EL3 - Mercedes à l'aise en pneus tendres; sous contrôle en supertendres

partages
commentaires
EL3 - Mercedes à l'aise en pneus tendres; sous contrôle en supertendres
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
19 mars 2016 à 04:00

Le ballet d'améliorations de chrono a été incessant sur l'heure d'Essais Libres 3, alors que les équipes ont enfin pu évaluer par conditions sèches les performances des pneus "tendre" et "supertendre".

Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Jenson Button, McLaren MP4-31
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Le capot moteur de la Renault Sport F1 Team R.S.16
Une horloge Rolex
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05
Le logo Aston Martin sur le nez de la Red Bull Racing RB12
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Jenson Button, McLaren MP4-31
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07

Malgré la présence persistante de nuages gris et de vent à Melbourne, il fait enfin sec pour l’heure d’Essais Libres 3 du Grand Prix d’Australie.

Collision dans les stands !

Une situation pour le moins étrange apporte de l’action dès les premiers instants de la séance : alors que Romain Grosjean s’extraie de son garage et s’engouffre dans la pitlane, Manor libère le débutant Rio Haryanto, qui vient percuter la Haas et coincer son aileron avant sous le fond plat de celle-ci !

La situation embarrassante provoque un petit contretemps dans la pitlane mais la séance suit malgré tout son cours.

Les supertendres en piste

Plusieurs concurrents choisissent de chausser immédiatement les pneus supertendres, à l’image des pilotes Mercedes, Sauber, ainsi que de Massa et Magnussen. Ce sont pourtant les pilotes Force India qui se placent tout d'abord en haut des moniteurs avec le composé tendre, avec Pérez devant Hülkenberg pour 0.004s, avant que l’Allemand n’améliore de deux dixièmes en ne prenne le commandement.

Alors que les pilotes Mercedes prennent étrangement leur temps pour installer une référence digne de leur auto avec le composé supertendre (laissant penser à une charge de carburant embarquée bien supérieure avec leur retard supérieur à 2 secondes), c’est Daniil Kvyat qui se place aux commandes en supertendres, 2.5s devant les Force India, et 0.011s devant son équipier Daniel Ricciardo. Toute la grille est en piste dans les premières minutes, à l’exception de Grosjean, contraint d’apporter de petites réparations à sa monoplace touchée dans les stands.

La mesure du circuit est bientôt prise par les pilotes dans ces conditions d’adhérence progressives. Ricciardo trouve ainsi cinq dixièmes supplémentaires et se place en tête à 15 minutes avec un tour en 1’27’’733.

Le mélange tendre plus réconfortant?

Quelque peu sur des oeufs et auteurs de nombreuses glissades avec les pneus supertendres, les pilotes semblent néanmoins plus à l'aise avec le composé Pirelli tendre alors que le soleil fait son apparition de manière plus franche. 

Il faut attendre la 25è minute pour voir les temps de Red Bull défiés. Räikkönen se place ainsi en tête, qui plus est avec le PZero soft, tandis que Vettel confirme quelques instants plus tard le bon comportement de la Ferrari sur le composé aux bandes jaunes en améliorant d'une demi-seconde. C'est pourtant de nouveau Ricciardo qui se replace aux commandes avec le mélange supertendre à la mi-séance.

 

15 dernières minutes difficiles à lire

Difficile de décrypter la forme des équipes et l’aisance de chacun avec les composés pneumatiques alors que Vettel installe à son tour sa Ferrari en tête en supertendres, 0.3s devant Nico Rosberg (tendres), lui-même, 0.2s devant Räikkönen (supertendres) et 0.3s devant Hamilton (tendres) !

De son côté, Grosjean tente d'emmagasiner autant d'informations que possible, équipé d'un nouveau fond plat et d'un nouvel aileron avant après 30 minutes de dur labeur de ses mécaniciens. Rapides en ligne droite, les deux Toro Rosso trustent le Top 10.

Il faut attendre les 5 dernières minutes pour les Mercedes chausser les supertendres et  Hamilton installer une référence de 1'25''624s, un cheveu devant son équipier. Notablement, Haas place ses deux pilotes devant l'une des Sauber et les deux Manor.

GP d'Australie - Essais Libres 3

PPiloteÉquipeTempsTrs
1 Royaume-UniLewis Hamilton    Mercedes 1:25.624 24
2 AllemagneNico Rosberg    Mercedes +0.176 25
3 AllemagneSebastian Vettel    Ferrari +0.228 25
4 EspagneCarlos Sainz Jr.    Toro Rosso +0.633 28
5 FinlandeKimi Räikkönen    Ferrari +0.811 23
6 Pays-BasMax Verstappen    Toro Rosso +1.077 26
7 FinlandeValtteri Bottas    Williams +1.106 28
8 AustralieDaniel Ricciardo    Red Bull +1.144 22
9 BrésilFelipe Massa    Williams +1.527 28
10 MexiqueSergio Pérez    Force India +1.618 22
11 EspagneFernando Alonso    McLaren +1.639 20
12 Royaume-UniJenson Button    McLaren +1.717 20
13 RussieDaniil Kvyat    Red Bull +1.806 22
14 SuèdeMarcus Ericsson    Sauber +2.035 26
15 DanemarkKevin Magnussen    Renault +2.247 24
16 AllemagneNico Hülkenberg    Force India +2.364 22
17 Royaume-UniJolyon Palmer    Renault  +2.493 24
18 MexiqueEsteban Gutiérrez    Haas  +2.660 21
19 FranceRomain Grosjean    Haas  +2.668 11
20 BrésilFelipe Nasr    Sauber +2.669 26
21 AllemagnePascal Wehrlein    Manor Racing +3.422 18
22 IndonésieRio Haryanto    Manor Racing +3.648 23
Article suivant
F1 2016 - Rosberg va-t-il continuer sur sa lancée et battre Hamilton ?

Article précédent

F1 2016 - Rosberg va-t-il continuer sur sa lancée et battre Hamilton ?

Article suivant

Red Bull dévoile son concept de Halo

Red Bull dévoile son concept de Halo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Auteur Guillaume Navarro