L'enquête sur l'accident de Grosjean prendra "six à huit semaines"

La FIA a précisé les modalités de l'enquête d'ores et déjà ouverte sur les circonstances de l'accident de Romain Grosjean à Bahreïn.

L'enquête sur l'accident de Grosjean prendra "six à huit semaines"

Conformément à ce qui avait été annoncé dès dimanche soir, le département sécurité de la FIA va mener une enquête approfondie sur l'accident dont a été victime Romain Grosjean à Bahreïn le week-end dernier. La FIA précise que ce travail sera mené en collaboration avec toutes les parties concernées, à savoir le promoteur de la Formule 1, l'écurie Haas F1 et l'association des pilotes de Grand Prix (GPDA).

Concernant l'accident en lui-même, les enquêteurs vont se pencher sur tous les éléments chargés d'assurer la sécurité et sur le rôle qu'ils ont joué, qu'il soit positif ou non : le casque, le HANS, le harnais, l'équipement, la cellule de survie, l'appuie-tête, le système d'extincteur de la voiture ainsi que le Halo. Les analyses se pencheront également sur l'intégrité du châssis, les performances du rail de sécurité par rapport à l'impact et sa trajectoire, ainsi que sur le rôle des commissaires et de la voiture médicale.

Lire aussi :

Outre les preuves matérielles, le département sécurité va travailler sur la collecte des nombreuses données issues de l'accident, notamment grâce à toutes images de télévision, ou celles captées par la caméra haute vitesse située face au pilote, apparemment exploitables et qui pourraient dévoiler précisément ce qui s'est passé. L'Accident Data Recorder embarqué sur la monoplace donnera des indications sur les vitesses et les forces enregistrées. Les mouvements de la tête du pilote pourront également être étudiés.

"L'enquête devrait prendre environ six à huit semaines avant d'en tirer des conclusions qui seront rendues publiques", indique la FIA ce jeudi, rappelant que son département sécurité enquête chaque année sur une trentaine d'accidents survenus sur les différents circuits du monde, toujours en respectant un processus identique.

"Comme pour tous les accidents graves, nous analyserons chaque aspect du crash et nous collaborerons avec toutes les parties impliquées", confirme Adam Baker, directeur de la sécurité à la FIA. "Avec autant de données disponibles en Formule 1, cela nous permet de déterminer précisément chaque élément de ce qui s'est passé, et ce travail a déjà commencé. Nous prenons cette enquête très au sérieux et nous suivrons un processus rigoureux afin de comprendre exactement ce qui s'est passé, avant de proposer d'éventuelles améliorations."

partages
commentaires
Grosjean n'a jamais vu Kvyat dans son rétroviseur

Article précédent

Grosjean n'a jamais vu Kvyat dans son rétroviseur

Article suivant

Vettel et Leclerc se sont expliqués après le départ de Bahreïn

Vettel et Leclerc se sont expliqués après le départ de Bahreïn
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021