EL2 - Le pneu de Rosberg éclate, la chaleur inquiète Pirelli

Nico Rosberg a récidivé : après les EL1, l'Allemand a signé le meilleur chrono de la deuxième séance d'essais du Grand Prix de Belgique, mais il s'est surtout offert une belle frayeur...

EL2 - Le pneu de Rosberg éclate, la chaleur inquiète Pirelli
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Jenson Button, McLaren MP4-30
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Jenson Button, McLaren MP4-30
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08

C'est à nouveau sous un grand et beau soleil que les pilotes ont pris part à la seconde séance d'essais libres de la journée, la première ayant été marquée par le meilleur temps de Nico Rosberg et par la sortie de piste de Pastor Maldonado. Heureusement pour lui, la voiture du Vénézuélien fut réparée à temps pour disputer la majeure partie de la séance de vendredi après-midi.

Plus de chaleur, moins de grip

Conséquence directe du climat favorable - une fois n'est pas coutume dans les Ardennes belges -, la température de la piste s'en retrouve plus élevée puisque, contrairement à la situation matinale, le soleil frappe de plein fouet le toboggan spadois.

Dès lors, les pilotes s'élancent à l'assaut des 7 km de tracé en ayant conscience que, contrairement à l'habitude, l'adhérence de la piste sera moins importante que quelques heures auparavant. La température atteinte sur le goudron est proche des 40° et sur un circuit si long, la performance des pneumatiques s'en ressent inévitablement.

C'est ainsi que plusieurs pilotes ont testé - à leur dépens - les limites de la piste : Alonso, Grosjean, Hülkenberg ou Sainz - pour ne citer qu'eux - sont sortis au large, parfois à plusieurs reprises pour certains d'entre eux.

Une différence marquée entre les spécifications de pneus

Pirelli avait prévenu : la différence de performance entre les gommes dures et les tendres ce week-end pourrait atteindre jusqu'à deux secondes. Un écart important - dû à la longueur du tracé - qui pourrait bien jouer un rôle important ce week-end, si le climat continue de se montrer favorable.

La séance du vendredi après-midi n'a pas échappé à la tradition : après quelques tours de mise en jambe, la plupart des protagonistes ont débuté des relais plus longs, simulant ainsi le meilleur rythme à adopter en course.

C'est dans cette optique que Kimi Räikkönen, à une demi-heure de la fin de la séance, se plaint d'une surchauffe de ses pneumatiques.

Le pneu de Rosberg lâche, Ericsson tape violemment

Et malheureusement, Nico Rosberg n'a pas eu autant de chance que le Finlandais : lancée à pleine vitesse à l'approche de Blanchimont, sa Mercedes s'est soudainement dérobée, rendant le pilote passager de son bolide. Heureusement, l'Allemand a pu stopper sa monoplace sans rien toucher, mais s'est à coup sûr offert une belle frayeur.

En cause de cet incident : l'éclatement du pneu arrière droit de la Flèche d'Argent, qui n'a vraisemblablement pas résisté à la combinaison chaleur/pression subie sur ce circuit pour le moins exigeant. De quoi donner quelques sueurs froides et matière à réflexion au fournisseur de pneumatiques Pirelli...

Le drapeau rouge est alors de sortie et va malheureusement intervenir une deuxième fois quelques minutes plus tard, lorsque Marcus Ericsson perd le contrôle de sa Sauber dans le double gauche de Pouhon. Le pilote s'en sort heureusement sans mal après avoir heurté le mur de pneumatiques, et l'accident n'est cette fois pas lié à l'état des pneus.

La séance se conclut par un énième souci : la Lotus de Romain Grosjean est en panne et s'immobilise en piste. Pas du goût du pilote français, qui avait dû céder son volant le matin au pilote de développement Jolyon Palmer.

Formule 1 - Grand Prix de Belgique 2015 - Essais Libres 2
 PiloteEcurieTempsEcartTrs
01   N. Rosberg   Mercedes 1:49.385   19
02   L. Hamilton   Mercedes 1:49.687 +0.302 23
03   D. Ricciardo   Red Bull 1:50.136 +0.751 15
04   D. Kvyat   Red Bull 1:50.399 +1.014 18
05   K. Räikkönen   Ferrari 1:50.461 +1.076 23
06   N. Hülkenberg   Force India 1:50.461 +1.076 21
07   R. Grosjean   Lotus 1:50.489 +1.104 21
08   M. Ericsson   Sauber 1:50.709 +1.324 18
09   F. Nasr   Sauber 1:50.928 +1.543 24
10   S. Vettel   Ferrari 1:50.940 +1.555 23
11   S. Pérez   Force India 1:50.971 +1.586 21
12   C. Sainz   Toro Rosso 1:51.037 +1.652 24
13   M. Verstappen   Toro Rosso 1:51.117 +1.732 25
14   V. Bottas   Williams 1:51.250 +1.865 25
15   P. Maldonado   Lotus 1:51.317 +1.932 16
16   F. Massa   Williams 1:51.588 +2.203 26
17   J. Button   McLaren 1:51.854 +2.469 16
18   F. Alonso   McLaren 1:52.570 +3.185 14
19   W. Stevens   Manor 1:54.065 +4.680 17
20   R. Merhi   Manor 1:54.253 +4.868 14
partages
Déficit de puissance de McLaren-Honda - La preuve en chiffres

Article précédent

Déficit de puissance de McLaren-Honda - La preuve en chiffres

Article suivant

Pirelli a envoyé une note technique aux équipes avant les EL2

Pirelli a envoyé une note technique aux équipes avant les EL2
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021