EL2 - Bottas, Hamilton et Verstappen sur leur planète

Retour à la normale : les Mercedes et la Red Bull de Max Verstappen sont en tête à l'issue des Essais Libres 2 du Grand Prix de Toscane.

EL2 - Bottas, Hamilton et Verstappen sur leur planète

Les concurrents poursuivant l'apprentissage de cette piste du Mugello, la plupart d'entre eux ont commencé la séance avec les pneus mediums, Valtteri Bottas prenant la tête en 1'17"997, trois dixièmes devant Max Verstappen et un Lewis Hamilton chaussé de gommes dures. Après avoir conclu les EL1 en fond de tableau, les Racing Point étaient alors de retour dans le top 6, juste derrière la McLaren de Lando Norris.

Lire aussi :

Par la suite, les chronos ont tombés, mais pas pour Norris, qui a perdu le contrôle à la sortie de Poggio Secco en mettant deux roues dans les graviers et a percuté le mur, abîmant son aileron avant. Il n'a pu reprendre la piste par la suite, sa séance s'arrêtant avec neuf tours au compteur et le drapeau rouge étant agité au passage.

Le pilote McLaren n'est d'ailleurs pas le seul à être parti à la faute sur cet impitoyable Mugello, puisque les Ferrari de Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont été aperçues en tête-à-queue dans l'interminable courbe de Correntaio. De manière bien plus surprenante, Sergio Pérez a percuté Kimi Räikkönen en sortant des stands, endommageant son aileron avant et envoyant l'Alfa Romeo dans les graviers. Là aussi, la séance a été interrompue.

Entretemps, Bottas a amélioré sa référence matinale de près d'une seconde, avec un chrono de 1'16"989, deux dixièmes devant son coéquipier Hamilton et Verstappen. "Est-ce que quelqu'un a amélioré sur son second tour ?" s'est enquis le sextuple Champion du monde, inquiet des performances des pneus tendres, auprès de son ingénieur Peter Bonnington. Ce dernier a confirmé : "On dirait que le deuxième tour en tendres est très médiocre."

Le reste de la concurrence est à une seconde, y compris la Red Bull d'Alexander Albon au quatrième rang. Les Renault de Daniel Ricciardo et Esteban Ocon complètent le top 6, suivies par Pérez, Gasly, Räikkönen, Leclerc, Stroll, Vettel... avec seulement une demi-seconde pour couvrir ces neuf pilotes, d'Albon à Vettel. À noter que ce dernier est tombé en panne après être passé sous le drapeau à damier au volant de sa Ferrari bordeaux.

Les Haas ferment la marche avec plus de deux secondes de retard, Romain Grosjean n'ayant pu parcourir que cinq tours. "Tout va bien au niveau du turbo ?" a-t-il lancé en début de séance. "Il y a un peu de bruit, là. J'ai un peu peur de ce que c'est, car je vois la batterie ne pas se charger..." Sa VF-20 a effectivement été victime d'un problème électronique. C'est un début de week-end bien difficile pour le Français.

Lire aussi :

Italy Grand Prix de Toscane - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 28 1'16.989  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 29 1'17.196 0.207
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 25 1'17.235 0.246
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 28 1'17.971 0.982
5 Australia Daniel Ricciardo Renault 32 1'18.039 1.050
6 France Esteban Ocon Renault 29 1'18.115 1.126
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 34 1'18.198 1.209
8 France Pierre Gasly AlphaTauri 30 1'18.244 1.255
9 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 38 1'18.385 1.396
10 Monaco Charles Leclerc Ferrari 27 1'18.400 1.411

partages
commentaires
Horner : Remplacer Albon par Gasly "n'aurait pas de sens"

Article précédent

Horner : Remplacer Albon par Gasly "n'aurait pas de sens"

Article suivant

Verstappen et Albon rassurés par la tenue des pneus au Mugello

Verstappen et Albon rassurés par la tenue des pneus au Mugello
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021