EL3 - Vettel garde son N°1 dans une démonstration

Le duel Red Bull/Mercedes semble voué à devenir la saga de l’été

Le duel Red Bull/Mercedes semble voué à devenir la saga de l’été. C’est une nouvelle fois le team triple Champion du Monde en titre et la structure favorite du public local qui se sont disputés les positions de tête, ce matin, lors de l’heure d’Essais Libres 3, quel que soit le mélange pneumatique chaussé.

---

Par une température ambiante (22°C) supérieure à celle d’hier dans l’après-midi, et annonçant des conditions encore plus chaudes pour les qualifications à 14h00, Jules Bianchi a pu reprendre le volant de sa Marussia, se sentant mieux après avoir été

indisposé hier

. Maldonado, dont la Williams a été touchée dans la matinée par une

défaillance d’un KERS

(se traduisant par une épaisse fumée grise dans le garage du team), a pu prendre la piste et aligner les tours comme si de rien n’était.

Après 40 minutes de séance, Vettel dispose du bien de la première place en mediums, devant son coéquipier Webber, pour seulement 0.004s. Les deux Red Bull, qui devancent la Mercedes de Rosberg de 0.280s, disposent d’une grosse marge par rapport à Grosjean, 4ème à près de huit dixièmes.

Derrière le Franco-suisse, Hamilton est loin du rythme de son coéquipier et se plaint dans la radio d’un « énorme survirage partout ». Communiquant beaucoup avec son équipe, c’est avec une lassitude palpable dans la voix qu’on l’entend affirmer : « la voiture est tellement instable à l’arrière » ! Hier déjà, le Britannique avait concédé ne pas disposer des meilleures sensations au volant d’une monoplace dans laquelle Rosberg tournait près de 6 dixièmes plus vite au tour. Alonso, de son côté, reste très discret. Sorti en piste seulement après une demi-heure de séance, l’Espagnol évolue globalement à une seconde des Red Bull ; suffisant pour pointer au 6ème rang, devant Räikkönen.

La référence de Vettel, en 1'31.294s, est encore bien loin du meilleur temps d’hier

en EL2

: l’Allemand avait en effet tourné en 1’30.416s.

Les pilotes attendent les 10 dernières minutes pour chausser les pneus tendres et se lancer dans une simulation de tour qualificatif. Alonso est le premier à faire tomber la référence avec les Pirelli jaunes en 1’30.621. Massa le suit comme son ombre à 0.018s. Rosberg met les Ferrari d’accord en établissant une nouvelle référence en 1’30.193, le tour le plus rapide du weekend.

Webber signe un chrono ne concédant que 18 millièmes à celui de Rosberg à trois minutes de la fin de séance et confirme que Red Bull sera bien au rendez-vous pour la chasse à la pole, cet après-midi, en dépit de la vitesse pure de Mercedes. Il faut attendre les ultimes instants pour assister à un ébouriffant tour de Sebastian Vettel.

En 1’29.517s, le Champion du Monde en titre met près de sept dixièmes à tout le monde ! Personne ne sera en mesure de lui disputer ce qui reste comme une spectaculaire démonstration de force devant son public. Pour le plus grand plaisir de celui-ci, les quatre pilotes allemands de la grille sont dans le top 10 ce matin.

 Grand Prix d'Allemagne
Essais Libres 3
#
Pilote / Ecurie
Tours
Temps
Ecart
01  
19
1:29.517  
02   19 1:30.193 + 0.676
03   18 1:30.211 + 0.694
04   16 1:30.621 + 1.104
05   17 1:30.639 + 1.122
06   19 1:30.671 + 1.154
07   20 1:30.744 + 1.227
08   18 1:30.781 + 1.264
09   20 1:30.966 + 1.449
10   18 1:31.009 + 1.492
11   22 1:31.326 + 1.809
12   20 1:31.405 + 1.888
13   21 1:31.733 + 2.216
14   18 1:31.855 + 2.338
15   23 1:31.855 + 2.338
16   19 1:31.898 + 2.381
17   20 1:31.969 + 2.452
18   23 1:32.036 + 2.519
19   19 1:33.230 + 3.713
20   22 1:33.470 + 3.953
21   21 1:33.964 + 4.447
22   20 1:34.683 + 5.166


Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Jules Bianchi
Équipes Mercedes , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités