EL3 - Verstappen à un souffle de Bottas

C'est un triplé pour Valtteri Bottas, qui a signé le meilleur temps des trois séances d'essais libres du Grand Prix de Toscane. Reste à concrétiser en qualifications, face à Lewis Hamilton et à un Max Verstappen très en forme.

EL3 - Verstappen à un souffle de Bottas

Valtteri Bottas a donné le ton lors d'un premier quart d'heure très calme où il a été le seul pilote à signer le moindre temps, déjà en 1'17"437 avec les pneus tendres.

Lire aussi :

Par la suite, la quasi-totalité des concurrents se sont activés en piste, à l'exception de la Williams de George Russell. Ce dernier n'a pas pu réaliser le moindre tour chronométré, victime d'un problème de brake-by-wire dans son tour d'installation.

Lewis Hamilton a battu son coéquipier de justesse en 1'17"415, Bottas améliorant en 1'17"239 avec le même train de pneus que précédemment, et donc des gommes déjà quelque peu usées. Dans le même temps, certains s'illustraient avec les mediums : Lance Stroll était relativement proche des Mercedes, en 1'17"580, tandis que Max Verstappen a impressionné au volant de la Red Bull, auteur d'un 1'17"298 puis d'un 1'17"116.

Les chronos sont tombés par la suite, notamment pour les Mercedes, avec un 1'16"530 pour Bottas et un 1'16"613 à l'actif de Hamilton... et Verstappen a continué de s'illustrer en s'immisçant entre les Flèches d'Argent, grâce à un tour en 1'16"547 avec les tendres ! Cette Red Bull est-elle capable de jouer la pole position ? C'est difficile à confirmer si l'on regarde les performances d'Alexander Albon, qui n'est que huitième avec une seconde de retard, après avoir peut-être laissé filer quelques dixièmes en mettant deux roues dans les graviers à la sortie de Correntaio dans son meilleur tour.

Dans le top 5, on retrouve les prometteurs Lance Stroll (1'17'112") et Pierre Gasly (1'17"226), qui a connu la principale frayeur de la séance avec une excursion sans conséquence dans le bac à gravier dans l'enchaînement Scarperia-Palagio. Suivent la deuxième Racing Point, celle de Sergio Pérez, et la Ferrari de Charles Leclerc, dont la septième place est encourageante compte tenu des performances récentes de la Scuderia.

Plus loin, Romain Grosjean est l'auteur d'un étonnant dixième chrono au volant de la Haas, en 1'17"635, d'autant plus étonnant que le Français était resté au garage pendant la majeure partie des EL2 en raison d'un problème électronique. Performances décevantes en revanche de toutes les monoplaces propulsées par le Losange : les Renault sont 11e et 17e, les McLaren 12e et 19e.

Italy Grand Prix de Toscane - Essais Libres 3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 17 1'16.530  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 10 1'16.547 0.017
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 14 1'16.613 0.083
4 Canada Lance Stroll Racing Point 10 1'17.112 0.582
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 14 1'17.226 0.696
6 Mexico Sergio Pérez Racing Point 14 1'17.341 0.811
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 15 1'17.488 0.958
8 Thailand Alexander Albon Red Bull 11 1'17.538 1.008
9 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 17 1'17.627 1.097
10 France Romain Grosjean Haas 19 1'17.635 1.105

partages
commentaires

Voir aussi :

Hamilton et Mercedes : les discussions vont bientôt avancer

Article précédent

Hamilton et Mercedes : les discussions vont bientôt avancer

Article suivant

AlphaTauri va utiliser la soufflerie Red Bull

AlphaTauri va utiliser la soufflerie Red Bull
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021