Éliminé en Q1, Vettel est "contrarié et en colère"

Sebastian Vettel ne cache pas sa frustration après des qualifications qui se sont terminées bien plus tôt que prévu pour lui, au Grand Prix de Bahreïn.

Éliminé en Q1, Vettel est "contrarié et en colère"

Si la saison 2020 de Sebastian Vettel peut être considérée comme la pire de sa carrière, il n'empêche que le quadruple Champion du monde a signé ce samedi un pire résultat qualificatif que sur l'ensemble de la saison passée. Vettel a échoué à la 18e place à Bahreïn ; pépins techniques exceptés, c'est du jamais vu depuis son passage chez Toro Rosso en 2007 et 2008.

Lire aussi :

Gel des châssis oblige, l'Aston Martin AMR21 était pourtant plutôt attendue aux avant-postes cette saison, mais l'évolution de la réglementation au niveau du fond plat l'a handicapée. De surcroît, Vettel a subi les drapeaux jaunes provoqués par un tête-à-queue de Nikita Mazepin puis par une panne de la Ferrari de Carlos Sainz. L'Allemand s'est ainsi retrouvé 18e, à quatre dixièmes du passage en Q2 et à huit dixièmes de son coéquipier Lance Stroll.

"C'était le bazar dans le dernier secteur, j'ai franchi la ligne de justesse, avec moins d'une seconde de marge, puis j'ai eu deux drapeaux jaunes, donc nous ne pouvions pas faire grand-chose", déplore Vettel, qui précise sur Sky Sports F1 : "Il y avait le potentiel pour être bien plus rapide, [mais les drapeaux jaunes] étaient un peu impossibles à surmonter."

D'après Vettel, l'Aston Martin ne pouvait pas viser mieux qu'un simple passage en Q3 – c'est précisément ce qu'a accompli Stroll, dixième dans les deux dernières phases des qualifications – et l'incertitude règne quant à son véritable potentiel en conditions de course.

"Nous ne sommes pas là où nous voulons être", reconnaît Vettel. "Et de surcroît, je pense que je suis encore en train d'apprendre, nous sommes encore en train d'apprendre. Nous essayons beaucoup de choses pour mieux comprendre la voiture. C'est manifestement un week-end difficile si l'on part de si loin [sur la grille], mais c'est comme ça et nous partirons de là. La voiture est bien meilleure, mais c'est difficile à voir. C'est aussi très serré. On verra."

Ainsi le vétéran ne cache-t-il pas sa frustration, bien qu'il s'efforce de philosopher. "Si je paniquais maintenant, ou si j'étais vraiment contrarié, ça n'aiderait pas. Bien sûr, je suis contrarié et en colère : vous savez, d'une certaine manière, ce n'est pas de notre faute si nous avons été éliminés, mais il faut l'accepter et faire ce que nous pouvons pour nous préparer pour demain", conclut-il.

À noter que Vettel fait l'objet d'une convocation chez les commissaires, prévue dimanche matin, pour non-respect des drapeaux jaunes au premier virage lorsque Nikita Mazepin est parti en tête-à-queue.

partages
commentaires
Hamilton a "absolument tout donné" pour tenter de battre Verstappen

Article précédent

Hamilton a "absolument tout donné" pour tenter de battre Verstappen

Article suivant

Alonso dans le top 10 : "Je ne m'y attendais pas"

Alonso dans le top 10 : "Je ne m'y attendais pas"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Aston Martin Racing
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021