EL2 - Hamilton confirme, Leclerc au tapis

Déjà auteur du meilleur temps en Essais Libres 1, Lewis Hamilton remet le couvert dans la deuxième séance d'essais du Grand Prix d'Arabie saoudite, écourtée par l'accident de Charles Leclerc.

Le soleil s'est couché et désormais, c'est un grand ciel noir qui enveloppe le circuit urbain de Djeddah, dernier ajout au calendrier du Championnat du monde. Après avoir découvert et apprivoisé le tracé saoudien en EL1, les pilotes attaquent les choses sérieuses en EL2 puisque les conditions de ce vendredi soir seront les mêmes pour les qualifications et la course. De nombreuses simulations de relais courts et longs sont au programme.

Lire aussi :

La voie des stands est bien remplie lorsque le feu passe au vert. Tous les pilotes sont en piste dans les premières minutes de la deuxième séance. Discret en EL1, Lando Norris s'empare du meilleur temps provisoire (1'30"771). Le pilote McLaren est le seul en pneus tendres, tous ses rivaux étant chaussés des gommes mediums et dures. Quelques secondes plus tard, il est battu par Max Verstappen en pneus mediums (1'30"104).

Valtteri BottasFernando Alonso et Sergio Pérez, se font quant à eux surprendre au premier virage. Les deux pilotes bloquent une de leurs roues, probablement encore froides, au premier virage mais s'en tirent sans trop abîmer les pneus.

Les premiers relais prennent fin après une vingtaine de minutes de roulage. Verstappen, Bottas et Lewis Hamilton battent tous le record de la piste, fixé à 1'29"018 par le Britannique. Yuki Tsunoda, quatrième, est le plus rapide des hommes en pneus durs (Sainz, Ricciardo, Giovinazzi, Gasly, Russell et Schumacher).

Les pilotes chaussent ensuite les pneus tendres pour une simulation de qualifications. Pour la première fois de la journée, les pilotes attaquent, et cela se ressent ! Sebastian Vettel coupe un virage, Verstappen manque de partir à la faute et Mick Schumacher tutoie le mur. À deux reprises, Hamilton se fait surprendre par des pilotes au ralenti. Le septuple Champion du monde doit donner un coup de volant pour ne pas percuter des hommes qui semblent être à l'arrêt tant l'écart de vitesse est important.

Parce que les pilotes sont en délicatesse et parce que le trafic est dense, certains ne parviennent pas à signer un temps compétitif avec les pneus tendres : Hamilton, Bottas, Tsunoda, Ricciardo, Stroll et Latifi. Les temps des pilotes Mercedes établis avec les pneus mediums ne sont toutefois pas battus. Troisième, Pierre Gasly est le plus rapide des hommes en pneus tendres (1'29"099). Le Français se paie le luxe de devancer Verstappen. Le Néerlandais a préféré mettre l'accent sur la simulation de qualifications quitte à sacrifier celle de course, une bonne indication sur l'importance de la position sur la grille de départ.

Les dernières minutes sont consacrées aux longs relais, les temps sont donc plus lents mais l'intensité ne baisse pas, en témoigne le tête-à-queue de Nikita Mazepin au virage 2 et, surtout, l'accident de Charles Leclerc au virage 22. Le pilote Ferrari a perdu le contrôle de sa monoplace en entrée de courbe et a violemment percuté les barrières, détruisant sa monoplace. Le drapeau rouge est présenté et met un terme à la séance. 

Hamilton boucle un vendredi parfait avec le meilleur temps des EL1 et EL2. Bottas et Gasly accusent moins d'un dixième de retard. Verstappen, Alonso, Ocon, Sainz, Tsunoda, Pérez et Leclerc complètent le top 10.

Saudi Arabia Grand Prix d'Arabie saoudite - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 22 1'29.018  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 23 1'29.079 0.061
3 France Pierre Gasly AlphaTauri 22 1'29.099 0.081
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 20 1'29.213 0.195
5 Spain Fernando Alonso Alpine 21 1'29.441 0.423
6 France Esteban Ocon Alpine 22 1'29.555 0.537
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 24 1'29.589 0.571
8 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 20 1'29.597 0.579
9 Mexico Sergio Pérez Red Bull 22 1'29.768 0.750
10 Monaco Charles Leclerc Ferrari 23 1'29.772 0.754
11 Australia Daniel Ricciardo McLaren 22 1'29.968 0.950
12 United Kingdom Lando Norris McLaren 19 1'30.004 0.986
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 23 1'30.110 1.092
14 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 24 1'30.276 1.258
15 Canada Lance Stroll Aston Martin 22 1'30.442 1.424
16 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 22 1'30.502 1.484
17 United Kingdom George Russell Williams 24 1'30.506 1.488
18 Germany Mick Schumacher Haas 20 1'30.652 1.634
19 Canada Nicholas Latifi Williams 23 1'31.039 2.021
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 20 1'31.629 2.611

partages
commentaires
Mazepin : La proposition de bonus témoigne d'une vraie inquiétude
Article précédent

Mazepin : La proposition de bonus témoigne d'une vraie inquiétude

Article suivant

Gasly : Une piste "très dangereuse" et "plaisante à rouler"

Gasly : Une piste "très dangereuse" et "plaisante à rouler"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021