L'enquête sur l'accident de Grosjean prendra "six à huit semaines"

La FIA a précisé les modalités de l'enquête d'ores et déjà ouverte sur les circonstances de l'accident de Romain Grosjean à Bahreïn.

L'enquête sur l'accident de Grosjean prendra "six à huit semaines"

Conformément à ce qui avait été annoncé dès dimanche soir, le département sécurité de la FIA va mener une enquête approfondie sur l'accident dont a été victime Romain Grosjean à Bahreïn le week-end dernier. La FIA précise que ce travail sera mené en collaboration avec toutes les parties concernées, à savoir le promoteur de la Formule 1, l'écurie Haas F1 et l'association des pilotes de Grand Prix (GPDA).

Concernant l'accident en lui-même, les enquêteurs vont se pencher sur tous les éléments chargés d'assurer la sécurité et sur le rôle qu'ils ont joué, qu'il soit positif ou non : le casque, le HANS, le harnais, l'équipement, la cellule de survie, l'appuie-tête, le système d'extincteur de la voiture ainsi que le Halo. Les analyses se pencheront également sur l'intégrité du châssis, les performances du rail de sécurité par rapport à l'impact et sa trajectoire, ainsi que sur le rôle des commissaires et de la voiture médicale.

Lire aussi :

Outre les preuves matérielles, le département sécurité va travailler sur la collecte des nombreuses données issues de l'accident, notamment grâce à toutes images de télévision, ou celles captées par la caméra haute vitesse située face au pilote, apparemment exploitables et qui pourraient dévoiler précisément ce qui s'est passé. L'Accident Data Recorder embarqué sur la monoplace donnera des indications sur les vitesses et les forces enregistrées. Les mouvements de la tête du pilote pourront également être étudiés.

"L'enquête devrait prendre environ six à huit semaines avant d'en tirer des conclusions qui seront rendues publiques", indique la FIA ce jeudi, rappelant que son département sécurité enquête chaque année sur une trentaine d'accidents survenus sur les différents circuits du monde, toujours en respectant un processus identique.

"Comme pour tous les accidents graves, nous analyserons chaque aspect du crash et nous collaborerons avec toutes les parties impliquées", confirme Adam Baker, directeur de la sécurité à la FIA. "Avec autant de données disponibles en Formule 1, cela nous permet de déterminer précisément chaque élément de ce qui s'est passé, et ce travail a déjà commencé. Nous prenons cette enquête très au sérieux et nous suivrons un processus rigoureux afin de comprendre exactement ce qui s'est passé, avant de proposer d'éventuelles améliorations."

partages
commentaires
Grosjean n'a jamais vu Kvyat dans son rétroviseur

Article précédent

Grosjean n'a jamais vu Kvyat dans son rétroviseur

Article suivant

Vettel et Leclerc se sont expliqués après le départ de Bahreïn

Vettel et Leclerc se sont expliqués après le départ de Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021