EL3 - Wolff veut chasser l'orage Verstappen ; Mercedes déjoue la pluie

Une drôle d'anecdote de paddock est venue compléter une séance d'Essais Libres 3 particulièrement intéressante en raison du rôle joué par les nuages.

Pendant que Felix Rosenqvist se délecte de sa pole position acquise en Formule E sous le soleil de Marrakech, c’est sous un ciel chargé que le plateau F1 observe ses 60 dernières minutes de préparatifs avant les qualifications du Grand Prix du Brésil.

Les averses classiques en cette saison à São Paolo n’épargnent ainsi pas le tracé d’Interlagos, et forcent les pilotes les plus impatients à prendre la piste en début de séance avec le composé pluie à bande bleue. Un laps de temps toujours intéressant, tant on sait que les occasions de rouler avec le mélange pluie ont été rares récemment : les commissaires de la FIA préfèrent souvent faire sortir le drapeau rouge ou la Voiture de Sécurité sur piste détrempée.

Hamilton pas impressionné par la piste humide

On voit ainsi Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton oser une sortie d’emblée, sous l’œil hilare d’un Fernando Alonso bien installé à une table dans l’hospitalité McLaren, encore égayé par ses cabotinages de la veille.

C’est cependant loin d’un déluge qui s’abat sur la piste. La pluie fine régulière peut vite justifier la chausse des gommes intermédiaires. Après 10 minutes, pourtant, Lewis Hamilton, déterminé à comprendre l’évolution de la piste et peu impressionné par les conditions, passe directement les slicks (tendres) sans passer le mélange à bandes vertes. On le voit ainsi explorer les limites de la piste en manquant une paire de points de freinages, mais signer le seul chrono du premier quart d’heure en 1’16’’980.

La drôle de demande de Toto Wolff...

Concentrés sur leur conquête de titre mondial, les pilotes Mercedes ne laissent rien au hasard ce weekend : ainsi, après s’être tous deux plaints d’une bosse présente juste à leur endroit d’immobilisation devant le box Mercedes dans la pitlane, le team a décidé de déplacer la pit box pour observer les arrêts et éviter que le fond plat des autos ne heurte le sol.

Plus polémique, Sky Sports fait état du fait que Toto Wolff (Mercedes) a téléphoné à Jos Verstappen pour lui demander que Max Verstappen n'interfère pas avec ses pilotes avec le risque d'influencer la lutte pour le championnat s'il se trouvaient dans un combat rapproché... une démarche qui, on s'en doute, n'a pas plu à Red Bull, prompt à faire circuler de bribes de la conversation dans le paddock !

"J'ai été surpris que Toto contacte le père d'un pilote et il ne devrait pas attendre de faveur. Je ne suis pas le genre de team manager qui appelle le père de Lewis et je ne connais pas le numéro de Keke [Rosberg]", ironise Christian Horner sur Sky Sports. "Nous ferons notre boulot, qui est de réaliser la meilleure course possible, comme toujours". 

Piste séchante et améliorations

En piste, Valtteri Bottas est lui aussi vu en mélange pour le sec sur la piste humide, et dispose du tracé pour lui seul pendant quelques instants. Un plan de caméra capture un bref instant comme seul Interlagos sait nous en proposer, avec un parapluie chutant depuis les tribunes au milieu de la piste, passant près de la Williams, et provoquant l’activation du drapeau jaune ! Cela n’empêche tout de même pas Bottas d’améliorer la référence en 1’15’’048.

 

Rassurés par ce qu’ils voient sur les données, les autres pilotes se lancent à leur tour en pneus tendres après 20 minutes et commencent à aligner les tours. Räikkönen, dont l’équipe a dû travailler dans la nuit et utiliser son dernier joker de couvre-feu sans pénalité, signe un 1’12’’860 annonçant de nombreuses autres améliorations pendant le reste de la séance pour tous : c'est toujours lui qui détient le meilleur temps à la mi-séance, en 1'12''530.

Un temps battu par les deux Red Bull et les deux Mercedes ; Rosberg, s'emparant de la tête en 1'11''740, pendant que McLaren cherche à résoudre un problème d'acquisition de données sur l'auto de Button. 

Cet après-midi, pour les qualifications, la pluie est encore attendue par les radars satellites de nombreuses équipes de plateau. 

Mug Mercedes AMG Petronas 2016
Mug Mercedes AMG Petronas 2016

Photo de: Motorsport.com

 GP du Brésil - Essais Libres 3

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1   Nico Rosberg   Mercedes 19 1'11.740  
2   Lewis Hamilton   Mercedes 21 1'11.833 0.093
3   Sebastian Vettel   Ferrari 14 1'11.959 0.219
4   Kimi Räikkönen   Ferrari 16 1'12.027 0.287
5   Max Verstappen   Red Bull 19 1'12.077 0.337
6   Daniel Ricciardo   Red Bull 21 1'12.287 0.547
7   Valtteri Bottas   Williams 27 1'12.614 0.874
8   Jolyon Palmer   Renault 19 1'12.968 1.228
9   Felipe Massa   Williams 26 1'12.990 1.250
10   Fernando Alonso   McLaren 12 1'13.002 1.262
11   Nico Hülkenberg   Force India 14 1'13.203 1.463
12   Sergio Pérez   Force India 19 1'13.231 1.491
13   Kevin Magnussen   Renault 15 1'13.255 1.515
14   Carlos Sainz Jr.   Toro Rosso 20 1'13.293 1.553
15   Romain Grosjean   Haas 15 1'13.344 1.604
16   Esteban Gutiérrez   Haas 16 1'13.596 1.856
17   Daniil Kvyat   Toro Rosso 13 1'13.609 1.869
18   Jenson Button   McLaren 9 1'13.750 2.010
19   Pascal Wehrlein   Manor 20 1'13.972 2.232
20   Felipe Nasr   Sauber 14 1'13.992 2.252
21   Esteban Ocon   Manor 21 1'14.222 2.482
22   Marcus Ericsson   Sauber 1    
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags el3, résultats