EL2 - Hamilton et Mercedes maintiennent la pression

Lewis Hamilton (Mercedes) a signé le meilleur temps des Essais Libres 2 du Grand Prix du Japon 2018 de F1, devant Valtteri Bottas (Mercedes) et Sebastian Vettel (Ferrari), au terme d'une séance finalement épargnée par la pluie.

EL2 - Hamilton et Mercedes maintiennent la pression

Le ciel est toujours très couvert au-dessus de Suzuka, avec 23°C dans l'air et 31°C sur la piste, au moment où Alonso puis Vandoorne se placent en bout de ligne des stands pour un essai de départ. Hamilton, quant à lui, arrive dans son garage à trottinette.

Le premier temps de l'après-midi est à mettre au crédit d'Alonso en 1'32"5 avant que Grosjean ne fasse mieux en 1'31"8, en mediums. Le temps du Français ne tient pas longtemps devant les assauts chronométriques des Ferrari, Vettel signant 1'29"9 en tendres, 32 millièmes devant Räikkönen. L'Allemand abaisse ensuite sa marque en 1'29"3. Leclerc se fait une petite frayeur avec un décrochage et un léger passage au large dans Spoon.

Lire aussi :

Gasly est de son côté tranquillement assis dans l'hospitalité Toro Rosso, un problème de capteur ayant été détecté sur sa monoplace qui nécessite une intervention relativement longue. Au bout d'un quart d'heure, les Red Bull et les Mercedes entrent en piste. Hamilton prend les commandes en 1'29"0 puis 1"28"9, en tendres, six dixièmes devant Bottas et plus de 1,3 seconde devant les deux RB14. Les pilotes Force India sont, provisoirement, les meilleurs des autres, à plus de deux secondes. Sirotkin se bat avec sa Williams et sort au large dans Spoon, sans conséquences.

Peu avant la demi-heure de roulage, Hamilton lance à la radio, avec un grand sourire dans la voix : "Cette piste est géniale ! Quelle super journée !" L'activité en piste se calme légèrement avant le retour de quelques gros bras, à commencer par Vettel et Ricciardo, en supertendres. Sur sa première tentative avec ces gommes, le #5 échoue à 139 millièmes du #44. Au moment où les Mercedes se lancent également dans la bataille avec les enveloppes les plus tendres, Leclerc et Stroll passent côte à côte la chicane finale, aucun des deux ne voulant céder. Verstappen se rapproche à trois dixièmes de Hamilton.

Lire aussi :

Provisoirement puisque le Britannique améliore le meilleur temps en 1'28"217, quatre dixièmes devant Bottas et huit dixièmes devant Vettel. Après avoir freiné dans l'herbe juste avant la chicane sur un tour lancé, Räikkönen se fait une frayeur en mordant le gazon à la sortie du dernier virage dans un autre passage ; il parvient à garder le contrôle de justesse. La valse des longs relais débute pour les écuries, la pluie attendue n'étant finalement pas là pour perturber leur programme. Verstappen se plaint un long moment des réglages de son aileron avant.

Un quart d'heure avant la fin de séance, le moteur de la Toro Rosso numéro 10 est allumé et Gasly peut enfin prendre la piste et signer un chrono. Du côté de Ferrari, on constate sur la monoplace de Vettel que le pneu supertendre arrière droit a du blistering, du cloquage, en son centre, ceci lors d'un relais de 19 tours sur ces pneus qui étaient usés. La même chose est constatée sur le pneu arrière gauche tendre de Räikkönen. Quant à Bottas, il se plaint d'un Gasly trop lent et sur la trajectoire... à la chicane. La hiérarchie n'évolue pas jusqu'au drapeau à damier.

Japan GP du Japon - Essais Libres 2

  Pilote Équipe   Trs Temps  
1 United Kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 31 1'28.217
2 Finland Valtteri Bottas  Mercedes 30 1'28.678
3 Germany Sebastian Vettel  Ferrari 36 1'29.050
4 Netherlands Max Verstappen  Red Bull 32 1'29.257
5 Finland Kimi Räikkönen  Ferrari 33 1'29.498
6 Australia Daniel Ricciardo  Red Bull 27 1'29.513
7 France Esteban Ocon  Force India 32 1'30.035
8 France Romain Grosjean  Haas 32 1'30.440
9 Sweden Marcus Ericsson  Sauber 33 1'30.478
10 New Zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 27 1'30.502
11 Mexico Sergio Pérez  Force India 28 1'30.510
12 Germany Nico Hülkenberg  Renault 36 1'30.644
13 France Pierre Gasly  Toro Rosso 10 1'30.795
14 Spain Carlos Sainz Renault 31 1'30.904
15 Monaco Charles Leclerc  Sauber 26 1'30.906
16 Denmark Kevin Magnussen  Haas 25 1'30.956
17 Spain Fernando Alonso  McLaren 34 1'30.988
18 Russian Federation Sergey Sirotkin  Williams 39 1'31.087
19 Canada Lance Stroll  Williams 32 1'31.215
20 Belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 32 1'31.981

 

partages
commentaires
Hülkenberg : Renault a perdu la course au développement

Article précédent

Hülkenberg : Renault a perdu la course au développement

Article suivant

Plusieurs évolutions sur la Ferrari SF71H à Suzuka

Plusieurs évolutions sur la Ferrari SF71H à Suzuka
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021