EL3 - Verstappen toujours en tête sur une piste indigne de la F1

Max Verstappen a signé le meilleur temps des derniers essais libres, lors d'une séance disputée dans des conditions pluvieuses et un niveau d'adhérence toujours très inquiétant sur la piste d'Istanbul, même sur un tracé peu humide.

EL3 - Verstappen toujours en tête sur une piste indigne de la F1
Charger le lecteur audio

La pluie est tombée dans la nuit entre vendredi et samedi, et la piste déjà très glissante quand les conditions sont sèches est donc humide. Ce d'autant que des gouttes tombent au moment de démarrer cette dernière séance d'essais, avec 15°C sur le circuit et 12°C dans l'air. Grosjean est le premier à s'élancer, en gommes intermédiaires (vertes), bientôt suivi par une partie du peloton, dont les Ferrari et les Red Bull. Sans surprise, les conditions sont très piégeuses, à la limite de l'acceptable.

Pérez est le premier en tête-à-queue, au virage 7, sur une légère reprise de gaz. Les premiers temps tombent dès les premières minutes de la séance, d'abord dans les 1'50" avant que Verstappen ne signe 1'48"4. Au virage 13, Ocon est envoyé en gros travers par Leclerc. Norris, Vettel et Kvyat connaissent également des tête-à-queue à divers endroits de la piste, mais en étant seuls.

Lire aussi :

Les conditions empirent, sans être toutefois cataclysmiques, et les premiers pneus pluie (bleus) sont de sortie. Et les erreurs se multiplient en piste. Après avoir été à l'abri dans le garage pendant le début de séance, Hamilton sort en gommes pluie à 44 minutes du drapeau à damier mais rentre vite au stand. Les Ferrari font le gros du travail en piste, mais Leclerc se fait piéger à son tour à la sortie du virage 7 et manque de percuter le mur, il s'en faut de quelques mètres.

La pluie continue de s'intensifier et les monoplaces deviennent quasiment inconduisibles avec la très faible adhérence de la piste resurfacée, comme le montre le tête-à-queue en accélération de Sainz qui évite l'accident. Conséquence directe : la piste se vide pendant un long moment. Il faut attendre les dix dernières minutes pour revoir des monoplaces de sortie : les AlphaTauri et les Alfa Romeo, en pneus pluie.

Giovinazzi part à la faute à assez haute vitesse en sortie du virage 7 et entre légèrement en contact avec un mur au niveau de son aileron. Le gros accident est évité de peu. L'Italien ressort de piste dans l'avant-dernier virage, cette fois sans rien toucher et rentre au stand immédiatement. Les Mercedes sortent également mais ne tentent pas le diable et rentrent assez vite ensuite. La séance s'achève avec Räikkönen comme seul pilote en piste et sous le déluge, le seul également à effectuer une procédure de départ.

Turkey Grand Prix de Turquie - Essais Libres 3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 6 1'48.485  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 9 1'49.430 0.945
3 Thailand Alexander Albon Red Bull 5 1'50.059 1.574
4 France Esteban Ocon Renault 9 1'53.897 5.412
5 United Kingdom Lando Norris McLaren 7 1'53.995 5.510
6 Germany Sebastian Vettel Ferrari 14 1'54.490 6.005
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 6 1'55.577 7.092
8 Finland Valtteri Bottas Mercedes 4 1'55.666 7.181
9 Denmark Kevin Magnussen Haas 4 1'55.878 7.393
10 Canada Lance Stroll Racing Point 5 1'56.824 8.339
partages
commentaires
Pirelli augmente les pressions de pneus minimales au GP de Turquie
Article précédent

Pirelli augmente les pressions de pneus minimales au GP de Turquie

Article suivant

Grosjean prêt à "mettre sa peur de côté" en IndyCar

Grosjean prêt à "mettre sa peur de côté" en IndyCar