EL2 - Pérez en tête, Verstappen victime du trafic

Sergio Pérez boucle la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix des États-Unis avec le meilleur temps. Le pilote Red Bull devance Lando Norris et les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

EL2 - Pérez en tête, Verstappen victime du trafic
Charger le lecteur audio

Les températures ont augmenté à Austin entre les deux premières séances d'essais libres du Grand Prix des États-Unis. On relève 29°C dans l'air et 37°C sur la piste lorsque le feu au bout de la voie des stands passe au vert, donnant le départ des EL2. Valtteri Bottas, qui a signé le meilleur temps en EL1, reculera de cinq places sur la grille de départ dimanche. Le Finlandais n'a pas été le seul à être sanctionné puisque Sebastian Vettel et George Russell ont changé leur unité de puissance.

Lire aussi :

Les gommes tendres étaient les plus populaires en EL1 mais pour la séance de l'après-midi, ce sont les pneus mediums et durs qui sont privilégiés par les pilotes, testant leur longévité lors de simulations de relais de course. Sergio Pérez se charge de prendre le meilleur temps provisoire avec un 1'35"883, ce qui est près de deux secondes plus lent que la meilleure marque de Bottas établie en EL1. Celui-ci vire ensuite en tête mais le Mexicain ne dit pas son dernier mot en signant un 1'35"716 en mediums. 

Alors que Pérez et Bottas se disputent le meilleur temps, Max Verstappen et Lewis Hamilton se disputent la position en piste. Les deux hommes franchissent la ligne de départ/arrivée côte à côte, ni l'un ni l'autre ne souhaitant céder sur la route vers le premier virage. À l'extérieur, le Néerlandais est donc contraint de lever le pied, ce qui le frustre. Le leader du championnat le fait savoir en tendant son majeur et en traitant son rival de "stupide idiot"...

En retrait en EL1, les McLaren finissent par accélérer. En début de séance, Lando Norris occupe la place de "meilleur des autres", avec quelques millièmes d'avance sur son ancien coéquipier Carlos Sainz. Peu avant la mi-séance, les mediums sont délaissés au profit des tendres. Étonnamment, Lance Stroll vire en tête (1'35"561). Le Canadien est bien vite battu par Bottas, 1'35"360 en gommes rouges également. Hamilton est le premier à s'aventurer dans le terrain des 94 secondes au tour mais son temps est annulé par la direction de course en raison du non-respect des limites de la piste au virage 19.

Pérez récupère ensuite la première place avec un 1'34"946 devant Norris et Hamilton. Dans le trafic, Verstappen perd patience et décide de rentrer au garage plutôt que de signer un tour chronométré en pneus tendres ! Nikita Mazepin est lui aussi victime des monoplaces au ralenti, le Russe manquant de s'accrocher avec une Aston Martin au premier virage.

Pour les dernières minutes, les pneus mediums font leur retour, néanmoins la chasse au meilleur temps est déjà terminée. Pérez signe donc le meilleur temps devant Norris et Hamilton. Bottas, le plus rapide en EL1, est éjecté du top 3 mais reste dans le top 5, accompagné par Ricciardo. Stroll, Leclerc, Verstappen, Sainz et Giovinazzi complètent le top 10, Verstappen étant le seul parmi eux à avoir signé son meilleur temps personnel avec les pneus mediums. À noter que Fernando Alonso a effleuré les barrières à la suite d'un tête-à-queue au virage 19.

United States Grand Prix des États-Unis - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Mexico Sergio Pérez Red Bull 24 1'34.946  
2 United Kingdom Lando Norris McLaren 20 1'35.203 0.257
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 22 1'35.310 0.364
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 24 1'35.360 0.414
5 Australia Daniel Ricciardo McLaren 21 1'35.457 0.511
6 Canada Lance Stroll Aston Martin 25 1'35.561 0.615
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 23 1'35.572 0.626
8 Netherlands Max Verstappen Red Bull 23 1'35.824 0.878
9 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 24 1'35.919 0.973
10 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 26 1'36.138 1.192
11 France Esteban Ocon Alpine 23 1'36.158 1.212
12 France Pierre Gasly AlphaTauri 25 1'36.242 1.296
13 Spain Fernando Alonso Alpine 18 1'36.376 1.430
14 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 25 1'36.558 1.612
15 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 30 1'36.718 1.772
16 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 24 1'36.983 2.037
17 Germany Mick Schumacher Haas 24 1'37.041 2.095
18 Canada Nicholas Latifi Williams 26 1'37.254 2.308
19 United Kingdom George Russell Williams 21 1'37.490 2.544
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 23 1'38.026 3.080

partages
commentaires
Mercedes balaie la rumeur d'un "dispositif de ligne droite"
Article précédent

Mercedes balaie la rumeur d'un "dispositif de ligne droite"

Article suivant

Verstappen revient sur l'épisode du doigt d'honneur à Hamilton

Verstappen revient sur l'épisode du doigt d'honneur à Hamilton
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021