EMK - Junior : Leclerc double la mise à Bercy

Anthoine Hubert et Esteban Ocon, titulaires de l’Equipe de France FFSA et leurs compères du Programme 10/15, Paolo Besancenez, Dorian Boccolacci et Florian Latorre, ont repris les commandes des karts électriques de l’ERDF Masters Kart 2011,...

Anthoine Hubert et Esteban Ocon, titulaires de l’Equipe de France FFSA et leurs compères du Programme 10/15, Paolo Besancenez, Dorian Boccolacci et Florian Latorre, ont repris les commandes des karts électriques de l’ERDF Masters Kart 2011, remarquable vecteur de promotion pour la discipline. Dans l’enceinte magique du Palais Omnisports de Paris Bercy, comme lors de la soirée de samedi, les Juniors ont de nouveau fait étalage d’un niveau sportif remarquable et offert un spectacle au public parisien aussi haletant que... musclé !

La course 1


Premier constat suite aux essais qualifs : les écarts se sont très nettement resserrés par rapport à la veille. Poleman, Charles Leclerc (encore et toujours) précède Dorian Boccolacci de… 7 millièmes ! Les 10 Juniors sont par ailleurs groupés en 7 dixièmes. Las, héros de la soirée de samedi, le Monégasque Leclerc récidive. Départ parfait, course parfaite, il ne sera jamais menacé. En lutte pour les accessits, Boccolacci et Ocon animent le peloton. Le dernier nommé est même pointé au second rang avant une ‘cagade’ dans les coursives, puis un assaut très musclé du Norvégien Dennis Olsen… Le jeune Normand perd alors pied et finit 10ème et dernier. Maigre consolation, c’est lui qui partira en tête de la course 2, juste devant ses compatriotes Hubert et Besancenez, guère en vue. Boccolacci, deuxième et encore à la pointe du combat, et Florian Latorre, quatrième après avoir contré les rudes attaques des Britanniques O’Keeffe et Russel s’en sortent avec beaucoup d’honneur !

La course 2


Cocorico ! Ocon, Hubert, Boccolaci dominent la concurrence étrangère pour s’adjuger les trois premières places sans coup férir. Si le premier prend ses aises d’entrée, les deux autres se ‘fightent’ durant les 10 tours de la course. Du bel art ! Latore et Besancenez jouaient avec eux au début des opérations, offrant même à notre pays un quinté de tête. Provisoire seulement, quelques énergumènes se chargeant de faire le ménage et de bouter les deux autres jeunes Français au-delà des meilleurs rangs… Latorre termine 6ème, le pauvre Besancenez, 10ème.

La Finale


L’ultime Finale Junior du Masters 2011 a donné lieu à un spectacle d’enfer. Partis comme des balles, Boccolacci et ce diable de Lance Stroll mènent la danse. Stroll semble se détacher un instant mais le Français revient petit à petit dans ses roues. Les trois derniers tours de piste sont ahurissants. Les dépassements se succèdent jusqu’à ce que le ‘prévisible’ (au regard du tempérament des deux jeunes pilotes !) survienne. Le Varois tente de passer en un endroit impossible. Les deux karts s’entrechoquent. Celui du Canadien finit dans le mur (en plastique). Celui de Dorian roule toujours mais désormais derrière celui de l’inévitable Charles Leclerc. Revenu du diable vauvert sur le coup, le brillant Monégasque a raflé toute la mise : la finale du samedi et la finale du dimanche. Boccolacci sauve les meubles, sa médaille d’argent du jour succédant à celle de bronze de samedi.

Anthoine Hubert s’en tire très bien lui aussi en montant sur l’ultime podium après un week-end un poil galère. Florian Latorre s’est montré constant. 5ème samedi, il a gagné un rang et a surtout passé un ‘super week-end’. A nouveau impliqué, contre son gré, dans un carambolage et finalement 8ème, Paolo Besancenez se montrait très déçu. Quant à Esteban Ocon, il était si en colère qu’il quittait Bercy sans même passer par le paddock…

L’ERDF Masters Kart de Bercy, remis au goût du jour par Philippe Streiff et son équipe après un break d’une dizaine d’années, a parfaitement rempli son objectif en assurant au karting la promotion, spectaculaire et séduisante, qu’il mérite !

Paolo Besancenez (8ème de la Finale 1, 8ème de la Finale 2)


"C’est la déception qui domine à l’issue de ce week-end. Rien ne s’est passé comme je l’aurai voulu. Lors de la dernière finale, par exemple, je ne peux pas éviter un accrochage. Je termine avec une biellette tordue… Par contre, pour les bagarres dans le peloton, les dépassements musclés, l’ambiance, la découverte d’un kart électrique, le partage de la piste avec les stars…, cela restera vraiment une très bonne expérience ! »

Dorian Boccolacci (3ème de la Finale 1, 2ème de la Finale 2)


"{Stroll, mon adversaire en finale, a été un tout petit peu plus rapide que moi aujourd’hui. J’ai sans doute tenté un dépassement un peu farfelu mais il faut bien oser… Leclerc est passé, mais il était trop tard pour que je puisse revenir sur lui. J’ai vécu un bon week-end. Sur la piste comme en dehors. C’est une sacrée chance que nous avons eue de côtoyer Loeb, Grosjean, Vergne… Ils me font tous rêver."

Anthoine Hubert (7ème de la Finale 1, 3ème de la Finale 2)
"Je sors troisième, puis je creuse l’écart pour assurer le podium. Vu les deux kamikazes devant moi, je savais qu’il allait se passer quelque chose. J’aurais pu profiter de leur duel mais le moteur de mon kart était un peu à la peine… Je suis content de finir sur le dernier podium, d’avoir goûté à l’accél’ d’un kart électrique et d’avoir pu admirer tant de pilotes de F1 tout un week-end !"

Florian Latorre (5ème de la Finale 1, 4ème de la Finale 2)
"Les karts étaient très proches en performances et d’ailleurs agréables à piloter. Tout s’est joué sur des petits riens, des différences infimes qui apparaissent au fil des tours… En étant à chaque fois dans le top 5, je ne m’en suis pas si mal sorti. En tous les cas, j’ai passé un super week-end aux côtés de beaucoup de pilotes qui me font rêver."

Esteban Ocon (2ème de la Finale 1, 9ème de la Finale 2)


En colère, Esteban a quitté Bercy sans passer par l’ultime paddock.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Esteban Ocon , Florian Latorre , Lance Stroll , Philippe Streiff , Charles Leclerc , Dorian Boccolacci
Type d'article Actualités