EL2 - Café, karaoké, Hamilton premier !

Lors d'une séance d'EL2 grandement perturbée par la pluie, c'est Lewis Hamilton (Mercedes) qui a signé le meilleur temps devant Pierre Gasly (Toro Rosso) et Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix des États-Unis 2018 de F1.

EL2 - Café, karaoké, Hamilton premier !
Charger le lecteur audio

Alors que la pause avait été plutôt calme au niveau des conditions climatiques, la pluie a repris de façon soutenue dans la demi-heure précédant les Essais Libres 2. Le Safety Car est envoyé en piste pour évaluer les conditions. Malgré quelques inquiétudes, la séance est bien lancée à l'heure prévue. Lancée oui, mais les pilotes n'ont clairement pas l'intention de sortir immédiatement.

La pluie redouble même d'intensité après dix minutes d'EL2. Hamilton n'est même pas en combinaison et préfère passer le début de séance dans l'hospitalité Mercedes. Il faut bien préciser que cette situation, où aucune voiture ne va en piste, est tout autant due aux conditions climatiques difficiles qu'au fait que l'allocation de pneus pluie est limitée à trois par pilote. Forcément, aucun d'entre eux ne veut utiliser un train alors que les qualifications pourraient être disputées dans des conditions humides également. 

Lire aussi:

Dans le garage Red Bull, c'est à un karaoké que se livre un des membres de l'écurie sur la chanson Back For Good du groupe anglais Take That. Un peu juste sur la tonalité, mais joli grain de voix. Chez McLaren, Norris apporte à Alonso son café, avec une petite sucrette ; un geste apprécié par l'Espagnol. Après tout, "What else ?" Alors que le numéro 14 déguste sa dose de caféine, touillée par le troisième pilote britannique à l'aide d'une visseuse-dévisseuse (oui, vous avez bien lu), une demi-heure s'est déjà écoulée dans cette séance, sans aucun tour de roue.

Certains pilotes s'installent dans leur baquet peu avant la mi-séance, sans doute pour profiter au maximum de la sensation d'être assis dans un cockpit de F1, comme Vandoorne et Hartley. Dans leur cas, ce n'est effectivement pas une mauvaise idée... Les deux hommes, qui n'ont pas pris part aux EL1, sont d'ailleurs les premiers à prendre la piste. Le Néo-Zélandais signe 1'58"7 puis 1'57"1 alors que le Belge rentre au stand ; cela a en tout cas motivé Räikkönen à sortir. Le Finlandais prend les commandes en 1'53"4 avant de rentrer.

Une demi-heure avant la fin de séance, les pilotes Williams rejoignent Hartley. Sirotkin se fait plaisir et prend des risques pour un 1'55"4. Les deux Sauber se lancent elles aussi quelques minutes plus tard. Chez Red Bull, on ne chante plus : les mécaniciens démontent l'arrière de la RB14 de Ricciardo. Gasly n'en a cure et emprunte à son tour le chemin du circuit pour se classer en première position provisoire, avec 1'53"2 puis 1'52"7.

Un quart d'heure avant le drapeau à damier, Sirotkin est le premier à tenter les intermédiaires. Au terme d'un tour à la limite de l'adhérence, il signe 1'55"4. Cela incite Vettel à sortir, avec les mêmes gommes, en signant 1'55"2. Verstappen et Hamilton sortent ensuite. La plupart des pilotes, hormis les Toro Rosso, sont en piste avec des intermédiaires usés, donc ceux de la matinée. Gasly, avec les enveloppes à flancs verts, reprend son bien après avoir été devancé par Hülkenberg : cela fait 1'50"1 pour le Français.

Cependant, les gros bras sortent du bois : Verstappen inscrit 1'50"2 et Hamilton 1'48"7. Gasly revient à un peu plus d'une seconde, devançant Verstappen de 0"070. Chez Ferrari, on reste étonnamment loin, les deux pilotes étant repoussés à plus de 4,7 secondes.

 GP des États-Unis - Essais Libres 2

  Pilote Équipe   Trs Temps Écart  
1 United Kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 3 1'48.716  
2 France Pierre Gasly  Toro Rosso 10 1'49.728 1.012
3 Netherlands Max Verstappen  Red Bull 5 1'49.798 1.082
4 Spain Fernando Alonso  McLaren 3 1'51.728 3.012
5 Germany Nico Hülkenberg  Renault 6 1'52.208 3.492
6 New Zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 19 1'52.505 3.789
7 Sweden Marcus Ericsson  Sauber 9 1'53.070 4.354
8 Belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 10 1'53.354 4.638
9 Finland Kimi Räikkönen  Ferrari 7 1'53.443 4.727
10 Germany Sebastian Vettel  Ferrari 8 1'53.912 5.196
11 Monaco Charles Leclerc  Sauber 9 1'54.101 5.385
12 Canada Lance Stroll  Williams 5 1'54.637 5.921
13 Mexico Sergio Pérez  Force India 6 1'54.963 6.247
14 France Esteban Ocon  Force India 6 1'55.348 6.632
15 Russian Federation Sergey Sirotkin  Williams 8 1'55.446 6.730
16 Spain Carlos Sainz Renault 2    
partages
commentaires
Williams : "Kubica serait un coéquipier fantastique pour Russell"
Article précédent

Williams : "Kubica serait un coéquipier fantastique pour Russell"

Article suivant

Vettel pénalisé sur la grille de départ

Vettel pénalisé sur la grille de départ
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021