Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
43 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
127 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
232 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Enchanté après son test F1, Márquez a impressionné Webber

partages
commentaires
Enchanté après son test F1, Márquez a impressionné Webber
Par :
7 juin 2018 à 08:23

Ce mardi, Marc Márquez a pris pour la première fois le volant d'une monoplace de Formule 1 sur le Red Bull Ring, dans le cadre d'un événement organisé par la marque de boissons énergétiques.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez, teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez et Dani Pedrosa, testent la Toro Rosso F1
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1, sous les yeux de Mark Webber
Marc Marquez, teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1, Mark Webber
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1, Mark Webber
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez, Mark Webber, Dr. Helmut Marko et Niki Lauda
Marc Marquez, teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1
Marc Marquez teste la Toro Rosso F1, Mark Webber

Le quadruple champion et actuel leader du Championnat du monde MotoGP, Marc Márquez, a effectué 43 tours du circuit autrichien, propriété de Red Bull. Pour l'occasion, il a pris le volant d'une Red Bull RB8 repeinte aux couleurs actuelles de Toro Rosso, et arborant donc le logo Honda, constructeur pour lequel Márquez pilote sur deux roues.

Il a laissé le volant l'après-midi à son équipier actuel, Dani Pedrosa, dont Honda avait annoncé le matin-même qu'elle ne prolongerait pas le contrat l'année prochaine. Et les deux pilotes étaient bien encadrés pour l'occasion, puisque la séance d'essais était supervisée par Helmut Marko, le conseiller en sports mécaniques de Red Bull, et Dietrich Mateschitz, le propriétaire de la marque. Niki Lauda était également présent, et le coach personnel des deux pilotes officiels Honda était Mark Webber.

Márquez : "Un grand sourire toute la journée" 

Les chronos effectués par Márquez n'ont pas été révélés par Red Bull mais selon Motorsport.com, l'Espagnol aurait tourné en 1'14"9, manquant même d'améliorer de six dixièmes à cause d'un tête-à-queue. Bien que ce temps soit plus de dix secondes plus lent que le temps de la pole position de Valtteri Bottas l'an dernier, il est difficile de comparer ces performances puisque Márquez a piloté une monoplace de 2012 sans DRS, équipée d'un moteur V8 sur lequel il n'y a pas de KERS, le tout avec les pneus de démonstration de Pirelli. Rien qui n'ait cependant empêché le pilote de s'amuser.

"Aujourd'hui, j'ai eu un grand sourire toute la journée ! C'était une grande expérience", a-t-il déclaré, visiblement enchanté d'une telle opportunité. "C'était incroyable de piloter une monoplace de Formule 1, car c'est ma première expérience avec une voiture sur un circuit, je n'ai jamais piloté comme cela. J'avais piloté une monoplace de Formule 3, mais ce n'étaient que deux tours, à Motegi."

"Hier, j'étais très, très nerveux, et ce matin aussi – j'ai eu des difficultés à dormir, même plus que lors d'un week-end de course ! Mais nous avons fait en sorte que je puisse en profiter, pas à pas, et c'était vraiment bien. Ils m'ont dit [que je n'étais] pas mauvais [au début], mais j'étais très loin [du rythme], puis étape par étape, j'ai compris des choses, et tout est plus simple quand on est entouré par de telles légendes."

Mark Webber était ravi de jouer les coachs de luxe auprès d'un champion d'une autre discipline, et a même estimé que c'était un "honneur" de pouvoir diriger le pilote moto. L'ancien vainqueur de neuf Grands Prix de Formule 1 s'est montré bluffé face à un Márquez qu'il a qualifié de "très impressionnant", et dont il a loué la capacité d'adaptation.

"C'est impressionnant, car Marc est évidemment au sommet de son art sur deux roues mais pour piloter une monoplace de Formule 1, la manière d'établir un tour chronométré est totalement différente. Nous avons énormément d'appui aérodynamique, énormément de grip dans les virages, il y a le composant des forces latérales, et la position de conduite est unique car la ligne de vision est très différente", analyse l'Australien.

"C'était une matinée super impressionnante. Il a attaqué, nous avons abordé les zones de freinages, nous avons abordé les virages rapides, et maintenant nous sommes dans la dernière partie qui est aussi la plus longue, celle pour gagner un peu de temps au tour. D'une manière générale, c'est un honneur d'être ici. Il a piloté de façon géniale."

Organisé avant tout dans un but promotionnel, on peut toutefois se demander si ce test accouchera d'autres séances d'essais entre l'une des deux équipes possédées par Red Bull et le champion espagnol. Celui qui s'apprête à affronter un autre Champion du monde l'an prochain chez Honda en la personne de Jorge Lorenzo en MotoGP pourrait avoir des envies de changement, lui qui a déjà six titres mondiaux, dont quatre en catégorie reine, à l'âge de 25 ans.

Le précédent Valentino Rossi

Si les louanges faites par Webber sont réellement le fruit d'un travail impressionnant, et s'il venait à reprendre le volant d'une Formule 1 de manière plus sérieuse, il serait difficile de ne pas repenser aux multiples séances d'essais effectuées par Valentino Rossi dans les années 2000. Officiellement, ces essais ont toujours été effectués pour s'amuser, mais ses chronos étaient très convaincants et le père de l'Italien avait reconnu que l'idée avait sérieusement été envisagée aux alentours de 2006 et 2007, lorsque Ferrari avait entamé sa mue de l'époque post-Schumacher.

Difficile de voir autre chose pour le moment qu'une simple séance promotionnelle en ce qui concerne Márquez, Red Bull et Honda, mais l'on peut se prendre à rêver d'un pilote qui tenterait de reproduire ce qui n'a été réussi qu'une seule fois par John Surtees, sept fois Champion du monde sur deux roues (dont quatre fois en catégorie reine) entre 1956 et 1960, avant de passer sur quatre roues et de remporter la couronne en Formule 1 en 1964.

 
Article suivant
Un risque pour la fiabilité retarde l'évolution moteur Mercedes

Article précédent

Un risque pour la fiabilité retarde l'évolution moteur Mercedes

Article suivant

Red Bull fixe une date butoir pour choisir Renault ou Honda

Red Bull fixe une date butoir pour choisir Renault ou Honda
Charger les commentaires