ceux-ci. A 30 minutes de la fin de séance, Iceman occupe la tête en 1’27’’877. Fernando Alonso prend le commandement de la séance quelques instants plus tard, en 1’27’’547, avant de laisser la place à la Red Bull de Vettel (1’27’’320). Les temps continuent à tomber, et les chronos descendent dixième après dixième au fur et à mesure que la trajectoire ne nettoie. C’est sur les gommes arrière que la dégradation semble être la plus importante. La marge de progression des temps est cependant plus modérée pendant le reste de la séance. La Lotus semble assez sousvireuse dans les courbes, en contraste avec la Red Bull, très stable dans les passages sinueux. Pour Caterham et Marussia, les 107% semblent bien accessibles en qualifications par rapport aux machines de tête. Très solide, Jules Bianchi se distingue tout particulièrement en évoluant même avec Toro Rosso. La séance se conclut avec le meilleur temps de Sebastian Vettel, devant les deux Ferrari de Massa et Alonso. Hamilton boucle ces EL1 en quatrième position.
 Grand Prix d'Australie - Essais Libres 1
#
Pilote / Ecurie
Tours
Temps
Ecart
01
16
1:27.211  
02 17 1:27.289 + 0.078
03 16 1:27.547 + 0.336
04 18 1:27.552 + 0.341
05 18 1:27.668 + 0.457
06 17 1:27.877 + 0.666
07 17 1:28.013 + 0.802
08 19 1:28.426 + 1.215
09 19 1:28.440 + 1.229
10 15 1:28.520 + 1.309
11 19 1:28.597 + 1.386
12 19 1:28.786 + 1.575
13 18 1:28.910 + 1.699
14 20 1:29.443 + 2.232
15 19 1:29.928 + 2.717
16 17 1:30.203 + 2.992
17 17 1:30.729 + 3.518
18 19 1:30.969 + 3.758
19 24 1:31.263 + 4.052
20 23 1:32.176 + 4.965
21 21 1:32.274 + 5.063
22 18 1:32.388 + 5.177

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Sebastian Vettel , Daniel Ricciardo , Jules Bianchi , Valtteri Bottas
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités