Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

EL2 - Grosjean cabosse, Hamilton ne fait cas des bosses

partages
commentaires
Par :
1 nov. 2019 à 21:34

Lewis Hamilton a placé sa Mercedes aux commandes de la séance d'EL2 du Grand Prix des USA alors que les autos des trois top teams sont mixées dans les six positions de tête.

C'est bien entendu avec une piste aussi bosselée qu'en EL1 à dompter que les pilotes s'élancent en piste pour 90 minutes de séance de préparatifs. Comme lors de la matinée, le plateau est autorisé exceptionnellement à rouler avec des pneus prototypes Pirelli disposant de composés envisagés pour 2020. Néanmoins, il est déjà important sur cette séance de commencer à pouvoir se faire une idée des niveaux de dégradation des enveloppes prévues pour le reste du week-end, et définir des réglages satisfaisants pour les longs relais.

La Williams de George Russell, qui était aux mains de Nicholas Latifi dans la matinée, est en piste dès les premiers instants en dépit d'un dysfonctionnement matinal de la boîte de vitesses.

 

Pour Romain Grosjean, la séance prend vite une très mauvaise tournure : le pilote de l'équipe Haas, qui joue à domicile ce week-end, perd le contrôle de sa monoplace #8 dans les esses du premier secteur et provoque l'activation temporaire du drapeau rouge après avoir heurté le mur. Endommagée au niveau du train avant, son auto doit être évacuée par les commissaires de piste et ramenée jusqu'au garage pour être réparée. C'est la fin de la séance après seulement dix minutes pour le Franco-suisse. 

Alors que Leclerc détient la référence pendant la première partie de séance, il faut attendre la simulation de qualifications de Bottas en pneus tendres pour voir la Mercedes se hisser au sommet de la hiérarchie. Lointain 17e en EL1, le Finlandais se glisse aux commandes en 1'34''077 ; un temps qui ne tient cependant que quelques secondes, jusqu'au franchissement de la ligne par Vettel en 1'33''890. Aussi dans une configuration en pneus tendres, Leclerc dispose d'une belle marge lorsqu'il signe à son tour une référence le plaçant premier, en 1'33''533.

Après avoir longuement utilisé le pneu test 2020, Albon passe enfin aux allocations pneumatiques du week-end, avec 40 minutes de roulage restant. Vive mais un cran en-deçà de la Mercedes – qui a repris les commandes – et de la Ferrari, la Red Bull se positionne au cinquième rang temporaire.

La fin de séance s'avère calme, avec le déroulement des essais pneumatiques de parts et d'autres et sans recherche de nouvelles références avec des pneus tendres neufs chez les top teams. Le week-end s'annonce en revanche difficile chez Haas et Williams.

United States GP des États-Unis - Essais Libres 2

P. Pilote Moteur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 34 01'33.232  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 33 01'33.533 00.301
3 Netherlands Max Verstappen Honda 28 01'33.547 00.315
4 Germany Sebastian Vettel Ferrari 35 01'33.890 00.658
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 34 01'34.045 00.813
6 Thailand Alexander Albon Honda 32 01'34.434 01.202
7 France Pierre Gasly Honda 31 01'34.509 01.277
8 Spain Carlos Sainz Jr. Renault 34 01'34.667 01.435
9 Canada Lance Stroll Mercedes 29 01'34.744 01.512
10 Italy Antonio Giovinazzi Ferrari 29 01'34.839 01.607
11 Australia Daniel Ricciardo Renault 29 01'34.924 01.692
12 Russian Federation Daniil Kvyat Honda 36 01'34.975 01.743
13 Germany Nico Hülkenberg Renault 32 01'34.988 01.756
14 United Kingdom Lando Norris Renault 30 01'35.025 01.793
15 Mexico Sergio Pérez Mercedes 26 01'35.109 01.877
16 Finland Kimi Räikkönen Ferrari 34 01'35.387 02.155
17 Denmark Kevin Magnussen Ferrari 28 01'35.442 02.210
18 France Romain Grosjean Ferrari 4 01'35.789 02.557
19 United Kingdom George Russell Mercedes 37 01'36.749 03.517
20 Poland Robert Kubica Mercedes 33 01'37.283 04.051

Article suivant
Les bosses d'Austin inquiètent pour la fiabilité et les pilotes

Article précédent

Les bosses d'Austin inquiètent pour la fiabilité et les pilotes

Article suivant

Verstappen : Des bosses "violentes" où "les roues décollent du sol"

Verstappen : Des bosses "violentes" où "les roues décollent du sol"
Charger les commentaires