À bout de forces, Hamilton "se bat encore" contre les effets du COVID

Après avoir continuellement attaqué durant le Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton a été pris de vertige sur le podium et a dû se faire examiner par le médecin de Mercedes.

À bout de forces, Hamilton "se bat encore" contre les effets du COVID
Charger le lecteur audio

Épargné par le carambolage causé par son coéquipier, Valtteri Bottas, au départ du Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton s'est retrouvé dans une bien étrange situation quelques minutes plus tard, lors de la seconde procédure de départ. Tandis que tous ses adversaires étaient rentrés au stand à la fin du tour de formation pour chausser les pneus slicks, Hamilton est resté en piste et a donc été le seul pilote à prendre place sur la grille de départ, améliorant au passage la "performance" du Grand Prix des États-Unis 2005, où seulement six voitures étaient sur la grille.

Le septuple Champion du monde a observé son arrêt un tour plus tard, ce qui l'a envoyé au fond du classement. Dès lors, Hamilton a été condamné à attaquer jusqu'au drapeau à damier. La remontée, qui n'a pas été facilitée par la belle défense offerte par Fernando Alonso notamment, s'est achevée à la troisième place, mais elle a aussi eu de grands conséquences sur la condition physique du pilote Mercedes. Sur le podium, il était hagard et a à peine pris part aux célébrations.

Il s'avère que Hamilton était épuisé et souffrait de vertige. Le Britannique a dû faire l'impasse sur le début de la conférence de presse pour se faire examiner par le médecin de son équipe. Plus de peur que de mal cependant, même si l'intéressé a révélé que les effets du COVID, virus qu'il avait contracté en marge du Grand Prix de Sakhir 2020 et qui l'avait affaibli pendant plusieurs jours, continuaient de lui jouer des tours. 

"Je vais bien", a-t-il commenté. "Sur le podium, j'ai eu de très gros vertiges et tout était un peu flou. Depuis le début de la saison, je me bats pour rester en bonne santé après ce qui s'est passé l'année dernière [lorsqu'il a été testé positif, ndlr], et je me bats encore aujourd'hui."

Lire aussi :

Avant de se sentir mal, Hamilton avait pu répondre aux questions posées par Johnny Herbert, chargé de mener les interviews d'après course. Le pilote Mercedes avait expliqué qu'il avait tout donné pour récolter un maximum de points lors d'une journée "vraiment difficile". Il avait ajouté : "Nous ne nous facilitons jamais la vie, c'est fou de penser que nous étions les seuls sur la grille au départ. Mais ces choses-là arrivent et nous en tirons les leçons. J'ai tout donné et il ne me restait plus d'énergie à la fin", a-t-il commenté.

Son podium et la 10e place de Max Verstappen permettent à Hamilton de reprendre la tête du classement des pilotes pour six points, alors que la F1 est officiellement en vacances jusqu'à la fin du mois d'août. "Au début du week-end, nous ne savions vraiment pas comment ça allait se passer", a-t-il déclaré. "Donc, compte tenu des circonstances d'aujourd'hui, j'accepte volontiers [la troisième place]."

partages
commentaires
Championnat - Hamilton reprend les commandes avant la trêve
Article précédent

Championnat - Hamilton reprend les commandes avant la trêve

Article suivant

Ocon et Vettel reprimandés après le GP de Hongrie

Ocon et Vettel reprimandés après le GP de Hongrie
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021