Encore des problèmes d'équilibre pour Charles Pic

Pour la cinquième fois en douze Grands Prix, Charles Pic a été devancé par son coéquipier Giedo van der Garde en qualifications, se classant à un petit dixième du pilote néerlandais cet après-midi

Pour la cinquième fois en douze Grands Prix, Charles Pic a été devancé par son coéquipier Giedo van der Garde en qualifications, se classant à un petit dixième du pilote néerlandais cet après-midi. Tout comme en Belgique, le mot-clé du weekend était l'équilibre pour Pic. Le Français a éprouvé de grandes difficultés à trouver les bons réglages pour sa CT03, et croyait voir le bout du tunnel à l'issue de la troisième séance d'essais libres. “L'équipe a travaillé très dur hier soir pour passer en revue toutes les données d'hier et après mon premier relais en EL3, il était clair que nous avions bien progressé”, détaille le pilote Caterham. “La voiture était mieux équilibrée, surtout dans les virages à vitesse moyenne, et cela s'est amélioré au fil de la séance. Quand nous avons fait notre run de performance, nous avions trouvé des réglages qui marchaient très bien, bien plus proches de ce que nous voulions voir, donc nous étions très optimistes pour les qualifications”. Toutefois, l'évolution des conditions météorologiques, en particulier la température de la piste, lui a mené la vie dure lors de la séance qualificative. “Entre les EL3 et les qualifs, la température de la piste a augmenté, et quand j'ai commencé mon premier run en Q1, l'équilibre n'était plus là”, poursuit-il. “Il avait changé par rapport au matin, et j'avais le sentiment de ne pas vraiment pouvoir attaquer. Nous avions choisi de faire deux runs en mediums et le meilleur tour de mon premier run était correct”. “Nous avons ajouté un peu d'aileron avant pour le deuxième run et j'ai réalisé mon tour le plus rapide dans le dernier tour, mais il y avait vraiment mieux à faire si nous avions eu le même genre d'équilibre qu'en EL3. Cela dit, le principal objectif de l'équipe était de finir devant nos concurrents directs, et nous y sommes arrivés sans problème aujourd'hui”, conclut le natif de Montélimar. La satisfaction est en effet au rendez-vous pour Caterham, qui place ses deux voitures une demi-seconde devant Bianchi, et une seconde devant Chilton. Une course pluvieuse pourrait apporter aux hommes de Cyril Abiteboul l'opportunité de s'emparer de la dixième place du championnat constructeurs, ce pour quoi les verts doivent placer une monoplace dans le top 13.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Charles Pic
Type d'article Actualités