EL2 - Leclerc et Hamilton dans un mouchoir et entre les gouttes

Charles Leclerc (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes) ne sont séparés que de 0"068 au terme des Essais Libres 2 du Grand Prix d'Italie 2019 de F1, une séance légèrement perturbée par la pluie.

EL2 - Leclerc et Hamilton dans un mouchoir et entre les gouttes

La piste de Monza est désormais totalement sèche même si le ciel reste couvert avec 19°C dans l'air et 29°C sur la piste. La plupart des pilotes se pressent en piste pour rattraper le temps perdu en raison de la pluie dans la matinée et essayer d'éviter l'averse attendue. Sainz est le premier à signer un temps avant que Bottas ne pose la première référence en 1'22"8. Elle ne tient pas longtemps puisque Hamilton (pneus mediums) et Leclerc (durs) abaissent la meilleure marque dans les 1'22"4. Le Britannique signe ensuite 1'21"9, trois dixièmes devant Vettel (durs) et quatre devant Verstappen (mediums).

Lire aussi :

Plusieurs pilotes ont déjà goûté aux ralentisseurs de la première chicane, à l'image d'Albon et de Räikkönen, alors que Ricciardo et Magnussen ont eux roulé dans les graviers de la seconde chicane. La pluie se faisant de plus en plus menaçante, les pilotes débutent rapidement les simulations de longs relais. Les premières gouttes apparaissent avant la fin du premier quart d'heure de roulage. Bottas profite d'un dernier tour en mediums pour revenir à 0"073 de son équipier. L'activité en piste se réduit légèrement : un seul pilote n'a pas signé de temps, c'est Norris qui est victime d'une fuite d'huile.

Après avoir chaussé les tendres, Leclerc s'empare du meilleur temps en 1'20"9, deux dixièmes devant Vettel. Avec les mêmes pneus, Verstappen prend la troisième position provisoire, à trois dixièmes, alors qu'Albon est à six dixièmes. La pluie se met à tomber fort sur certaines portions de la piste, et les pilotes vont tous se réfugier dans les stands. Le drapeau rouge est brandi pendant que tout le monde est au garage pour balayer les graviers sur la piste à la sortie de la seconde chicane.

Valse de longs relais entre les gouttes

La séance reprend avec 45 minutes au compteur sur un tracé assez peu humide. La pluie s'est rapidement arrêtée même si elle menace toujours. Au moment où les Mercedes et les Ferrari reprennent la piste, des gouttes retombent. Cela n'empêche pas Hamilton, en tendres, de revenir à 0"068 de Leclerc. Bottas se rapproche à trois dixièmes. En relais de course, Leclerc explique qu'il ne prend pas de risque en raison des conditions ; son équipe l'incite tout de même à adopter un rythme normal car les conditions climatiques pourraient être similaires dimanche en course. La menace est toutefois de courte durée et les longs relais peuvent se mettre en place sans problème.

Lire aussi :

Leclerc se questionne sur sa puissance en ligne droite, mais son écurie lui dit que tout est normal au niveau télémétrique. Le Monégasque commet une erreur et manque de partir en tête-à-queue dans la première chicane. Il semble en difficulté avec la gomme blanche (dure). De la pluie est un temps rapportée dans la ligne droite de retour alors que les erreurs se multiplient en fin de séance dans la première chicane. La hiérarchie n'évolue plus.

Italy GP d'Italie - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 37 1'20.978  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 32 1'21.046 0.068
3 Germany Sebastian Vettel Ferrari 39 1'21.179 0.201
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 34 1'21.347 0.369
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 29 1'21.350 0.372
6 Thailand Alexander Albon Red Bull 30 1'21.589 0.611
7 France Pierre Gasly Toro Rosso 42 1'22.124 1.146
8 France Romain Grosjean Haas 44 1'22.153 1.175
9 Australia Daniel Ricciardo Renault 36 1'22.249 1.271
10 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 37 1'22.260 1.282
11 Germany Nico Hülkenberg Renault 37 1'22.338 1.360
12 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 32 1'22.482 1.504
13 Denmark Kevin Magnussen Haas 42 1'22.511 1.533
14 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 35 1'22.523 1.545
15 Canada Lance Stroll Racing Point 32 1'22.706 1.728
16 Mexico Sergio Pérez Racing Point 33 1'22.882 1.904
17 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 35 1'23.065 2.087
18 United Kingdom Lando Norris McLaren 16 1'23.561 2.583
19 Poland Robert Kubica Williams 29 1'23.737 2.759
20 United Kingdom George Russell Williams 23 1'24.313 3.335
partages
commentaires
Ricciardo et Sainz élogieux au sujet des progrès de Renault

Article précédent

Ricciardo et Sainz élogieux au sujet des progrès de Renault

Article suivant

Verstappen clashe Rosberg, "nouveau Villeneuve sans crédibilité"

Verstappen clashe Rosberg, "nouveau Villeneuve sans crédibilité"
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021