Pas d'enquête sur l'accident avec Leclerc : Gasly était surpris

Contraint à l'abandon par un accrochage avec Charles Leclerc au Red Bull Ring, Pierre Gasly était assez surpris que la direction de course n'ait pas ouvert d'enquête à ce sujet.

Pas d'enquête sur l'accident avec Leclerc : Gasly était surpris

Une touchette aussi subtile soit-elle survenue au premier tour du Grand Prix de Styrie avait contraint Pierre Gasly à l'abandon, son pneu arrière gauche lacéré par l'aileron avant de la Ferrari de Charles Leclerc, qui s'était lui-même cassé. Un accrochage entre deux amis de longue date, dont le Français ne tenait pas rigueur au Monégasque.

Lire aussi :

"Nous savions que cela devait arriver un jour", déclare Gasly. "Ça fait forcément mal. Bien sûr, j'étais extrêmement déçu de manquer la course et de manquer une opportunité de marquer des points. En même temps, je sais que ce n'était pas fait exprès, c'était une erreur de jugement de sa part. Ce n'est jamais agréable, que ce soit avec Charles ou avec un autre. Cela fait partie de la course, ça arrive, et je le connais : ça ne se reproduira probablement pas."

"Il est venu me voir après la course, j'étais encore énervé, peu importe que l'on soit amis. J'étais encore très contrarié, mais comme je l'ai dit, je le connais, je sais comment il court, il est fair-play et on voit qu'il ne l'a pas fait exprès. Ces choses-là arrivent de temps en temps. Nous sommes en F1 ensemble depuis quatre ans, nous avons été très proches à de nombreuses reprises, et malheureusement, cette fois, j'ai dû abandonner. Nous devons juste nous assurer que cela ne se reproduise pas."

Les commissaires de course ne se sont toutefois pas penchés sur le sujet, le directeur de course Michael Masi n'ayant pas jugé ça nécessaire non plus, ce qui a provoqué la surprise de Gasly. "En fin de compte, ce qui est clair pour moi, c'est que ça n'aurait pas changé ma course, je pense que le mal était déjà fait, donc ça ne m'importe pas vraiment", ajoute-t-il.

"Mais je dois dire que sur le coup, j'étais un peu surpris qu'il n'y ait pas d'enquête ; bien sûr, ce n'est pas quelque chose que Charles a fait exprès, mais il est clair que ça a eu une grande conséquence sur ma course – surtout après avoir vu Valtteri [Bottas] recevoir trois places de pénalité sur la grille pour avoir perdu le contrôle de sa voiture dans la voie des stands, sans que cela n'affecte vraiment la course de quelqu'un d'autre. Ça, ça a manifestement eu un impact sur ma course ; je dois dire que j'étais surpris. Mais comme je l'ai dit, en fin de compte, seule ma propre course m'importe, et pas grand-chose n'a changé de ce côté-là, mais c'est quelque chose dont nous allons probablement discuter avec Michael [Masi]."

Pierre Gasly, AlphaTauri

Quant à Leclerc, il s'est bien gardé de prendre le manque de visibilité comme excuse, les pilotes ne pouvant pourtant pas voir leur aileron avant depuis leur cockpit. "Certes, on ne voit pas grand-chose, mais ça ne devrait pas être une excuse", affirme le pilote Ferrari. "Nous sommes pilotes de Formule 1, nous pilotons ces voitures, nous sommes donc censés connaître plus ou moins la longueur de la voiture. Ce n'est pas une excuse. La visibilité n'est certainement pas la meilleure qui soit mais ce n'est vraiment pas une excuse pour ce qui s'est passé."

"Concernant l'incident, il y a peut-être quelque chose que j'aurais pu faire pour l'éviter, mais c'est trop tard. Quant à mes batailles roue contre roue, j'en suis relativement satisfait, en fait. Bien sûr, c'est toujours à la limite, mais si l'on regarde la dernière course, cela nous a énormément aidés de remonter dans le peloton sans perdre trop de rythme. C'est toujours un compromis difficile. C'était un peu trop [d'agressivité] dans le premier tour, mais j'ai parlé avec Pierre, tout va bien, et c'est tout."

Gasly va désormais s'efforcer de rebondir au Grand Prix d'Autriche, deuxième course au Red Bull Ring en l'espace de deux semaines, qui représentera logiquement une occasion parfaite de rebondir. Cependant, la concurrence sera rude.

"Objectivement, la Ferrari était plus compétitive que nous ne le pensions. Ils étaient très rapides et Charles l'a prouvé en étant bon dernier après le premier tour et en remontant à la septième place avec Carlos sixième. Je pense donc qu'il aurait été difficile de se battre avec eux. Mais je pense que la huitième place était possible. Bref, il y a plusieurs choses que nous devons améliorer si nous voulons pouvoir être légèrement plus proches de McLaren et Ferrari en course. Nous allons essayer d'améliorer ça pour ce week-end", conclut le pilote AlphaTauri.

partages
commentaires
Les règles des Qualifs Sprint finalisées malgré les inquiétudes
Article précédent

Les règles des Qualifs Sprint finalisées malgré les inquiétudes

Article suivant

Russell enchaîne les échecs : "Mentalement, c'est très difficile"

Russell enchaîne les échecs : "Mentalement, c'est très difficile"
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021