EL3 - Ferrari en mode qualifs, Hamilton à 73 millièmes de Vettel

Les Ferrari ont signé les deux meilleurs temps des Essais Libres 3 du Grand Prix des États-Unis 2018 de F1, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen devançant dans cet ordre Lewis Hamilton (Mercedes) d'un souffle.

EL3 - Ferrari en mode qualifs, Hamilton à 73 millièmes de Vettel

Les conditions météo sont finalement clémentes au-dessus d'Austin au moment de débuter la seconde journée du GP. Même si le ciel reste couvert, la piste est sèche avec une température de 20°C et de 18°C dans l'air. 

Évidemment, les pilotes se pressent pour sortir des stands une fois le feu passé vert, pour tenter de rattraper une partie du temps perdu après la pluie de ce vendredi. Chez les gros bras, les Ferrari et Bottas démarrent en ultratendres alors que Hamilton et les Red Bull sont en supertendres. Le premier temps de référence est inscrit par Räikkönen en 1'35"5, 39 millièmes devant Vettel. L'Allemand et le leader du championnat s'offrent un petit corps à corps en début de séance. Verstappen tire tout droit au virage 1 dans un tour lancé et se plaint de pneus froids. 

Lire aussi :

Au bout de 10 minutes de roulage, il semble clair que Mercedes et Red Bull travaillent sur des longs relais, au contraire de Ferrari dont les pilotes sont en tête, deux secondes devant l'ensemble du peloton. Hartley, pendant ce temps, perd une ailette du Halo ; heureusement sans conséquence, si ce n'est un léger allègement de la STR13. Après 15 minutes, Alonso, en tendres, se lance dans une "lutte" avec la Mercedes de Bottas, en se jetant notamment à l'intérieur dans le virage 1 avant d'être croisé par le Finlandais. C'est sans doute la meilleure course-poursuite après une voiture en simulation de course de la carrière de l'Espagnol mais les deux hommes ne sont clairement pas sur le même programme.

Les Ferrari se relancent, toujours en simulation de qualifications : en ultratendres neufs, Räikkönen abaisse la marque en 1'34"4, Vettel se rapproche à 132 millièmes. Peu après la mi-séance, Bottas passe les supertendres pour signer un premier tour rapide, à 0"137 de son compatriote. Hamilton chausse lui les ultratendres mais ne réalise pas un très bon tour lancé, à sept dixièmes du meilleur temps.

20 minutes avant la fin de séance, Räikkönen progresse encore avec 1'33"8, encore sur un nouveau train d'ultratendres, battu peu après par Vettel, pour 46 millièmes. Sur un train de pneus usés par plusieurs tours consécutifs, Hamilton se rapproche à sept dixièmes de la première place et à quatre millièmes de son équipier. Dans les dix dernières minutes, Ferrari semble se résoudre à quelques tours avec de l'essence sur un train d'ultratendres usés.

Au contraire, chez Mercedes et Red Bull on se livre aux ultimes tours lancés. Verstappen inscrit 1'34"7 alors que Hamilton revient à 73 millièmes de la meilleure marque. Entre temps, Hartley s'est fait une frayeur à la sortie du virage 19, sans gravité heureusement. Ce sont donc les deux Ferrari qui terminent cette dernière séance en tête, juste devant Hamilton.

 GP des États-Unis - Essais Libres 3

  Pilote   Équipe    Temps   Écart   Trs   
Sebastian Vettel Ferrari 1'33.797   20  
Kimi Räikkönen Ferrari 1'33.843 0.046 21  
Lewis Hamilton Mercedes 1'33.870 0.073 23  
Valtteri Bottas Mercedes 1'34.556 0.759 21  
Max Verstappen Red Bull 1'34.703 0.906 21  
Daniel Ricciardo Red Bull
1'34.910 1.113 20  
Charles Leclerc Sauber 1'35.365 1.568 21  
Sergio Pérez Force India 1'35.411 1.614 21  
Carlos Sainz Renault 1'35.450 1.653 21  
10  Romain Grosjean Haas 1'35.468 1.671 19  
11  Esteban Ocon Force India 1'35.562 1.765 22  
12  Pierre Gasly Toro Rosso
1'35.713 1.916 27  
13  Kevin Magnussen Haas 1'35.770 1.973 19  
14  Nico Hülkenberg Renault 1'35.882 2.085 19  
15  Marcus Ericsson Sauber 1'36.000 2.203 21  
16  Lance Stroll Williams 1'36.188 2.391 21  
17  Sergey Sirotkin Williams 1'36.193 2.396 20  
18  S.Vandoorne McLaren 1'36.302 2.505 23  
19  Brendon Hartley Toro Rosso 1'36.330 2.533 26  
20  Fernando Alonso McLaren 1'36.332 2.535 20  

 

partages
commentaires
Red Bull refuse que Ricciardo teste la Renault 2018

Article précédent

Red Bull refuse que Ricciardo teste la Renault 2018

Article suivant

Alonso : "Je n'ai jamais voulu faire une saison d'IndyCar"

Alonso : "Je n'ai jamais voulu faire une saison d'IndyCar"
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021