EL2 - Mercedes et Red Bull dominent, Verstappen et Bottas dans le mur

Ce sont Mercedes et Red Bull qui ont dominé cette deuxième séance d'essais libres du Grand Prix du Mexique, dans une séance marquée par plusieurs accidents et par l'arrivée tardive de la pluie.

EL2 - Mercedes et Red Bull dominent, Verstappen et Bottas dans le mur
Will Stevens, Manor Marussia F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 avec ses freins arrière en feu
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 leads team mate Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Will Stevens, Manor Marussia F1 Team
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W0, devant Valtteri Bottas, Williams FW37
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Fans dans les tribunes
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Fans dans les tribunes

Ces EL2 se sont déroulés sur une piste en constante amélioration, l'asphalte ayant été récemment posé sur la piste de l'Autódromo Hermanos Rodríguez.

C'est dès les premières minutes que Kimi Räikkönen et Fernando Alonso, chaussés de gommes medium, ont battu les meilleurs chronos de la première séance d'essais libres, tournant tous deux en 1:25.8.

Le drapeau rouge a toutefois été agité après quatre minutes seulement lorsque Max Verstappen a perdu le contrôle de sa voiture dans le dernier virage, de façon similaire à Felipe Nasr en EL1, mais avec moins de réussite, puisqu'il est venu percuter le mur de tecpro et endommager tout le côté gauche de la voiture.

Lorsque la séance a repris, Sebastian Vettel a communiqué une information importante à son stand : il est impossible de mettre suffisamment de température dans les pneus pour être rapide lors du premier tour lancé. Ce paramètre pourrait jouer un rôle crucial lors des qualifications.

Les chronos sont rapidement tombés, Nico Rosberg signant un tour en 1:25.189 avant que Daniil Kvyat ne soit le premier à passer sous la barre des 85 secondes.

Bottas perd le contrôle à 350km/h

C'est alors que Valtteri Bottas a perdu le contrôle de sa Williams au freinage du premier virage, abordé à environ 350km/h! Le Finlandais a eu énormément de chance dans son malheur, n'endommageant que son museau et ses pneus avec un choc frontal. Carlos Sainz, quant à lui, a fait un petit passage dans l'herbe au même endroit quelques instants plus tard.

Lewis Hamilton a amélioré la marque de référence en 1:24.016, devançant Kvyat de deux dixièmes, avant de partir en tête-à-queue au milieu de la piste, sans conséquence. Les Champions du Monde n'étaient décidément pas épargnés par les erreurs puisque Vettel a fait un travers à l'entrée des stands, manquant de percuter le rail de peu.

Mercedes reste au top en pneus tendres

C'est après une demi-heure d'essais que quelques gouttes de pluie ont fait leur apparition, alors que de gros orages étaient prévus pour la fin d'après-midi.

Cela n'a pas empêché les pilotes de passer les pneus tendres. Nico Hülkenberg a ainsi signé le meilleur temps en 1:23.290, devançant Sainz, Romain Grosjean et Sergio Pérez.

Bien évidemment, cela n'a pas résisté à l'assaut des Mercedes : d'abord Rosberg en 1:22.272, puis Hamilton en 1:21.961, avant que l'Allemand ne riposte en 1:21.531. Les Ferrari, quant à elles, étaient juste derrière, avec Vettel notamment à moins d'une demi-seconde, alors que Bottas était le "meilleur des autres", à 1,2 seconde de la référence.

Alonso tenait une encourageante sixième place, peu avant que son coéquipier Jenson Button ne prenne la piste pour la première fois après le changement de moteur prévu par McLaren entre les deux séances d'essais libres.

Les Red Bull, qui étaient alors en fond de classement, ont signé les deuxième et troisième chronos à trois dixièmes du chrono de Rosberg, séparant les Mercedes dans la hiérarchie.

Grosjean en panne

C'est à une demi-heure du terme des essais que Grosjean, en proie à un problème technique, a immobilisé sa Lotus E23 sur le bas-côté, provoquant un deuxième drapeau rouge. Après avoir cédé son volant à Jolyon Palmer, futur pilote titulaire, en Essais Libres 1, le Franco-Suisse s'en serait probablement passé.

L'ensemble du plateau s'est concentré sur les longs relais et la gestion des pneumatiques lors des vingt-cinq dernières minutes, à la fois en pneus tendres et medium, sous la menace imminente de plus fortes pluies. En effet, les précipitations se sont quelque peu intensifiées lors des dix dernières minutes.

C'est sans surprise que l'on a assisté à quelques sorties de piste, notamment un tout droit de Pastor Maldonado au premier virage, mais aucun accident n'a été à déplorer.

GP du Mexique - Essais Libres 2 

 PiloteÉcurieTempsEcartTrs
1 Nico Rosberg   Mercedes 1:21.531   36
2 Daniil Kvyat   Red Bull 1:21.776 +0.245 27
3 Daniel Ricciardo   Red Bull 1:21.868 +0.337 28
4 Lewis Hamilton   Mercedes 1:21.961 +0.430 33
5 Sebastian Vettel   Ferrari 1:21.984 +0.453 32
6 Kimi Raikkonen   Ferrari 1:22.399 +0.868 33
7 Valtteri Bottas   Williams 1:22.721 +1.190 28
8 Fernando Alonso   McLaren 1:22.993 +1.462 36
9 Jenson Button   McLaren 1:23.109 +1.578 25
10 Felipe Massa   Williams 1:23.289 +1.758 32
11 Nico Hulkenberg   Force India 1:23.290 +1.759 34
12 Pastor Maldonado   Lotus 1:23.363 +1.832 24
13 Carlos Sainz Jr.   Toro Rosso 1:23.364 +1.833 41
14 Felipe Nasr   Sauber 1:23.430 +1.899 39
15 Sergio Perez   Force India 1:23.597 +2.066 33
16 Romain Grosjean   Lotus 1:23.614 +2.083 26
17 Marcus Ericsson   Sauber 1:24.533 +3.002 34
18 Alexander Rossi   Manor 1:25.940 +4.409 29
19 Will Stevens   Manor 1:26.968 +5.437 28
20 Max Verstappen   Toro Rosso     2
partages
commentaires
Force India soutient Hülkenberg dans une passe difficile

Article précédent

Force India soutient Hülkenberg dans une passe difficile

Article suivant

Verstappen dans le mur - "Peut-être n'étais-je pas concentré"

Verstappen dans le mur - "Peut-être n'étais-je pas concentré"
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021