EL3 - Grosjean en tête avant la pluie

Les nuages gris redoutés par le paddock F1 évoluent en début de séance autour du circuit et restent balayés par le vent

Les nuages gris redoutés par le paddock F1 évoluent en début de séance autour du circuit et restent balayés par le vent. La pluie reste cependant une menace pour le milieu de la séance et tous ont à cœur de vite sortir en piste pour accumuler autant de compréhension des pneus supertendres et mediums en alignant un nombre de tours similaire avec les deux composés.

C’est donc par 22°C dans l’air et 32°C en piste que débutent les EL3 [pour rappel, les références de la veille furent établies en 1’27’’211s en EL1 (Vettel) et 1’25’’908s en EL2 (Vettel)].

conditions météo
température air
22°C - 19°C
température piste
32°C - 21°C
% d'humidité
47% - 70%

Les temps ne sont pas l’objectif premier de la majorité des équipes, qui attaquela séance avec les pneus mediums et souhaite également passer le composé le plus tendre avant que ne tombe la pluie. Dès le cinquième tour bouclé, Jenson Button (McLaren) indique composer avec un graining sur les pneus blancs (mediums) à son muret des stands.

Felipe Massa (Ferrari) est le premier à poster un temps significatif en 1’27’’407, en medium. Alonso et Grosjean améliorent, le franco-suisse de l’équipe Lotus prenant le dessus en 1’26’’929. Il s’agira là de la référence de la séance, la pluie tombant après 18 minutes, et contraignant les équipes à désormais à renoncer à l’utilisation des pneus slicks.

Les équipes sont contraintes de rester dans les garages pour économiser les gommes. Avec 7 trains d’intermédiaires et 3 trains de pluie disponibles uniquement et des prévisions de pluie pour les qualifications, personne ne peut se permettre d’attaquer sérieusement l’allocation Pirelli pour la pluie. Massa est le premier à prendre la piste sur le mouillé, chaussé des Pirelli P Zero bleus, sous l’œil attentif des autres pilotes devant les moniteurs. Après avoir travaillé sur les réglages pluie, d’autres viennent bientôt le rejoindre en piste et cherchent les limites de l’adhérence du tracé de Melbourne chargé d’eau. Le trafic ne facilite la tâche des pilotes, qui peuvent bientôt passer les enveloppes intermédiaires dans les 10 dernières minutes. Il reste crucial pour tous de comprendre les fenêtres de fonctionnement de chaque composé en conditions changeantes en vue des qualifications, et en particulier le niveau de chauffe du train arrière. Le premier secteur, bordé d'arbres, reste bien plus humide que le reste de la piste. Sebastian Vettel immobilise sa Red Bull dans une zone d'évacuation à huit minutes de la fin de séance, perdant un précieux temps d'évaluation des conditions en piste, en raison d'un problème hydraulique. De son côté, Button, peu à l'aise avec la McLaren, préfère demander l'autorisation d'entrer aux stands pour ne pas endommager sa monoplace. La séance s'achève sur le meilleur temps de Grosjean, établi en pneus mediums dans les premières minutes.
 Grand Prix d'Australie - Essais Libres 3
#
Pilote / Ecurie
Tours
Temps
Ecart
01
14
1:26.929  
02 7 1:27.000 + 0.071
03 10 1:27.241 + 0.312
04 9 1:27.533 + 0.604
05 12 1:27.625 + 0.696
06 19 1:27.849 + 0.920
07 16 1:27.860 + 0.931
08 15 1:28.069 + 1.140
09 18 1:28.253 + 1.324
10 20 1:28.253 + 1.324
11 13 1:28.486 + 1.557
12 9 1:29.808 + 2.879
13 16 1:30.073 + 3.144
14 17 1:30.388 + 3.459
15 19 1:30.598 + 3.669
16 18 1:30.959 + 4.030
17 7 1:33.236 + 6.307
18 8 1:33.527 + 6.598
19 13 1:39.232 + 12.303
20 12 1:39.779 + 12.850
21 13 1:42.872 + 15.943
22 9 1:47.246 + 20.317

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Felipe Massa , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités