EL2 - Hamilton et Mercedes maintiennent la pression

Lewis Hamilton (Mercedes) a signé le meilleur temps des Essais Libres 2 du Grand Prix du Japon 2018 de F1, devant Valtteri Bottas (Mercedes) et Sebastian Vettel (Ferrari), au terme d'une séance finalement épargnée par la pluie.

EL2 - Hamilton et Mercedes maintiennent la pression

Le ciel est toujours très couvert au-dessus de Suzuka, avec 23°C dans l'air et 31°C sur la piste, au moment où Alonso puis Vandoorne se placent en bout de ligne des stands pour un essai de départ. Hamilton, quant à lui, arrive dans son garage à trottinette.

Le premier temps de l'après-midi est à mettre au crédit d'Alonso en 1'32"5 avant que Grosjean ne fasse mieux en 1'31"8, en mediums. Le temps du Français ne tient pas longtemps devant les assauts chronométriques des Ferrari, Vettel signant 1'29"9 en tendres, 32 millièmes devant Räikkönen. L'Allemand abaisse ensuite sa marque en 1'29"3. Leclerc se fait une petite frayeur avec un décrochage et un léger passage au large dans Spoon.

Lire aussi :

Gasly est de son côté tranquillement assis dans l'hospitalité Toro Rosso, un problème de capteur ayant été détecté sur sa monoplace qui nécessite une intervention relativement longue. Au bout d'un quart d'heure, les Red Bull et les Mercedes entrent en piste. Hamilton prend les commandes en 1'29"0 puis 1"28"9, en tendres, six dixièmes devant Bottas et plus de 1,3 seconde devant les deux RB14. Les pilotes Force India sont, provisoirement, les meilleurs des autres, à plus de deux secondes. Sirotkin se bat avec sa Williams et sort au large dans Spoon, sans conséquences.

Peu avant la demi-heure de roulage, Hamilton lance à la radio, avec un grand sourire dans la voix : "Cette piste est géniale ! Quelle super journée !" L'activité en piste se calme légèrement avant le retour de quelques gros bras, à commencer par Vettel et Ricciardo, en supertendres. Sur sa première tentative avec ces gommes, le #5 échoue à 139 millièmes du #44. Au moment où les Mercedes se lancent également dans la bataille avec les enveloppes les plus tendres, Leclerc et Stroll passent côte à côte la chicane finale, aucun des deux ne voulant céder. Verstappen se rapproche à trois dixièmes de Hamilton.

Lire aussi :

Provisoirement puisque le Britannique améliore le meilleur temps en 1'28"217, quatre dixièmes devant Bottas et huit dixièmes devant Vettel. Après avoir freiné dans l'herbe juste avant la chicane sur un tour lancé, Räikkönen se fait une frayeur en mordant le gazon à la sortie du dernier virage dans un autre passage ; il parvient à garder le contrôle de justesse. La valse des longs relais débute pour les écuries, la pluie attendue n'étant finalement pas là pour perturber leur programme. Verstappen se plaint un long moment des réglages de son aileron avant.

Un quart d'heure avant la fin de séance, le moteur de la Toro Rosso numéro 10 est allumé et Gasly peut enfin prendre la piste et signer un chrono. Du côté de Ferrari, on constate sur la monoplace de Vettel que le pneu supertendre arrière droit a du blistering, du cloquage, en son centre, ceci lors d'un relais de 19 tours sur ces pneus qui étaient usés. La même chose est constatée sur le pneu arrière gauche tendre de Räikkönen. Quant à Bottas, il se plaint d'un Gasly trop lent et sur la trajectoire... à la chicane. La hiérarchie n'évolue pas jusqu'au drapeau à damier.

Japan GP du Japon - Essais Libres 2

  Pilote Équipe   Trs Temps  
1 United Kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 31 1'28.217
2 Finland Valtteri Bottas  Mercedes 30 1'28.678
3 Germany Sebastian Vettel  Ferrari 36 1'29.050
4 Netherlands Max Verstappen  Red Bull 32 1'29.257
5 Finland Kimi Räikkönen  Ferrari 33 1'29.498
6 Australia Daniel Ricciardo  Red Bull 27 1'29.513
7 France Esteban Ocon  Force India 32 1'30.035
8 France Romain Grosjean  Haas 32 1'30.440
9 Sweden Marcus Ericsson  Sauber 33 1'30.478
10 New Zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 27 1'30.502
11 Mexico Sergio Pérez  Force India 28 1'30.510
12 Germany Nico Hülkenberg  Renault 36 1'30.644
13 France Pierre Gasly  Toro Rosso 10 1'30.795
14 Spain Carlos Sainz Renault 31 1'30.904
15 Monaco Charles Leclerc  Sauber 26 1'30.906
16 Denmark Kevin Magnussen  Haas 25 1'30.956
17 Spain Fernando Alonso  McLaren 34 1'30.988
18 Russian Federation Sergey Sirotkin  Williams 39 1'31.087
19 Canada Lance Stroll  Williams 32 1'31.215
20 Belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 32 1'31.981

 

partages
commentaires
Hülkenberg : Renault a perdu la course au développement

Article précédent

Hülkenberg : Renault a perdu la course au développement

Article suivant

Plusieurs évolutions sur la Ferrari SF71H à Suzuka

Plusieurs évolutions sur la Ferrari SF71H à Suzuka
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021