EL2 - Le brouillard prive la F1 d'essais libres à Shanghai

partages
commentaires
EL2 - Le brouillard prive la F1 d'essais libres à Shanghai
Par : Basile Davoine
7 avr. 2017 à 07:25

Alors que la première séance d'essais libres du Grand Prix de Chine s'est limitée à une vingtaine de minutes, la deuxième n'a tout simplement pas eu lieu.

Fernando Alonso, McLaren MCL32
Lewis Hamilton, Mercedes AMG, signe un autographe
Le casque de Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17

Ceux qui espéraient rattraper le temps perdu en EL1 ont rapidement pris conscience que ce ne serait pas possible à Shanghai ce vendredi. Comme lors de la première séance, le brouillard est venu jouer un vilain tour au petit monde de la F1. Sur le circuit, malgré une piste détrempée et quelques gouttes de pluie toujours présentes, rien n'entravait la possibilité d'envoyer les pilotes en piste. En revanche, l'épais brouillard et le plafond nuageux très bas au-delà du circuit posaient un véritable problème, empêchant l'hélicoptère médical d'atterrir à l'hôpital, situé à 38 km, en cas d'urgence.

"Il y a un problème avec l'hélicoptère", a confirmé le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting. "Pour l'instant il ne peut pas atterrir à l'hôpital. D'ici, ça a l'air correct au niveau météo, mais le problème c'est qu'il ne peut pas atterrir en centre-ville. On est clairement affectés par des nuages bas et nous devons surveiller."

Dans ces conditions, la séance n'a tout simplement jamais débuté, en attendant une hypothétique amélioration jusqu'à l'heure de fin programmée initialement pour ces EL2. Une embellie météorologique qui n'est jamais arrivée, les équipes comprenant très vite qu'il ne serait pas possible de rouler davantage aujourd'hui. Lewis Hamilton a saisi l'occasion pour jouer le jeu de la proximité avec le public, remontant la ligne droite principale le long des tribunes en offrant des casquettes dédicacées.

Compte tenu du nombre de tours très faible parcouru lors de la première séance, on peut clairement dire que c'est une journée blanche qui s'est déroulée à Shanghai. Autant dire que le défi sera de taille samedi, avec seulement une heure d'essais libres pour préparer les qualifications. Le ciel devrait être plus clément demain, mais la pluie pourrait faire son retour à l'occasion du Grand Prix, dimanche.

La dernière annulation d'une séance d'essais libres remonte à 2015, lorsque de violents orages avaient douché le Circuit des Amériques, à Austin. 

Article suivant
Déjà un nouveau turbo pour Grosjean

Article précédent

Déjà un nouveau turbo pour Grosjean

Article suivant

Stroll doit se contenter d'un apprentissage de sept tours

Stroll doit se contenter d'un apprentissage de sept tours
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Shanghai International Circuit
Auteur Basile Davoine