EL2 - Doublé Mercedes, Verstappen en retrait

Lewis Hamilton a pris les devants lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne, où Max Verstappen n'a pas concrétisé son rythme.

EL2 - Doublé Mercedes, Verstappen en retrait

Si les deux Red Bull sont hors du top 8 au classement des Essais Libres 2 du Grand Prix d'Espagne, méfiez-vous des apparences. C'est vrai, les Mercedes avaient déjà l'avantage à Barcelone lors des 20 premières minutes de la séance, où tous les concurrents ont pris la piste en pneus mediums. Tandis que Valtteri Bottas a tourné en 1'18"419 et Lewis Hamilton en 1'18"461, Max Verstappen n'a pu faire mieux que 1'18"785. Suivaient alors Fernando Alonso (1'19"297), Pierre Gasly (1'19"406) et Esteban Ocon (1'19"438).

Lire aussi :

Les 20 minutes suivantes ont été consacrées à des simulations de qualifications en gommes tendres, et Hamilton a pris l'avantage en 1'18"170 devant Bottas en 1'18"309. Auteur d'une erreur au virage 10, qui est désormais une longue courbe, Verstappen est resté sur sa référence en mediums et ne s'est classé que neuvième avec six dixièmes de déficit, pourtant plus rapide que son coéquipier Sergio Pérez, dixième en tendres.

Entre les Flèches d'Argent et les Red Bull, trois écuries étaient représentées : les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz prenaient en sandwich les Alpine et les AlphaTauri. Huit équipes ont tourné à moins d'une seconde du meilleur temps, n'y faisant exception que Williams (George Russell à 1"8) et Haas (Mick Schumacher à 2"2).

Le dernier tiers de la séance a été le théâtre des traditionnelles simulations de course, sans incident majeur à déplorer, même si l'extrémité droite de l'aileron avant de Verstappen était étonnamment endommagée sous le drapeau à damier. Plus tôt dans la séance, Yuki Tsunoda avait été entendu à la radio dire, d'un ton un peu perplexe : "Euh... la voiture s'est éteinte". Cependant, le problème a manifestement été résolu très promptement.

Spain Grand Prix d'Espagne - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 32 1'18.170  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 31 1'18.309 0.139
3 Monaco Charles Leclerc Ferrari 28 1'18.335 0.165
4 France Esteban Ocon Alpine 29 1'18.466 0.296
5 Spain Fernando Alonso Alpine 30 1'18.518 0.348
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 32 1'18.593 0.423
7 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 30 1'18.619 0.449
8 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 30 1'18.674 0.504
9 Netherlands Max Verstappen Red Bull 26 1'18.785 0.615
10 Mexico Sergio Pérez Red Bull 23 1'18.918 0.748
11 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 30 1'18.947 0.777
12 United Kingdom Lando Norris McLaren 28 1'19.092 0.922
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 29 1'19.122 0.952
14 Canada Lance Stroll Aston Martin 29 1'19.134 0.964
15 Australia Daniel Ricciardo McLaren 28 1'19.195 1.025
16 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 30 1'19.213 1.043
17 United Kingdom George Russell Williams 29 1'19.957 1.787
18 Canada Nicholas Latifi Williams 26 1'20.046 1.876
19 Germany Mick Schumacher Haas 30 1'20.326 2.156
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 27 1'20.753 2.583

partages
commentaires
Projet moteur : McLaren salue la décision "courageuse" de Red Bull

Article précédent

Projet moteur : McLaren salue la décision "courageuse" de Red Bull

Article suivant

Les limites de piste au cœur d'une réunion des responsables F1

Les limites de piste au cœur d'une réunion des responsables F1
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021