EL2 - Hamilton répond à Rosberg, Ferrari s'accroche

Après Nico Rosberg ce matin, c'est Lewis Hamilton qui a réalisé le meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres. Le chrono de la pole position 2015 a d'ores et déjà été battu.

EL2 - Hamilton répond à Rosberg, Ferrari s'accroche
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, avec le Halo
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Renault Sport F1 Team
Sergio Perez, Sahara Force India
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, avec le Halo
Sergio Perez, Sahara Force India
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Bernie Ecclestone
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Felipe Nasr, Sauber C35
Alfonso Celis Jr., Sahara Force India F1 VJM09, quitte les stands

Après une séance matinale mais déjà chaude, la température est montée un peu plus à Monza, avec 29°C dans l'air et 42°C sur la piste lorsque le feu est passé au vert au bout de la voie des stands. 

La première référence chronométrique significative est signée dans la première demi-heure par Lewis Hamilton, en 1'27"732. Le Britannique devance Nico Rosberg avec ce type de pneus, avant que les supertendres ne fassent leur apparition.

 

Avec la gomme marquée de rouge, c'est Sebastian Vettel qui est le premier en action, l'Allemand coupant la ligne en 1'23"254. Un chrono qui permet d'ores et déjà de battre le temps de la pole position réalisé l'an dernier par Lewis Hamilton (1'23"397). Le pilote Ferrari ne garde toutefois pas longtemps l'avantage, puisque les deux Mercedes se présentent elles aussi avec la gomme la plus tendre du week-end. Une nouvelle fois, c'est Hamilton qui fait mieux que Rosberg et fixe le meilleur temps du jour en 1'22"801. Kimi Räikkönen se hisse quant à lui en quatrième position, à six dixièmes. 

Alors qu'il poursuit son apprentissage dans la peau d'un titulaire chez Manor, Esteban Ocon perd de son côté un précieux temps de piste ainsi que la possibilité d'évaluer au mieux la gomme supertendre. Victime d'une défaillance mécanique, le Français doit abandonner sa monoplace sur le bas-côté. 

 

Pour Fernando Alonso, le début d'après-midi est chaotique avec un premier problème technique en début de séance, puis un souci d'embrayage un peu plus tard. Deux soucis qui viennent s'ajouter à celui rencontré dans la matinée avec sa boîte de vitesses. Lorsqu'il reprend la piste avec les pneus supertendres, l'Espagnol parvient toutefois à s'immiscer temporairement entre les Red Bull, qui confirment que le déficit du moteur Renault existe encore sur un tracé aussi type vitesse que Monza.

Felipe Massa doit de son côté se contenter de 14 tours et d'une séance tronquée, en raison d'un problème de capteur au niveau des freins.  

Toro Rosso et Renault en souffrance

Cette deuxième séance du week-end vient également conforter le constat effectué dès le matin, avec deux équipes en grande difficulté : Toro Rosso, qui paie cher le fait d'utiliser le bloc Ferrari 2015, et Renault, résolument tourné vers la saison prochaine. Au jeu des motorisations, le bloc Mercedes affiche toujours sa supériorité sur le circuit italien, mais la meilleure vitesse de pointe revient à la Haas d'Esteban Gutiérrez et son moteur Ferrari (355,8 km/h).

La deuxième partie de ces EL2 est, comme à l'accoutumée, consacrée aux évaluations sur les longs relais. Chez Mercedes, le travail se porte d'abord sur la gomme supertendre pour les deux pilotes, avec une durée de vie de 17 tours. 

Miniature Amalgam 1:8 - Lotus 79 de Mario Andretti, GP des Pays-Bas 1978
Miniature Amalgam 1:8 - Lotus 79 de Mario Andretti, GP des Pays-Bas 1978, sur Motorstore.com

 Grand Prix d'Italie - Essais Libres 2

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1  Lewis Hamilton   Mercedes 40 1'22.801  
2  Nico Rosberg   Mercedes 42 1'22.994 0.193
3  Sebastian Vettel   Ferrari 33 1'23.254 0.453
4  Kimi Räikkönen   Ferrari 28 1'23.427 0.626
5  Max Verstappen   Red Bull 25 1'23.732 0.931
6  Daniel Ricciardo   Red Bull 33 1'24.003 1.202
7  Fernando Alonso   McLaren 24 1'24.259 1.458
8  Valtteri Bottas   Williams 41 1'24.299 1.498
9  Romain Grosjean   Haas 35 1'24.516 1.715
10  Jenson Button   McLaren 28 1'24.549 1.748
11  Felipe Massa   Williams 20 1'24.556 1.755
12  Nico Hülkenberg   Force India 40 1'24.587 1.786
13  Sergio Pérez   Force India 42 1'24.653 1.852
14  Esteban Gutiérrez   Haas 33 1'24.674 1.873
15  Marcus Ericsson   Sauber 25 1'24.981 2.180
16  Pascal Wehrlein   Manor 38 1'25.083 2.282
17  Carlos Sainz Jr.   Toro Rosso 31 1'25.240 2.439
18  Esteban Ocon   Manor 13 1'25.275 2.474
19  Kevin Magnussen   Renault 39 1'25.555 2.754
20  Daniil Kvyat   Toro Rosso 33 1'25.614 2.813
21  Felipe Nasr   Sauber 31 1'25.643 2.842
22  Jolyon Palmer   Renault 45 1'25.833 3.032
partages
commentaires
Alonso espère que McLaren sera "juste derrière Red Bull" en fin de saison
Article précédent

Alonso espère que McLaren sera "juste derrière Red Bull" en fin de saison

Article suivant

Pérez espère annoncer son avenir "d'ici Singapour"

Pérez espère annoncer son avenir "d'ici Singapour"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021