EL2 - Verstappen et Leclerc devant les Mercedes à Istanbul

Max Verstappen a terminé les Essais Libres 2 du Grand Prix de Turquie en tête, devant Charles Leclerc et les deux Mercedes, sur une piste toujours difficile à appréhender.

EL2 - Verstappen et Leclerc devant les Mercedes à Istanbul

Les conditions climatiques n'ont pas véritablement évolué depuis la première séance, avec du soleil et des températures de 15°C dans l'air et 18°C sur la piste, mais le tracé est moins humide et surtout un peu plus gommé. Le premier temps de la séance est l’œuvre de Giovinazzi, en 1'48", mais Bottas inscrit vite 1'38"4 puis 1'35"1, en pneus mediums.

La piste demeure piégeuse, même si les chronos s'abaissent, la plupart des pilotes étant en gommes à flancs jaunes. Bottas retrouve la tête après avoir été brièvement délogé par Räikkönen, en 1'34"3. Après des EL1 discrets, Hamilton signe son premier temps "intéressant", à trois dixièmes de son équipier. Verstappen puis Leclerc se succèdent en haut de la feuille des temps, le Monégasque inscrivant 1'33"4.

Lire aussi :

Après un quart d'heure, Verstappen coupe la ligne en 1'32"8 mais, gêné dans le dernier secteur, voit Albon faire bien mieux avec 1'31"9. Grosjean se signale avec un tête-à-queue sans gravité au virage 7 mais le Français demande à ne plus utiliser les pneus durs. Leclerc signe 1'31"5 avant qu'Albon abaisse encore le chrono en 1'30"8. Verstappen se plaint d'un pneu avant droit qui souffre déjà, notamment de graining (sur un train de mediums qui a fait une dizaine de boucles), après 25 minutes de séance. En revanche, Hamilton continue d'améliorer ses temps avec des pneus qui ont fait 16 tours, tout en cherchant (et trouvant) la limite de l'adhérence au virage 1.

Après une demi-heure de roulage, les Ferrari et les Williams passent les premières aux gommes tendres. Leclerc se plaint de pneus qui subissent rapidement du graining, il se hisse malgré tout en tête en 1'30"7 puis 1'30"3 au bout de 40 minutes de roulage. Albon réalise ensuite 1'29"6 puis 1'29"3, 0"007 devant Verstappen et 0"017 devant Leclerc à un peu moins d'une heure de roulage.

Verstappen fait ensuite parler le chronomètre avec 1'28"9 avant que Leclerc ne réalise 1'28"7. Ce temps ne tient pas longtemps avec 1'28"3 pour le Néerlandais. 25 minutes avant la fin de séance, les deux Williams offrent une figure rare avec un tête-à-queue simultané : à la sortie du virage 1 pour Russell et en entrée dans le virage 7 pour Latifi. Räikkönen part à son tour à la faute au virage 4, là encore sans conséquences.

La fin de séance est comme d'habitude consacrée aux longs relais en vue de la course. Kvyat connaît un tête-à-queue dans le dernier virage, sans gravité. En fin de séance, Leclerc rapporte une légère alerte au niveau de la boîte de vitesses, mais Ferrari ne semble pas s'en inquiéter outre-mesure.

Turkey Grand Prix de Turquie - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 37 1'28.330  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 45 1'28.731 0.401
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 43 1'28.905 0.575
4 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 39 1'29.180 0.850
5 Thailand Alexander Albon Red Bull 42 1'29.363 1.033
6 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 43 1'29.689 1.359
7 France Pierre Gasly AlphaTauri 43 1'29.944 1.614
8 Germany Sebastian Vettel Ferrari 41 1'30.022 1.692
9 Canada Lance Stroll Racing Point 38 1'30.297 1.967
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 39 1'30.907 2.577
partages
commentaires

Voir aussi :

L'Arabie saoudite promet un circuit avec des dépassements
Article précédent

L'Arabie saoudite promet un circuit avec des dépassements

Article suivant

Les souffleries interdites en F1 à partir de 2030 ?

Les souffleries interdites en F1 à partir de 2030 ?
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021