EL2 - Ricciardo fait de l'ombre aux Mercedes

partages
commentaires
EL2 - Ricciardo fait de l'ombre aux Mercedes
Par : Benjamin Vinel
26 mai 2016 à 13:33

Red Bull sait que le Grand Prix de Monaco représente une belle opportunité de signer un bon résultat, et Daniel Ricciardo a signé un meilleur temps encourageant lors d'une séance d'Essais Libres 2 marquée par de nombreux accidents.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Max Verstappen, Red Bull Racing
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Carlos Sainz, Scuderia Toro Rosso
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jenson Button, McLaren Honda
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Felipe Massa, Williams FW38
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H

La plupart des pilotes ont rapidement pris la piste en début de séance, avec température ambiante de 18°C et une piste à 34°C. La plupart, mais pas Felipe Massa ni Jolyon Palmer, dont la Williams et la Renault étaient encore en train d'être réparées après leurs accidents des Essais Libres 1. Le Brésilien a pris la piste au bout d'une petite demi-heure, l'Anglais après une heure d'EL2.

Le premier incident ne s'est pas fait attendre : Romain Grosjean a perdu le contrôle de sa Haas au freinage de la chicane, percutant le mur. Le Français s'en tirait avec un aileron avant cassé et une suspension avant-droite malmenée. La voiture de sécurité virtuelle a été déployée, et Grosjean ne reprendra la piste qu'une demi-heure plus tard.

 

Lewis Hamilton a été le premier à tourner en 75 secondes et quelques avec un premier chrono compétitif de 1'15"489, en pneus supertendres toutefois. Les Mercedes se sont par ailleurs fait remarquer par leurs figures en piste : un tout droit pour Hamilton à la chicane, un autre ou Rosberg à Sainte-Dévote.

Daniel Ricciardo a ensuite signé le meilleur temps en 1'15"315, toutefois équipé de gommes ultratendres. Le pilote Red Bull a continué sur cette lancée en 1'15"015, prouvant au passage que les gommes seront suffisamment endurantes pour effectuer deux tours rapides en qualifications.

Rio Haryanto a été le deuxième pilote à taper le mur, également à la chicane. L'Indonésien a perdu le contrôle de sa Manor et est parti en tête-à-queue, heurtant le rail intérieur avec l'avant comme l'arrière de sa monoplace.

 

Ricciardo a continué ses simulations de qualifications et a largement amélioré son propre temps de référence avec un chrono de 1'14"607, une demi-seconde plus rapide que la pole signée par Hamilton l'an passé.

Pendant ce temps, Kimi Räikkönen était à la peine, ne parvenant pas à se hisser à moins d'une seconde des Mercedes et tirant tout droit à Sainte-Dévote. Sebastian Vettel était également en difficulté avec un tête-à-queue au virage de Mirabeau. Le quadruple Champion du monde a percuté le mur. Plus tard dans la séance, Vettel a commis une nouvelle touchette avec le mur à la sortie de Sainte-Dévote, manifestement sans dégâts.

 

Les accidents ont continué avec une erreur de Kevin Magnussen au dernier virage, Anthony Noghès. Le Danois a tiré tout droit et a percuté le mur. Heureusement pour lui, seul l'aileron avant de la Renault semble avoir été endommagé.

 

L'ensemble du plateau a conclu la séance avec des longs relais en pneus ultratendres, puisque ceux-ci devraient être favoris lorsque les stratégies pour la course seront établies. Rosberg a notamment effectué un relais de 28 tours avec le même train de gommes violettes.

Pendant ce temps, le jack de la Mercedes de Hamilton a connu une petite défaillance dans le garage, endommageant l'avant de sa monture !

 

Daniel Ricciardo signe donc le meilleur temps de cette séance, une performance encourageante pour le seul pilote Red Bull à disposer de la nouvelle unité de puissance Renault. C'est d'ailleurs lui qui a signé la meilleure vitesse de pointe cet après-midi, à 293,7 km/h.

Les Mercedes sont reléguées à plus de six dixièmes, mais ont effectué leur chronos en gommes supertendres et non ultratendres. Les Ferrari ont, semble-t-il, connu une séance plus difficile, ne rivalisant pas avec le rythme de leurs principaux rivaux.

Grand Prix de Monaco - Essais Libres 2

 PiloteÉquipeTempsÉcartTrs
1 AustralieDaniel Ricciardo    Red Bull 1:14.607 1:14.607 40
2 Royaume-UniLewis Hamilton    Mercedes 1:15.213 +0.606 36
3 AllemagneNico Rosberg    Mercedes 1:15.506 +0.899 48
4 Pays-BasMax Verstappen    Red Bull 1:15.571 +0.964 42
5 RussieDaniil Kvyat    Toro Rosso 1:15.815 +1.208 53
6 EspagneCarlos Sainz Jr.    Toro Rosso 1:15.981 +1.374 54
7 FinlandeKimi Räikkönen    Ferrari 1:16.040 +1.433 38
8 MexiqueSergio Pérez    Force India 1:16.120 +1.513 48
9 AllemagneSebastian Vettel    Ferrari 1:16.269 +1.662 40
10 Royaume-UniJenson Button    McLaren 1:16.325 +1.718 46
11 AllemagneNico Hülkenberg    Force India 1:16.487 +1.880 49
12 EspagneFernando Alonso    McLaren 1:16.723 +2.116 43
13 MexiqueEsteban Gutiérrez    Haas  1:16.782 +2.175 40
14 FinlandeValtteri Bottas    Williams 1:16.849 +2.242 47
15 FranceRomain Grosjean    Haas  1:16.874 +2.267 23
16 BrésilFelipe Massa    Williams 1:17.286 +2.679 42
17 DanemarkKevin Magnussen    Renault  1:17.530 +2.923 29
18 SuèdeMarcus Ericsson    Sauber 1:17.562 +2.955 39
19 Royaume-UniJolyon Palmer    Renault 1:17.761 +3.154 24
20 BrésilFelipe Nasr    Sauber 1:17.999 +3.392 49
21 IndonésieRio Haryanto    Manor 1:18.647 +4.040 10
22 AllemagnePascal Wehrlein    Manor 1:18.814 +4.207 46
Article suivant
Technique - Les écopes de freins avant de la Mercedes W07

Article précédent

Technique - Les écopes de freins avant de la Mercedes W07

Article suivant

Ricciardo confiant mais prudent jusqu'aux qualifications

Ricciardo confiant mais prudent jusqu'aux qualifications
Charger les commentaires