EL2 - Leclerc et Ferrari brillent, Schumacher dans le rail

Charles Leclerc (Ferrari) a signé le meilleur temps des Essais Libres 2 du Grand Prix de Monaco 2021 devant son équipier Carlos Sainz et Lewis Hamilton. La séance a été écourtée par un drapeau rouge après une sortie de piste de Mick Schumacher.

EL2 - Leclerc et Ferrari brillent, Schumacher dans le rail

La deuxième séance d'essais libres du jeudi à Monte-Carlo a vu les Ferrari en grande forme signer les deux meilleurs temps, Charles Leclerc devançant Carlos Sainz, devant Lewis Hamilton. Yuki Tsunoda et surtout Mick Schumacher ont goûté aux rails monégasques, la sortie de piste de l'Allemand mettant fin à la journée avec un drapeau rouge.

Lire aussi :

Après son problème de boîte de vitesses en matinée, qui lui a coûté un précieux temps de roulage, Charles Leclerc peut retrouver la piste lors de ces EL2. Ses mécaniciens ont procédé au changement de cette pièce entre les deux séances. La session démarre avec l'ensemble des voitures en piste, sur un tracé chauffé à 51°C et avec une température ambiante de 22°C.

La tête de la feuille des temps virevolte en ce début de séance, tous les pilotes étant en pneus mediums à l'exception de Carlos Sainz, en durs. L'Espagnol prend d'ailleurs la tête après cinq minutes de roulage en 1'14"9. Alors que de petits embouteillages se forment çà et là, particulièrement à la Rascasse, Max Verstappen se hisse aux commandes en 1'13"9 puis 1'13"499. Lewis Hamilton signe exactement le même temps quelques secondes plus tard.

Les deux hommes se séparent ensuite, le Britannique inscrivant 1'12"7 puis 1'12"5. Verstappen est à deux dixièmes, Valtteri Bottas à trois dixièmes, Sainz et Pérez à quatre dixièmes et le reste du peloton à une seconde ou plus. L'Espagnol se positionne ensuite en seconde place, toujours avec ses pneus durs, à 0"180 de la Mercedes #44. Yuki Tsunoda touche le mur assez nettement avec la roue arrière droite à la sortie de la chicane de la Piscine ; il passe par les stands pour vérifier que tout va bien et visiblement, il va falloir intervenir assez longuement sur l'AT02.

La piste se vide quelque peu alors que les pilotes rentrent pour faire des ajustements et changer de pneus. Nicholas Latifi, légèrement piégé à l'épingle du Grand Hôtel, est obligé d'activer la marche arrière pour se dégager, ce qu'il réussit. En pneus tendres, Bottas en profite pour prendre la seconde place à 0"142 avant de signer le meilleur temps en 1'12"1. Hamilton a chaussé les pneus tendres également, mais en raison d'une chicane du port tangente, il échoue à un dixième du Finlandais.

Sur les mêmes gommes, Sainz réalise 1'11"7 pour prendre la tête, Verstappen échoue à 0"285 et Leclerc à 0"297. À la suite d'une nouvelle tentative en tendres, Hamilton s'intercale à 0"278. Mais surtout Leclerc prend les commandes en 1'11"6, 0"112 devant Sainz, à vingt minutes de la fin de séance.

Les dernières minutes sont comme de coutume consacrées à des simulations de longs relais avec de l'essence. Une dizaine de minutes avant le drapeau à damier, Mick Schumacher perd le contrôle de sa Haas à l'entrée de Massenet. La sanction est immédiate : malgré tous ses efforts, l'Allemand glisse vers le rail, subit un autre contrecoup dans la partie sale et tape assez fort le trottoir sur lequel il est monté. En plus du pneu dégonflé, la suspension arrière droite, au minimum, est abîmée. Après avoir parcouru une partie du circuit à très basse vitesse, il s'immobilise dans l'échappatoire qui fait face à la sortie du tunnel.

Le drapeau rouge est de sortie quelques instants après, afin de dégager la voiture en toute sécurité. La direction de course indique que la séance ne reprendra pas.

Monaco Grand Prix de Monaco - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 30 1'11.684  
2 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 32 1'11.796 0.112
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 28 1'12.074 0.390
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 27 1'12.081 0.397
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 32 1'12.107 0.423
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 24 1'12.379 0.695
7 France Pierre Gasly AlphaTauri 28 1'12.498 0.814
8 Mexico Sergio Pérez Red Bull 24 1'12.708 1.024
9 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 28 1'12.746 1.062
10 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 26 1'12.982 1.298
11 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 31 1'13.065 1.381
12 Spain Fernando Alonso Alpine 27 1'13.175 1.491
13 Canada Lance Stroll Aston Martin 26 1'13.195 1.511
14 France Esteban Ocon Alpine 28 1'13.199 1.515
15 Australia Daniel Ricciardo McLaren 26 1'13.257 1.573
16 United Kingdom George Russell Williams 32 1'13.509 1.825
17 Canada Nicholas Latifi Williams 31 1'13.593 1.909
18 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 26 1'14.407 2.723
19 Germany Mick Schumacher Haas 25 1'14.416 2.732
20 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 11 1'14.829 3.145

partages
commentaires
Yuki Tsunoda a "perdu la tête" en Espagne
Article précédent

Yuki Tsunoda a "perdu la tête" en Espagne

Article suivant

Alpine et Esteban Ocon déjà en discussion pour 2022

Alpine et Esteban Ocon déjà en discussion pour 2022
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021