L'équipage de la voiture médicale positif au COVID-19

La F1 et la FIA doivent faire appel à deux remplaçants pour prendre place à bord de la voiture médicale au Grand Prix de Turquie.

L'équipage de la voiture médicale positif au COVID-19

L'équipage de la voiture médicale ne sera pas celui habituel ce week-end, pour le Grand Prix de Turquie de Formule 1. Le pilote Alan van der Merwe et le médecin Ian Roberts, dont les noms sont devenus plus connus du grand public l'an dernier en raison du rôle qu'ils ont joué lors de l'accident de Romain Grosjean à Bahreïn, ne pourront pas tenir leur place. Tous les deux ont contracté le COVID-19 et ont été testés positifs lors du dépistage mené avant chaque épreuve du Championnat du monde.

"Tous les deux ont été testés positifs au COVID-19 avant de voyager et sont donc à l'isolement, et ne participeront pas au Grand Prix de Turquie", a confirmé un porte-parole de la FIA. "Ils seront remplacé sur cette épreuve par Bruno Correia, pilote de la voiture de sécurité du Championnat du monde de Formule E, et par le Docteur Bruno Franceschini, délégué médical."

En fonction de l'évolution de leur situation, Alan van der Merwe et Ian Roberts pourraient retrouver la voiture médicale dès le prochain Grand Prix, prévu à Austin à la fin du mois. Ce cas de figure démontre quoi qu'il en soit que la F1 et la FIA ne laissent rien au hasard quant aux précautions prises face à la pandémie de COVID-19.

Ancien Champion de F3 britannique, Alan van der Merwe a par la suite été pilote d'essais pour l'ex-écurie BAR, puis a couru en A1 Grand Prix et en Endurance. Il est devenu le pilote officiel de la voiture médicale en F1 lors de la saison 2009. Le médecin Ian Roberts l'a rejoint en 2013, après avoir notamment été directeur médical du circuit de Silverstone.

Depuis le début différé de la saison 2020, la F1 s'astreint à un programme massif de dépistage et respecte des protocoles stricts assurant la continuité du championnat. Depuis juillet 2020 et avant le Grand Prix de Turquie, plus de 150 000 tests ont été pratiqués, pour un total de 124 cas doit un taux de positivité de 0,08% au sein d'une communauté F1 qui est en grande majorité vaccinée. 

Tout personnel se rendant sur un Grand Prix doit être testé avant de voyager, puis suivre un processus précisément établi avec des règles à respecter ensuite. Une approche qui, couplée à l'identification rapide des cas contacts, porte ses fruits puisque la F1 n'a jamais été confrontée à un cas d'épidémie au sein du paddock depuis le début de la crise.

Lire aussi :

partages
commentaires
Red Bull et Honda précisent leur collaboration pour 2022

Article précédent

Red Bull et Honda précisent leur collaboration pour 2022

Article suivant

Klien révèle pourquoi Red Bull l'a remplacé par Webber

Klien révèle pourquoi Red Bull l'a remplacé par Webber
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021