EL3 - Mercedes confirme avant le violent crash de Hartley

Les Essais Libres 3 du Grand Prix d'Espagne 2018 de F1 ont été dominés par les Mercedes, avant une sortie de piste à haute vitesse de Brendon Hartley dont la Toro Rosso a été détruite.

EL3 - Mercedes confirme avant le violent crash de Hartley
Accident de Brendon Hartley, Toro Rosso STR13 Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, sort au large
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Sergio Perez, Force India VJM11
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Lance Stroll, Williams FW41
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Marcus Ericsson, Sauber C37
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13

C'est sous un ciel couvert que débute cette séance, avec une température de 20°C dans l'air et 32 sur la piste. Et les pilotes Sauber sont les premiers à sortir des stands. Hartley est lui le premier à signer un temps en 1'20"4 puis en 1'20"0, en supertendres.

Il faut attendre 15 minutes de roulage pour qu'un second pilote inscrive son nom sur la feuille des temps et c'est Bottas, en tendres, avec un 1'18"4. Vettel (en supertendres) puis Hamilton (en tendres) s'emparent ensuite des commandes. Le Britannique n'y reste pas longtemps puisque son équipier fait encore mieux, avec notamment un chrono de 1'17"8. Une marque que le Hamilton finit par devancer, pour 29 petits millièmes. Les Ferrari sont à plus de quatre dixièmes, toutes deux en gommes à flancs rouges. Les Red Bull travaillent en gommes mediums, Ricciardo naviguant à sept dixièmes des leaders. Les Haas sont intercalées entre l'Australien et Verstappen, en supertendres, mais à plus d'une seconde des W09, provisoirement.

La direction de course indique que Verstappen – qui n'est pas passé à gauche de la quille après avoir tiré tout droit dans le virage 1 alors que cela fait partie des consignes à respecter – va faire l'objet d'une enquête des commissaires. Stroll connaît une nouvelle sortie de piste dans le virage 4. Il parvient toutefois à s'extirper du bac à graviers.

Peu après, Vettel sur un train de pneus supertendres neufs, signe 1'17"604. Cela marque le coup d'envoi d'une salve de tours lancés, en supertendres. Bottas fait mieux avec 1'17"431 mais Hamilton améliore encore avec 1'17"281 ; dans un second tour, le #77 revient à 13 millièmes de son Champion du monde d'équipier. Ricciardo, pendant ce temps, part en tête-à-queue dans le virage 13 et rentre ensuite aux stands.

Surpris par un Sirotkin très lent dans l'enchaînement des virages 1 et 2, Grosjean donne un coup de volant et envoie sa Haas dans les graviers. Heureusement pour lui, il en garde le contrôle et n'y fait qu'un passage, avant de se plaindre à la radio de cette situation. Plus tard, c'est Vettel qui gêne Sainz dans le virage 1 : l'Allemand lève aussitôt la main pour s'excuser avant de prendre la radio pour signifier à son ingénieur qu'il l'a prévenu un peu tard. Et encore un peu plus tard, ce sont les Renault entre elles qui se gênent.

Dans les dernières minutes, Ricciardo chausse enfin les supertendres pour se rapprocher à sept dixièmes de Hamilton. Mais toute tentative d'amélioration est par la suite annihilée par le drapeau rouge causé par une sortie de piste à haute vitesse de Brendon Hartley dans le virage 9. Après avoir mordu dans l'herbe en entrée, la Toro Rosso part en tête-à-queue et percute violemment par l'arrière les TecPro. Le Néo-Zélandais peut sortir par lui-même mais va être pris en charge pour un contrôle médical. Sa monoplace est totalement détruite, au point où, quand les commissaires tentent de la mettre sur le camion-grue, la boîte de vitesses se désolidarise de l'ensemble.

 Grand Prix d'Espagne 2018 - Essais Libres 3

 PiloteÉquipe TrsTempsÉcart 
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 15 1'17.281    
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 19 1'17.294 0.013  
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari 16 1'17.550 0.269  
4 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 17 1'17.581 0.300  
5 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 16 1'17.981 0.700  
6 denmark Kevin Magnussen  Haas 15 1'18.357 1.076  
7 france Romain Grosjean  Haas 16 1'18.706 1.425  
8 spain Carlos Sainz Renault 16 1'18.783 1.502  
9 spain Fernando Alonso  McLaren 14 1'18.847 1.566  
10 france Pierre Gasly  Toro Rosso 17 1'18.886 1.605  
11 germany Nico Hülkenberg  Renault 16 1'18.905 1.624  
12 netherlands Max Verstappen  Red Bull 5 1'19.013 1.732  
13 france Esteban Ocon  Force India 20 1'19.121 1.840  
14 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 17 1'19.236 1.955  
15 monaco Charles Leclerc  Sauber 19 1'19.292 2.011  
16 mexico Sergio Pérez  Force India 17 1'19.376 2.095  
17 new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 23 1'19.428 2.147  
18 sweden Marcus Ericsson  Sauber 17 1'19.744 2.463  
19 canada Lance Stroll  Williams 15 1'19.900 2.619  
20 russia Sergey Sirotkin  Williams 13 1'19.909 2.628  
partages
commentaires
Ecclestone s'offre la McLaren-Ford d'Ayrton Senna
Article précédent

Ecclestone s'offre la McLaren-Ford d'Ayrton Senna

Article suivant

La FIA bannit les appendices de Ferrari pour Monaco

La FIA bannit les appendices de Ferrari pour Monaco
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021