EL2 - Mercedes brille dans la nuit, Räikkönen met le feu

Valtteri Bottas a signé le meilleur temps des Essais Libres 2 du Grand Prix d'Abu Dhabi, dans une séance marquée par l'incendie de l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen.

EL2 - Mercedes brille dans la nuit, Räikkönen met le feu
Charger le lecteur audio

C'est l'heure de pointe en ce début de séance à Abu Dhabi où les pilotes commencent leur séance en testant les pneus 2021, avec 24°C dans l'air et 31°C sur la piste. Forcément, la feuille des temps se garnit vite, et l'on retrouve rapidement les deux Mercedes aux avant-postes, Bottas signant 1'37"8, un petit dixième devant Hamilton.

Après une vingtaine de minutes, Hamilton est le premier à passer des pneus 2020. En mediums, il se hisse en tête en 1'36"4. Quelques minutes plus tard, Bottas fait mieux avec les mêmes pneus en 1'36"2. Peu après la première demi-heure, Verstappen se hisse à sept dixièmes, lui aussi avec les enveloppes à flancs jaunes. Tous les autres pilotes, à commencer par Pérez, sont à plus d'une seconde de la Mercedes du Finlandais à ce stade.

Lire aussi :

À mi-séance, les Mercedes passent les pneus tendres. Hamilton signe 1'36"0 mais le temps est annulé pour un passage trop large dans le dernier virage. Dans sa première tentative, Bottas relâche très vite après une erreur au premier virage ; quelques instants plus tard, dans ce même virage, Gasly part en tête-à-queue dès l'entrée, sans dommage autre que des pneus forcément abîmés. En gommes tendres alors que ses trois prédécesseurs ont signé leur meilleure marque en mediums, Albon revient à 0"9 de Bottas.

Dans cette séance peu animée, la dernière demi-heure est comme d'habitude consacrée aux longs relais. Mercedes a mis en place un plan de roulage différencié de l'ensemble du plateau avec les gommes 2021 puisque après une demi-douzaine de tours en début de séance, là où les 18 autres pilotes ont effectué l'ensemble des tours imposés, les Flèches d'Ébène repassent les gommes en fin de roulage.

Tout feu, tout flamme

C'est alors que la séance s'anime : Russell est victime d'un problème de MGU-K et voit sa Williams fumer de l'arrière alors qu'il entre dans les stands. Pour Räikkönen, le problème est plus impressionnant puisqu'un incendie se déclare à l'arrière de l'Alfa Romeo : il s'immobilise dans la ligne droite arrière avant que les commissaires ne viennent mettre fin à l'incendie. Le drapeau rouge est déployé pendant que le Finlandais s'occupe de diriger les opérations et de vérifier l'état de la C39.

Au moment où la séance est relancée, pour quelques minutes, Hamilton ne parvient pas à engager ses vitesses. Il s'immobilise en fin de ligne des stands en coupant le moteur de sa voiture, avant que ses mécaniciens ne redémarrent la monoplace. Une fois les monoplaces en piste, Albon et Ocon manquent de s'accrocher dans la ligne droite de retour, le Français n'ayant pas souhaité que le Thaïlandais le dépasse.

La séance s'achève alors que l'on commence déjà à démonter la Williams de Russell.

United Arab Emirates Abu Dhabi - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 28 1'36.276  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 30 1'36.479 0.203
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 30 1'37.046 0.770
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 33 1'37.263 0.987
5 United Kingdom Lando Norris McLaren 29 1'37.438 1.162
6 France Esteban Ocon Renault 30 1'37.505 1.229
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 35 1'37.506 1.230
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 31 1'37.508 1.232
9 Australia Daniel Ricciardo Renault 29 1'37.508 1.232
10 Canada Lance Stroll Racing Point 29 1'37.560 1.284
partages
commentaires
Le travail pour 2021 bat son plein à Abu Dhabi
Article précédent

Le travail pour 2021 bat son plein à Abu Dhabi

Article suivant

Hamilton n'est pas revenu pour prouver quoi que ce soit

Hamilton n'est pas revenu pour prouver quoi que ce soit
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021