EL3 - Verstappen emmène un top 6 très serré

Max Verstappen (Red Bull) a terminé en tête des EL3 du Grand Prix du Mexique 2017 de F1, quelques centièmes devant Lewis Hamilton (Mercedes). Les trois écuries de pointe se tiennent en quatre dixièmes.

EL3 - Verstappen emmène un top 6 très serré
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Lance Stroll, Williams FW40
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

Après quelques tours d'installation dans des conditions climatiques très fraîches, Alonso signe le premier temps de la journée en 1'21"4 et Gasly est victime du premier problème de la séance, visiblement lié à l'unité de puissance. Il s'immobilise dans la zone de dégagement du virage 13, peu de temps après le dégagement d'un petit panache de fumée juste avant le virage 12. Ce n'est pas une très bonne nouvelle pour le Français qui n'a bouclé qu'une dizaine de tours lors des EL2 après avoir laissé son baquet à Gelael en EL1. 

Les drapeaux jaunes sont retirés et la voiture évacuée, puis ramenée aux stands, après une demi-douzaine de minutes de tentatives pour essayer de la ramener aux stands. Räikkönen prend le commandement avec 1'20"9 puis 1'18"9, en supertendres. Les Force India de Pérez et Ocon font mieux, en ultratendres, tandis que Vettel, en gommes rouges, s'intercale entre les deux VJM10. En pneus à flancs violets, Hamilton s'empare peu de temps après du commandement, en 1'18"0, avant que Bottas fasse mieux en 1'17"9 puis 1'17"681. Verstappen, en supertendres, prend la troisième place à 0"533 du Finlandais.

Bottas semble en forme en cette matinée, et il enchaîne les meilleurs temps avec 1'17"5 peu avant la mi-séance, et avec le même train de pneus. Hamilton reste à distance de son équipier, à deux dixièmes sur sa dernière tentative. Verstappen maintient un écart d'une demi-seconde et Vettel est le dernier pilote sous la seconde, à 955 millièmes, mais avec les supertendres lui aussi.

Après la première demi-heure, Ricciardo entre dans le top 5 au quatrième rang, avec un temps à sept dixièmes de la Mercedes numéro 77. Sainz prend le cinquième rang, à 0"829 de la tête.

Trois écuries dans le match

Vingt minutes avant la fin de séance, les Ferrari et les Red Bull chaussent les ultratendres à leur tour. Räikkönen échoue à deux dixièmes de la marque de Bottas mais Vettel fait mieux en 1'17"230. Verstappen améliore ensuite cette marque pour... sept millièmes !

En revanche, l'amélioration est peu notable pour Bottas et inexistante du côté de Hamilton sur cette première tentative, le Britannique se plaignant comme hier de pertes de puissance. Sur un second tour lancé, la Red Bull numéro 33 signe 1'17"113. Et dans une troisième boucle, Hamilton échoue à 0"075 du Néerlandais, avec une voiture légèrement instable dans la section des Esses. Les six premiers, au terme de ces simulations de qualifications, se tiennent en quatre dixièmes.

Stroll manque de perdre totalement sa Williams à la sortie du dernier virage. Il doit emprunter la zone goudronnée à gauche de la piste pour pouvoir se sauver. À la radio, il reconnaît une erreur de sa part. En revanche, du côté de Toro Rosso, alors qu'il semblait proche de ressortir, Gasly est finalement contraint de remettre pied à terre ; le Français va donc arriver en qualifications avec dix tours au compteur sur ce tracé de Mexico.

Alors que les Force India gênent copieusement Grosjean puis Hamilton dans le Stadium, la fin de séance est sifflée, avec une dernière amélioration notable : Sainz deux dixièmes devant Hülkenberg.

 Grand Prix du Mexique - Essais Libres 3

 PiloteÉquipe TrsTempsÉcart 
1 netherlands Max Verstappen  Red Bull 20 1'17.113  
2 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 23 1'17.188 0.075
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari 21 1'17.230 0.117
4 finland Valtteri Bottas  Mercedes 18 1'17.283 0.170
5 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 10 1'17.361 0.248
6 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 27 1'17.517 0.404
7 mexico Sergio Pérez  Force India 20 1'18.040 0.927
8 france Esteban Ocon  Force India 18 1'18.165 1.052
9 spain Carlos Sainz Renault 21 1'18.208 1.095
10 germany Nico Hülkenberg  Renault 21 1'18.380 1.267
11 new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 23 1'18.602 1.489
12 brazil Felipe Massa  Williams 23 1'18.690 1.577
13 canada Lance Stroll  Williams 20 1'19.066 1.953
14 denmark Kevin Magnussen  Haas 19 1'19.205 2.092
15 sweden Marcus Ericsson  Sauber 27 1'19.331 2.218
16 spain Fernando Alonso  McLaren 22 1'19.565 2.452
17 france Romain Grosjean  Haas 22 1'19.586 2.473
18 germany Pascal Wehrlein  Sauber 16 1'19.826 2.713
19 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 25 1'20.030 2.917
20 france Pierre Gasly  Toro Rosso 2      
partages
commentaires
Limites de piste : la FIA modifie les dégagements du virage 11
Article précédent

Limites de piste : la FIA modifie les dégagements du virage 11

Article suivant

Horner : Les V6 turbo hybrides "ont fait du mal à la F1"

Horner : Les V6 turbo hybrides "ont fait du mal à la F1"
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021