EL3 - Verstappen hausse le rythme, Sainz dans le mur

Avant les qualifications, Max Verstappen s'empare du meilleur temps de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix des Pays-Bas. Le pilote Red Bull améliore le record absolu du circuit de Zandvoort.

EL3 - Verstappen hausse le rythme, Sainz dans le mur

Il fait toujours beau mais il fait nettement moins chaud à Zandvoort au coup d'envoi de l'ultime séance d'essais libres du Grand Prix des Pays-Bas. On relève 16°C dans l'air et à peine 27°C sur la piste. Deux pilotes ont à cœur d'accumuler les kilomètres en EL3  : Lewis Hamilton, qui n'a bouclé que trois tours en EL2, et... Robert Kubica. Le Polonais remplace au pied levé Kimi Räikkönen, testé positif au COVID-19 et contraint de rester sur la touche. Kubica, qui a participé à plusieurs séances d'essais avec Alfa Romeo entre 2020 et 2021, prendra dimanche son premier départ depuis le Grand Prix d'Abu Dhabi 2019.

Lire aussi :

Avec les pneus tendres, Hamilton prend le meilleur temps dans les premières minutes (1'12"010), un temps à plus d'une seconde de la meilleure marque établie par Charles Leclerc en EL2. Le Britannique, qui a eu une alerte sur son moteur la veille, est désormais équipé de son unité de puissance la moins usée sur les trois autorisées par la réglementation. En raison de la panne de Hamilton, Mercedes a transmis à ses partenaires (McLaren, Aston Martin et Williams) l'ordre d'utiliser le moteur comptant le moins de kilomètres pour le reste du week-end.

Le Champion du monde en titre est ensuite délogé en tête du classement par Fernando Alonso, qui signe un 1"11"996 en pneus mediums, puis par les pilotes Ferrari, qui se suivent à la trace. Alonso finit par avoir le dernier mot : 1'11"705, ce qui est 0"063 plus rapide que le chrono de Leclerc.

Sebastian Vettel se fait une frayeur en quittant la piste à la sortie du virage 10, renversant le bloc en polystyrène du DRS au passage, mais parvient à continuer sa route. En revanche, Carlos Sainz ne peut pas en dire autant. L'Espagnol part en tête-à-queue à l'entrée du troisième virage, l'un des deux bankings de Zandvoort, et heurte les Tecpro par l'arrière. Le choc est violent, le drapeau rouge est à nouveau présenté et les mécaniciens du Cheval Cabré s'engagent dans une course contre la monte pour réparer la SF21 avant les qualifications.

À la relance, on assiste encore à des embouteillages en sortie de voie des stands. Timides jusqu'à présent, Max Verstappen et Valtteri Bottas quittent les garages, le premier avec les pneus mediums et le second avec les gommes tendres. Le Finlandais prend le meilleur temps (1'11"217) avec une avance de huit millièmes sur le pilote Red Bull, qui réplique immédiatement avec le nouveau record de la piste : 1'10"702. Le duel entre Mercedes et Red Bull est arbitré par l'Alpine d'Alonso, qui se paie le luxe d'améliorer la marque de Verstappen de quelques millièmes.

Les conditions de piste s'améliorent nettement en fin de séance. Avec les pneus tendres, les deux pilotes Williams remontent dans le top 10 et grâce à l'aspiration offerte par son coéquipier dans la ligne droite des stands, Verstappen explose le chrono. Le Néerlandais signe un 1'09"623 et relègue les Mercedes à six et huit dixièmes de secondes ! C'est un message particulièrement fort qui est envoyé à deux heures des qualifications.

Sans surprise, son temps n'est pas battu lorsque le drapeau à damier s'abaisse. Bottas et Hamilton le suivent, Sergio Pérez et Fernando Alonso sont dans le top 5. Lando Norris, les Aston Martin de Lance Stroll et Sebastian Vettel, Charles Leclerc et Pierre Gasly complètent le top 10.

Netherlands Grand Prix des Pays-Bas - Essais Libres 3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 13 1'09.623  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 17 1'10.179 0.556
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 22 1'10.417 0.794
4 Mexico Sergio Pérez Red Bull 20 1'10.526 0.903
5 Spain Fernando Alonso Alpine 16 1'10.670 1.047
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 19 1'10.781 1.158
7 Canada Lance Stroll Aston Martin 19 1'10.842 1.219
8 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 20 1'10.872 1.249
9 Monaco Charles Leclerc Ferrari 20 1'10.896 1.273
10 France Pierre Gasly AlphaTauri 21 1'11.005 1.382
11 Australia Daniel Ricciardo McLaren 19 1'11.013 1.390
12 Canada Nicholas Latifi Williams 19 1'11.083 1.460
13 France Esteban Ocon Alpine 23 1'11.180 1.557
14 United Kingdom George Russell Williams 20 1'11.274 1.651
15 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 20 1'11.299 1.676
16 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 5 1'11.940 2.317
17 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 29 1'11.980 2.357
18 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 23 1'12.136 2.513
19 Poland Robert Kubica Alfa Romeo 28 1'12.162 2.539
20 Germany Mick Schumacher Haas 20 1'12.366 2.743

partages
commentaires
Verstappen échappe à une pénalité à Zandvoort

Article précédent

Verstappen échappe à une pénalité à Zandvoort

Article suivant

Les pilotes équipés par Mercedes doivent tous changer de moteur

Les pilotes équipés par Mercedes doivent tous changer de moteur
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021